Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive du mois de janvier, 2009

On est sorti des soins intensifs !

Écrit par Yves Carignan @ 10:04
Filed under: Personnel

Aujourd’hui, c’est une autre étape de franchie !  Ma mère a quitté les soins intensifs pour aller à une chambre d’hôpital « ordinaire » !  Elle a trouvé le déménagement correcte mais fut un peu nerveuse de constater que l’infirmière ne savait pas qu’elle était à sa chambre !…  Avouons que c’est inquiétant !  Mais tout est rentré dans l’ordre.

Ce matin, j’ai aussi eu le plaisir et le bonheur d’assister la physiothérapeute qui devait faire marcher ma mère pour la première fois !  Je me suis senti choyé de vivre ce moment et ma mère a marché environ 25 pas avant de revenir à sa chaise.  J’étais fier d’elle !

Elle s’est couché à 8h00 ce soir, fatiguée mais heureuse d’avoir franchi une autre étape!

Nous demeurons positifs et je vous remercie de votre soutien !  Je n’ai pas encore eu le temps d’imprimer vos commentaires mais je le ferai ce week-end !  Promis !

Bon samedi matin !

En cette belle matinée froide, j’ai décidé d’écrire mon 100e billet depuis la création de ce blogue.  Le temps passe tellement vite et les sujets pleuvent !  Je ne pensais jamais écrire 100 billets en moins d’un an mais la passion de l’écriture a vite pris le dessus !

Pour fêter cet événement, je vous propose un retour dans le passé pas si lointain en vous listant les 10 billets les plus commentés:

  1. Les billets touchant la situation de santé de ma mère furent très commentés;  je suis content de constater que l’aspect humain a touché les lecteurs. Vous pouvez les revoir ici, ici et ici.
  2. Parlant de l’aspect humain, mon billet sur les conflits intergénérationnels en entreprise en fait beaucoup réagir !
  3. Cette reconnaissance internationale qu’est le Prix Intrablog 2.0 reçu par Dessins Drummond a confirmé notre position de leader dans le Web et a augmenté grandement notre fierté !
  4. La campagne électorale fédérale et mon opinion sur le sujet a aussi fait jaser !  Mon opinion demeure la même.
  5. Mon appui inconditionnel à mon ami Louis Morissette face au triste « Bye-Bye Bashing » à son endroit m’a montré que je n’étais pas le seul à l’appuyer !  Continue mon Louis !
  6. Mon premier billet annonçant mon arrivée à titre de blogueur d’affaires m’a valu des mots d’encouragement !
  7. La saga de mon lave-vaisselle et l’exemple de service à la clientèle nul d’une entreprise qui se dit « Spécialiste »…  Vous sevez, je leur ai envoyé une copie de mon billet sur leur site Internet et ne me sont jamais revenus…  à vous de juger!
  8. Mon entrevue avec Jeff Fillion en mai dernier.  Quelle belle expéricence avec un gars brillant.  Jeff n’est pas un ange mais je vous demande de l’écouter quelques heures avant de le juger;  la majorité des gens restent surpris de la diabolisation que les médias ont fait de lui.
  9. Ma conférence au Webcom 2008, l’automne dernier avec Michelle Blanc.  Quelle belle expérience !  Voir l’intégrale ici.
  10. J’en ai déjà plus que 10 !…

Merci de votre fidélité et de vos commentaires !  Ce blogue me permet d’échanger avec vous et j’en retire un grand plaisir.  C’est devenu une belle passion et je vous suis reconnaissant de la petite place que vous me faites dans la vie de tous les jours.

Yves.

La situation s’améliore !

Écrit par Yves Carignan @ 9:07
Filed under: Personnel

J’ai le plaisir, pour le 99e billet de ce blogue qui est en ligne depuis février 2008, de vous dire que je viens de passer une journée merveilleuse !

Ce matin, après une nuit écourtée par le stress et la toux de mon petit dernier, je suis allé voir ma mère afin de m’assurer de sa condition générale.  Marie-France m’accompagnait car j’étais très anxieux et j’avais des images de la veille que je ne voulais pas nécessairement revivre.

À mon arrivée à l’aile des soins intensifs, je demande à l’infirmière si je peux aller voir ma mère et, lorsqu’elle entend ma voix, je la vois, à ma gauche, à 30 pieds de moi, sur son lit.   Elle se retourne et je vois son sourire et ses magnifiques yeux bleus dans une chambre d’hôpital un peu sombre !  Je n’en crois pas mes yeux (qui sont verts et moins beaux que ceux de ma mère !!!)

