Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive du 11 janvier, 2009

Voici un questionnaire qui m’est venu de la part d’une étudiante:

Bonjour, mon nom est Marie-Hélène Gariépy et je suis étudiante en dessin de bâtiment. Pour mon cours de métier et formation je doit poser dix questions (ci-dessous) à un dessinateur en bâtiment, J’ai donc penser que peut-être votre entreprise engageait des dessinateurs et que peut-être il y aurait une possibilité que l’un deux me répondre ou peut-être même vous si vous pouvez y répondre. Merci d’avance,

1- Les possibilités d’emploi ?
2- 8 savoir être requis pour l’embauche d’un dessinateur junior ?
(Acceptation de la critique, Aménagement du poste de travail, Assiduité Autonomie, Capacité de jugement, Communication dans l’exercice du métier, Débrouillardise, Efficacité, Esprit d’équipe, Expression orale, Honnêteté professionnelle, Hygiène personnelle, Initiative, Innovation, Organisation du travail, Patience, Persévérance au travail, Port d’un habillement conforme, Prévenance, Protection, Respect de l’horaire de travail, Respect de l’outillage, Respect des lieux de travail, Respect des règles de l’établissement).
3- Milieu de travail (Aire ouverte, séparateur, tour de bureaux, maison, etc.) ?
4- Rémunération (Salaire, $/heure ou $/semaine) ?
5- Les possibilités d’avancement ? (Possibilités d’aller plus loin, après 5 ans est ce que j’ai une possibilité d’aller plus loin?)
6- Les tâches d’un dessinateur junior? (Classer les dossiers, mise au propre etc.)
7- Ambiance du bureau de dessin? (Stricte, social – ex : activités le vendredi, calme, aucun bruit, familier, fermer, etc.)
8- Critères d’évaluations du rendement d’un dessinateur junior ? (Sur quoi on est évaluer ?)
9- Les règles d’utilisations d’Internet? (Est-ce que tout le monde a accès à Internet?)
10- La musique au travail, permise ou pas ?  Si oui comment et avec quoi? (Radio, même poste que tout le monde et qui décide du poste? / Écouteurs / MP3/ musique sur l’ordinateur)

Et bien, c’est du questionnaire !  Je ne suis pas directement dessinateur en bâtiment ni Technologue Professionnel mais j’en connais assez pour vous répondre, chère Marie-Hélène.  Je répondrai donc dans l’ordre de vos questions:

  1. Les possibilités d’emplois sont toujours bonnes pour les bons candidats et mauvaises pour les mauvais candidats !  C’est aussi simple que cela.  Même si le marché nous montre certaines baisses, nous regardons toujours les CV que nous recevons et tentons constamment d’améliorer notre équipe.
  2. La liste des exemples  fournies dans vos questions couvre assez bien ce que nous aimons voir d’un candidat.  Je vous dirais qu’il ne manque que quelques éléments que je vous citerai ici:  Bilinguisme, connaissance de la construction résidentielle (avoir vu et vécu un chantier de construction), et connaître le code du bâtiment.
  3. Notre milieu de travail est àaire ouverte avec séparateurs;  toujours 2 personnes par cubicule soit un sénior avec un junior
  4. Notre rémunération aux employés est compétitive au marché et même au-delà du marché dans certains postes
  5. Les possibilités d’avancement sont présentes et les défis sont grands;  une prémisse demeure:  le bilinguisme.
  6. Les dessinateurs juniors sont confiés pendant quelques mois au directeur de production qui les fait travailler sur de petits projets pour débuter et les guident tout au long de leur projet afin de les rendre autonomes leplus rapidement possible.  Le technicien doit mettre les efforts pour apprendre rapidement.  Ce faisant, nous pouvons déterminer en moins de 6 semaines si le candidat est adéquat ou non
  7. L’ambiance est amicale et professionnelle; nous pouvons nous amuser en travaillant en autant que le travail est fait.  Nous avons un comité employés qui organise les activités et ce comitéest composé strictement d’employés, aucun directeur.
  8. L’évaluation se fait selon un barême que nous avons établi, en fonction de l’expérience accumulée au fil des ans.  Nous évaluons en fonction des heures travaillées sur un projet vs les heures estimées.
  9. L’internet est limité au travail afin d’éviter les abus et les problèmes avec les employés.  Certaines catégories de sites sont bloquées pour ceux qui doivent se servir d’Internet
  10. La musique est permise, avec écouteur.  L’employé écoute la musique de son choix sans déranger son confrère ou sa consoeur.

Merci de votre intérêt!

Share

Voici une demande reçue par un internaute:

« Bonjour M. Carignan,

Je cherches un systeme de récupération des eaux pluviales qui pourrait fonctionner en été comme en hiver. Ce système pourrait ravitailler toute une maison pour sa demande en eau. On suppose probablement un systeme de traitement d’eau pour en faire une eau utile a la cuisson et pour le besoin des douches.
On suppose aussi un un systeme enfoui en dessous de la ligne de gel.

Auriez-vou ou connaissez-vous des entreprises spécialisées a me suggérer? J’ai cherché sur Internet mais il n’y a guère d’entreprise qui s’affichent ouvertement.

Merci

Christian Coudreau

coudreau@videotron.ca »

 

 

Bonjour M. Coudreau,

Tout d’abord,vous me faisiez part de vos diffcultés à écrire votre demande directement mon blogue alors, nous allons vérifier le tout rapidement. Merci.

En ce qui concerne votre demande, j’ai parlé de ce genre de système dans un  récent billet mais votre demande touche un système qui fonctionnerait à l’année, même en hiver.

Pour vos besoins, je n’ai vu que le produit Pak’eau du Groupe Sebico, pouvant répondre à vos besoins, qui est un produit européen.  Il devrait sûrement y avoir un distributeur au Québec mais rien ne l’indique à première vue.  Lors de mes recherches, je n’ai rien vu, moi non plus, d’intéressant concernant ce type de produit au Québec.  Peut-être une occasion d’affaires !?

Il est certain que la seule technologie disponible en ce moment est celle d’enfouir le réservoir sous la ligne de gel.  Aucune autre technologie ne me fut présentée jusqu’à présent.  Même le site de Yves Perrier, qui est une référence en matière des nouveautés et des produits écologiques, ne parle pas de cette technologie alors, c’est signe que nous n’avons pas grand chose à dire à ce sujet au Québec.  J’ai quand même fait une demande à Yves et il viendra sans doute répondre sur le blogue.

Je lance l’appel aux experts en ce domaine afin de nous aider, M. Coudreau et moi, à mieux comprendre ce manque dans le marché ainsi que les solutions pour notre climat.

Merci et tenez-moi au courant, M. Coudreau, via un commentaire sur ce blogue.

Share
 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

janvier 2009
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031