« Qu’est-ce que tu fais là ?!  Tu es assise !!  Tu n’as pas mal ? »  Je suis tellement heureux que j’éclate en sanglots en la serrant dans mes bras !  Elle est dans une forme splendide et elle a toute sa tête malgré la médication !  Quelle belle image !

Elle me dit qu’elle va bien et qu’elle a bien dormi.  Marie-France et moi sommes bouche-bée;  moins de 24 heures après avoir perdu son poumon gauche et 3 côtes, elle nous jase comme si nous irions prendre un café chez elle !  Marie-France a fait le commentaire suivant qui dit tout:   » Vous semblez tellement en forme qu’avec autre chose qu’une jaquette d’hôpital sur le dos et un peu de maquillage, on crorait que vous êtes à la maison ! »

J’ai immédiatement contacté mon père pour le rassurer, lui qui venait la voir en après-midi;  « Tout va bien papa !  Je crois que nous n’aurions jamais dû la voir immédiatement après son opération et attendre à ce matin !!! »

L’infirmière a même demandé à ma mère si elle voulait d’asseoir sur une chaise pour dîner !  Elle a dit oui et elle s’est levée de son lit, s’est assise et nous a jasé le tout comme si rien ne s’était passé ! 

En ce 22 janvier, c’est comme si je me suis réveillé d’un mauvais cauchemar et que la vie est magnifique !

Merci à vous tous de votre soutien et je vous tiens au courant.

Yves

L’intervention chirugicale est passée !…

Écrit par Yves Carignan @ 1:24
Filed under: Personnel

Quelle journée…  Pour ceux qui ne me connaissent pas, je vous explique que je n’ai presque pas d’expérience des hôpitaux.  J’ai la chance d’avoir une génétique qui me tient loin des problèmes de santé et je fais tout pour éviter les hôpitaux.

Ma mère a subi son intervention chirurgicale cet après-midi afin d’enlever cette tumeur de son poumon gauche.  Après une attente interminable près du bloc opératoire, (chaque seconde que vous voyez votre mère souffrir est une seconde de trop), elle fut admise en chirurgie à 12h30 et en est ressortie à 17h30…  5 heures sur la table d’opération. 

Je tiens à remercier du fond de mon coeur mes deux amis chirurgiens, Richard Laplante  et Mathieu Lalancette, qui ont participé à cette chirurgie, avec un « hug » spécial à Richard qui a pris le dossier de ma mère en main.  Un merci spécial aussi à Steven Miller, chirurgien, et Michel Camiré, Orthopédiste qui ont aussi participé à cette opération.  Je n’entends que du bien de ces gens et je partage les satisfactions de mes compatriotes.  Je suis certain que ma mère aura une tarte au sucre pour vous !  Sachez que c’est un privilège exclusif à notre famille, jusqu’à maintenant !  ;o)

Un merci spécial aussi au radiologue Yves Drouin qui fut la bougie d’allumage de cette démarche ainsi qu’à l’équipe d’infirmières et infirmiers de l’Hôpital Ste-Croix; Il faut avoir besoin de vous pour vous apprécier à votre juste valeur !  Merci de vos petites attention réconfortantes;  vous êtes de vrais professionnels.

Bon, le vif du sujet…  On dirait que je ne veux pas trop en parler !…  Malgré le succès de la chirurgie,  j’ai la certitude que le vrai défi commence.

Parlons-en de cette chirurgie: ma mère a perdu son poumon gauche au complet dû au fait que des analyses ont confirmé la présence de ganglions cancéreux près de sa veine pulmonaire inférieure.  Les médecins n’ont pris aucune chance et ont enlevé le maximum qu’ils ont pu enlever.

La tumeur ayant envahi la paroi pulmonaire ainsi que la cage thoracique, ma mère a également perdu 3 côtes qui seront remplacées par une membrane spéciale qui reconstruira une forme de cartilage dans cette région, afin de remplacer les côtes supprimées… Juste d’écrire ces lignes me donnent des frissons mais je sais qu’ils ont fait ce qu’il fallait.

En effectuant la chirurugie, Richard a fait analyser des ganglions suspects qui se trouvaient sous la veine pulmonaire gauche;  malheureusement, ces dernières étaient cancéreuses…  ce qui veut dire que la chimiothérapie sera probablement nécessaire et que la tumeur de ma mère est de stade T3-N1

Nous laissons donc ma mère se reposer avant d’attaquer la prochaine étape.  Ce soir, à minuit 36, je suis détruit mais je sais que je ne me peux me permettre d’être détruit trop longtemps;  la victimisation ne fait pas partie de ma vie et je sais que maman aura besoin de moi, de mes frères, de ma soeur et de mon père.  Nous serons toujours là pour elle.

C’est bizarre comment des événements difficiles comme ceux-ci peuvent apporter d’autres événements positifs…  J’ai passé cette journée de fou avec mon père et nous ne nous sommes pas lâchés d’une semelle.  Durant les 5 heures de chirurgie de ma mère, nous sommes venus nous reposer chez moi et je l’ai vu dormir sur mon divan…  Je le sentais en confiance et ça me réconfortait.  On aurait dit que les rôles étaient inversés…

Nous sommes retournés à l’hôpital vers 16h15 et ce n’est que vers 18h00 que Richard est venus nous retrouver et nous avons eu la « chance » d’aller voir ma mère à la salle de réveil…  Le choc !!!  On aurait dit qu’ils l’avaient vieillie de 25 ans !  Elle semblait souffrir et Rick m’a confirmé qu’elle pourrait, effectivement, avoir mal…  C’en était trop pour moi;  et mon père tentait de conserver son sang-froid.  On nous dit que nous pourrons la revoir aux soins intensifs d’ici 30 minutes.  Nous quittons la salle de réveil et nous nous assoyons dans la salle d’attente pour « regrouper nos émotions ».  Nous avons les larmes aux yeux et c’est la première fois que je vois papa pleurer…

Nous partons prendre notre 10e café de la journée et nous discutons de tout cela.  Je sens une connection avec mon père que je n’ai jamais sentie de ma vie; cette maladie nous rapproche encore plus et nous avons la conviction que nous devons être forts pour accompagner ma mère.

Quelques minutes plus tard, nous avons la chance de la voir aux soins intensifs et, malgré quelques douleurs, elle nous sourit et demande à mon père d’être prudent lors de son retour à la maison…  C’est tout simplemennt phénoménal et je l’aime pour tout cela et bien plus !

Nous la laissons se reposer et quittons l’hôpital pour nous rendre chez nous (nous sommes dans la voiture de mon père et c’est moi qui conduit).  Arrivés chez moi, je lui offre de rentrer et il refuse; il veut retourner chez lui et je le comprends.  Comme c’est moi qui conduisait, je sors de la voiture et il sort lui aussi, du côté du passager.  On se croise devant l’auto et je lui souhaite bonne route et il me tend la main, comme si on venait de signer un deal d’affaires.  Je l’ai empoigné et je l’ai serré dans mes bras pour la première fois depuis mon enfance.  Imaginez:  dans la même journée, je vois ma mère hospitalisée pour la première fois, je vois mon père pleurer pour la première fois et nous pleurons dans les bras l’un de l’autre pour la première fois !…

Il est présentement 1h00 du matin, je suis triste mais comblé.  Je veux que ma mère arrête de souffrir mais il y a quelque chose entre mon père et moi que personne ne pourra m’enlever .  Je pleure et suis heureux.  Bref, tout est fucké!…

Ma mère entamera donc la prochaine étape d’ici quelques semaines et, peu importe ce que sera cette étape, elle sera supportée par une famille plus forte que jamais!  Seuls les gens qui ont vécu le cancer de près pourront comprendre mon propos.  Je le sais car jamais je n’aurais pu comprendre avant.

Merci à vous tous pour votre soutien, vos commentaires et ce que vous êtes; vos commentaires me touchent et touchent toute ma famille.  Tous les commentaires que ma mère n’a pu lire avant son hospitalisation seront imprimés et je les lui lirai à chacune de mes visites. 

Vous serez partie intégrante de sa guérison.

Merci pour tout.

« Rien pour écrire à sa mère! », comme le dirait le dicton;  cependant, il y a au moins un effort à vouloir stimuler la rénovation résidentielle au Québec, puisque notre parc immobilier se fait vieillissant.

C’est ainsi que le gouvernement du Québec croit être capable de stimuler l’économie en mettant en place un crédit d’impôt pour la rénovation et l’amélioration résidentielle de l’ordre de 20% pour les investissements dépassant 7 500$.  Il est important de noter que le 20% se calcule sur la portion incrémentale au 7 500$, comme en fait foi le petit calcul ci-bas:

  • Investissement 10 000$:     10 000$ – 7 500$    =   2 500$  x 20% = 500$ de crédit d’impôt

Le crédit d’impôt maximum sera de 2 500$, soit pour un investissement de 20 000$ en rénovation et amélioration résidentielle.  En 2009,  pour 20 000$, on s’entend que nous pouvons, entre autre, changer les fenêtres,  les faire installer, refaire une toiture et isoler l’entretoit.  Ça vous donne une idée.  De plus, les travaux doivent être excutés par des entrepreneurs qualifiés, factures à l’appui.

Je ne crois pas que ce programme incitera les gens à rénover mais pour notre clientèle rénovation, cela devient intéressant puisque le programme sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2009.  Pour accéder de l’information de la part du gouvernement, nous devrons attendre un peu car rien n’est présentement disponible sur le site du gouvernement.

J’oserais demander au gouvernement de doubler ce crédit d’impôt pour les rénovations qui permettront aux propriétaires d’augmenter l’efficacité énergétique de leur résidence;  le gouvernement pourra ainsi stimuler l’économie et continuer son virage vert.

Surveillez les promotions qui suivront cette annonce !  Déjà, Rona a annoncé ses couleurs alors, attendez-vous à ce que d’autres emboîtent le pas !

D’ici là, nous vous invitons à vous inspirez via notre section rénovation et à nous contacter à info@dessinsdrummond.com pour obtenir plus de détails concernant la mise en plan de votre projet.

Voici une question reçu dans « Parlez au Président« :

 
« Bonjour Yves,

Comme toi, j’adore écrire un blogue, ce qui nous permet d’être plus compétent dans notre travail et de nous distinguer des compétiteurs.

Ceci dit, lors des 2 dernières années, j’ai fureté sur le web à la recherche d’un plan de maison qui me ressemblerait. J’avais beaucoup de difficulté à le dénicher. Puis vint le modèle parfait (à mes yeux): Plan W3457 de Dessins Drummond. C’était cher, mais j’étais « tombé en amour ». Avant toute démarche avec le constructeur, j’ai proposé mon choix à la Ville de Gatineau, dans un secteur où il n’ y a aucun modèle de maison pareil à l’autre et où il y a des toits plats. Refus catégorique et sans raisons valables. J’aime ma nouvelle maison, mais je repense souvent à celle que j’aurais pu avoir.

Ma question: Est-il est fréquent que les plans contemporains soient refusés par des municipalités en manque d’ouverture et de vision? »

Louis Sabourin
info@louissabourin.com
http://blogue-immobilier.com/

 

Bonjour Louis,

Merci de ta question qui est très pertinente.  Pour y répondre directement, je te dirais que c’est la première fois que j’entends qu’un modèle contemporain est refusé.  Le refus d’un modèle quelconque est souvent dû à une réglementation sur l’intégration architecturale;  le modèle choisi ne cadrerait pas avec le reste des maisons du quartier.

Cependant, une municipalité doit donner des raisons valables et des explications claires face à son refus;  c’est votre droit de savoir et, de plus, certaines municipalités offre la possibilité de proposer votre projet au conseil d’urbanisme.

Je ne connais pas la philosophie de la Ville de Gatineau face à la règlementation et à l’urbanisme mais, à ta place, je gratterais cette question et demanderais des réponses claires.

Tiens-moi au courant !

Merci de ta question et au plaisir !

Nouveau site anglais pour Dessins Drummond

Écrit par Yves Carignan @ 8:50
Filed under: Architecture,Dessins Drummond

Les habitués de notre site français ne seront pas impressionnés mais ceux qui visitaient notre site anglais seront heureux de constater que celui-ci est enfin revampé !  Recherche plus facile, implantation de nouvelles caractéristiques Web, bref, tous les outils pour permettre à notre clientèle de trouver plus facilement le modèle répondant le mieux à leurs besoins, les services de modifications de plans , les services de plans personnalisés ainsi que les services de rénovation de maison.

Je tiens à souligner le travail de l’équipe Web de Dessins Drummond!

À vous, chers internautes, vos commentaires sont les bienvenus !

Un internaute est venu me poser quelques questions dans « parlez au Président« :

Bonjour Mr Carignan.
Comme vous , je crois beaucoup à la vente de services en ligne.
Cependant j’ai énormément de mal à trouver une clientèle.
Est-ce que les services que je propose dans mon site web ne sont pas intéressants ?
Ou bien c’est simplement une histoire de persévérance et que 6 mois en ligne ne suffisent pas ?
Avec mes remerciements et meilleures salutations.

Mesguich Emmanuel.
http://www.visualife.co.il

Je ne pensais pas répondre à ce genre de question un jour car je suis loin d’être un expert du Web;  comme je l’ai souvent expliqué, je sais bien m’entourer !

Voici les recommandations de bases de l’équipe:

  • Un nom de domaine « .com » passe toujours mieux pour l’internaute
  • Votre site et vos images sont lents à apparaître;  sachez que vous n’avez que quelques secondes pour impressionner un visiteur.  Un site lent à apparaître, c’est un peu comme une boutique qui garde sa porte principale barrée et l’ouvre lorsque quelqu’un cogne à la fenêtre !  Le client ira sans doute ailleurs.
  • Un site en Flash n’est pas idéal pour les entreprises car cette technologie n’est pas perméable aux engins de recherche.  J’ai appris cette leçon rapidement de la part de notre consultante !
  • Une rencontre avec un(e) stratège web compétent(e) et une stratégie adwords dans Google serait un atout.

Il faut garder en tête que le Web doit faire partie d’une stratégie Marketing globale;  le Web n’est pas une stratégie en soit mais bien un des moyens utilisé pour mettre en place une stratégie.  Continuez à développer votre clientèle autrement qu’avec le web; ce dernier vous sera utile à fermer une vente, à convaincre le client.

De plus, vous œuvrez dans une industrie extrêmement compétitive où les barrières à l’entrée sont presque nulles;  vous devez être différent et sortir des sentiers battus.  Ne faites pas comme les autres car vous serez perçus comme étant égal aux autres.  Quel est votre avantage concurrentiel ?…  C’est le point de départ d’une stratégie.

Bonne Chance !

Voici un questionnaire qui m’est venu de la part d’une étudiante:

Bonjour, mon nom est Marie-Hélène Gariépy et je suis étudiante en dessin de bâtiment. Pour mon cours de métier et formation je doit poser dix questions (ci-dessous) à un dessinateur en bâtiment, J’ai donc penser que peut-être votre entreprise engageait des dessinateurs et que peut-être il y aurait une possibilité que l’un deux me répondre ou peut-être même vous si vous pouvez y répondre. Merci d’avance,

1- Les possibilités d’emploi ?
2- 8 savoir être requis pour l’embauche d’un dessinateur junior ?
(Acceptation de la critique, Aménagement du poste de travail, Assiduité Autonomie, Capacité de jugement, Communication dans l’exercice du métier, Débrouillardise, Efficacité, Esprit d’équipe, Expression orale, Honnêteté professionnelle, Hygiène personnelle, Initiative, Innovation, Organisation du travail, Patience, Persévérance au travail, Port d’un habillement conforme, Prévenance, Protection, Respect de l’horaire de travail, Respect de l’outillage, Respect des lieux de travail, Respect des règles de l’établissement).
3- Milieu de travail (Aire ouverte, séparateur, tour de bureaux, maison, etc.) ?
4- Rémunération (Salaire, $/heure ou $/semaine) ?
5- Les possibilités d’avancement ? (Possibilités d’aller plus loin, après 5 ans est ce que j’ai une possibilité d’aller plus loin?)
6- Les tâches d’un dessinateur junior? (Classer les dossiers, mise au propre etc.)
7- Ambiance du bureau de dessin? (Stricte, social – ex : activités le vendredi, calme, aucun bruit, familier, fermer, etc.)
8- Critères d’évaluations du rendement d’un dessinateur junior ? (Sur quoi on est évaluer ?)
9- Les règles d’utilisations d’Internet? (Est-ce que tout le monde a accès à Internet?)
10- La musique au travail, permise ou pas ?  Si oui comment et avec quoi? (Radio, même poste que tout le monde et qui décide du poste? / Écouteurs / MP3/ musique sur l’ordinateur)

Et bien, c’est du questionnaire !  Je ne suis pas directement dessinateur en bâtiment ni Technologue Professionnel mais j’en connais assez pour vous répondre, chère Marie-Hélène.  Je répondrai donc dans l’ordre de vos questions:

  1. Les possibilités d’emplois sont toujours bonnes pour les bons candidats et mauvaises pour les mauvais candidats !  C’est aussi simple que cela.  Même si le marché nous montre certaines baisses, nous regardons toujours les CV que nous recevons et tentons constamment d’améliorer notre équipe.
  2. La liste des exemples  fournies dans vos questions couvre assez bien ce que nous aimons voir d’un candidat.  Je vous dirais qu’il ne manque que quelques éléments que je vous citerai ici:  Bilinguisme, connaissance de la construction résidentielle (avoir vu et vécu un chantier de construction), et connaître le code du bâtiment.
  3. Notre milieu de travail est àaire ouverte avec séparateurs;  toujours 2 personnes par cubicule soit un sénior avec un junior
  4. Notre rémunération aux employés est compétitive au marché et même au-delà du marché dans certains postes
  5. Les possibilités d’avancement sont présentes et les défis sont grands;  une prémisse demeure:  le bilinguisme.
  6. Les dessinateurs juniors sont confiés pendant quelques mois au directeur de production qui les fait travailler sur de petits projets pour débuter et les guident tout au long de leur projet afin de les rendre autonomes leplus rapidement possible.  Le technicien doit mettre les efforts pour apprendre rapidement.  Ce faisant, nous pouvons déterminer en moins de 6 semaines si le candidat est adéquat ou non
  7. L’ambiance est amicale et professionnelle; nous pouvons nous amuser en travaillant en autant que le travail est fait.  Nous avons un comité employés qui organise les activités et ce comitéest composé strictement d’employés, aucun directeur.
  8. L’évaluation se fait selon un barême que nous avons établi, en fonction de l’expérience accumulée au fil des ans.  Nous évaluons en fonction des heures travaillées sur un projet vs les heures estimées.
  9. L’internet est limité au travail afin d’éviter les abus et les problèmes avec les employés.  Certaines catégories de sites sont bloquées pour ceux qui doivent se servir d’Internet
  10. La musique est permise, avec écouteur.  L’employé écoute la musique de son choix sans déranger son confrère ou sa consoeur.

Merci de votre intérêt!

Voici une demande reçue par un internaute:

« Bonjour M. Carignan,

Je cherches un systeme de récupération des eaux pluviales qui pourrait fonctionner en été comme en hiver. Ce système pourrait ravitailler toute une maison pour sa demande en eau. On suppose probablement un systeme de traitement d’eau pour en faire une eau utile a la cuisson et pour le besoin des douches.
On suppose aussi un un systeme enfoui en dessous de la ligne de gel.

Auriez-vou ou connaissez-vous des entreprises spécialisées a me suggérer? J’ai cherché sur Internet mais il n’y a guère d’entreprise qui s’affichent ouvertement.

Merci

Christian Coudreau

coudreau@videotron.ca »

 

 

Bonjour M. Coudreau,

Tout d’abord,vous me faisiez part de vos diffcultés à écrire votre demande directement mon blogue alors, nous allons vérifier le tout rapidement. Merci.

En ce qui concerne votre demande, j’ai parlé de ce genre de système dans un  récent billet mais votre demande touche un système qui fonctionnerait à l’année, même en hiver.

Pour vos besoins, je n’ai vu que le produit Pak’eau du Groupe Sebico, pouvant répondre à vos besoins, qui est un produit européen.  Il devrait sûrement y avoir un distributeur au Québec mais rien ne l’indique à première vue.  Lors de mes recherches, je n’ai rien vu, moi non plus, d’intéressant concernant ce type de produit au Québec.  Peut-être une occasion d’affaires !?

Il est certain que la seule technologie disponible en ce moment est celle d’enfouir le réservoir sous la ligne de gel.  Aucune autre technologie ne me fut présentée jusqu’à présent.  Même le site de Yves Perrier, qui est une référence en matière des nouveautés et des produits écologiques, ne parle pas de cette technologie alors, c’est signe que nous n’avons pas grand chose à dire à ce sujet au Québec.  J’ai quand même fait une demande à Yves et il viendra sans doute répondre sur le blogue.

Je lance l’appel aux experts en ce domaine afin de nous aider, M. Coudreau et moi, à mieux comprendre ce manque dans le marché ainsi que les solutions pour notre climat.

Merci et tenez-moi au courant, M. Coudreau, via un commentaire sur ce blogue.

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

janvier 2009
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031