Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive du mois de mai, 2009

Front commun Syndical – à vous de juger !

Écrit par Yves Carignan @ 9:36
Filed under: Actualités,Gestion,Opinion

Au cours des dernières semaines, nous avons vu que nos centrales syndicales ont enterré la hache de guerre et ont décidé de s’unir afin  de faire front commun dans leurs négociations avec le gouvernement Charest.  Leur but:  s’attaquer à la sacoche vide de notre ancienne Présidente du Conseil du Trésor !…

Je vous avoue d’entrée de jeu que si j’étais dans la chaise gouvernementale, j’en profiterais pour négocier assez serré, merci !  Aie-je besoin de vous rappeler que nous sommes le peuple le plus taxé de l’Amérique du Nord, une des provinces les plus endettées au pays, le nombre de fonctionnaires le plus élevé per capita au Canada et le taux de syndicalisation le plus élevé au pays !  Faudra que nos syndicaleux soient imaginatifs pour nous faire accepter leurs revendications !

Pas trop pire comme revendications:  11,3% d’augmentation sur 3 ans !!!  Peut-on transférer une partie de la fonction publique en Chine ou en Inde ?…  Ça n’a aucun bon sens !  Leurs revendications viennent d’une statistique que Claude Piché explique très bien et qui me fait aussi bien rire;  parait que nos fonctionnaires sont moins bien rémunérés que dans l’entreprise privée…

Dans vos calculs, je me demande si vous tenez compte des éléments suivants:

 – Combien vaut la sécurité d’emploi que vous possédez au public et qui est quasi inexistante au privé ?
 – Combien vaut votre fond de pension qui fait que vous pouvez vous retirez à 55 ans et, très souvent, agir en tant que consultant pour le même département par la suite ? 
 – Êtes-vous au courant que des milliers de québécois (32 000 précisément) ont perdu leur emploi et que des milliers d’autres travaillent à temps partagé ?
 – Êtes-vous au courant que des entreprises comme la nôtre ont souvent perdu des employés qui se sont tournés vers la fonction publique UNIQUEMENT pour les conditions salariales ?  Notre plus grande compétition en terme de perte d’employés est la fonction publique !!!  Celle que je finance à même mes impôts et qui demandent des augmentations de 11% sur trois ans!…

Je demanderais donc aux sympatiques chefs syndicaux de prendre en considération tous ces éléments avant de monter aux barricades et de nous scander leurs « So-So-So-Solidarité! ».  Car la réponse qui me vient en tête rapidement est « Sou-Sou-Sou- Sous-traitez au privé! »  Considérez tous les avantages sociaux avant de revendiquer SVP…

Je demande aussi au gouvernement de négocier comme si c’était leur propre argent, pour une fois…  Mettons que je n’ai pas trop d’espoir de ce côté !… 

Puis-je vous proposer, M. Charest, ma candidature comme négociateur dans ces dossiers ?…  Je le ferais pour pas cher et sans avantages sociaux cachés!…  Pas sûr que vous allez revenir au pouvoir mais, au moins, le Québec aura économisé et les payeurs de taxes seront fiers de vous !

Je tiens à préciser que je suis conscient que beaucoup d’employés de l’État font un excellent travail et sont conscients de leurs avantages;  dans ce billet, je m’adresse aux centrales syndicales et aux dirigeants gouvernementaux.  Je n’ai rien contre la syndicalisation mais je suis contre l’abus de toute sorte et là, nous sommes devant un défi de taille.

Soyons logiques.

En ce mardi midi, il m’a pris une envie de vous parler de l’auto-proclamation de notre premier ministre Jean Charest.  Ceux qui me connaissent savent que j’ai beaucoup d’admiration pour lui !…  OK: WEb 2.0, ouverture, honnêteté:  je ne l’aime pas du tout.

Une des qualités premières d’un grand politicien est d’être capable de dire la vérité aux gens, bonne ou mauvaise, tout en montrant qu’il a le contrôle de la situation et qu’il a le leadership nécessaire pour mener l’État à bon port.  Vous savez maintenant pourquoi je n’aime pas Jean Charest.

Dans le domaine de l’architecture résidentielle, un des signes qu’un  technicien a une bonne expérience et qu’il connaît son domaine est lorsqu’il est capable de réaliser un plan de rénovation en respectant le design d’origine de la maison, en respectant la volumétrie et en s’assurant que la structure de base est capable de soutenir un ajout de pièces ou d’étage.  Une fois qu’un technicien a du succès avec cette démarche, aucun plan de maison neuve ne lui fera peur.  Ce n’est pas le seul critère mais il donne une bonne indication.

Lorsque j’ai entendu M. Charest s’auto-proclamé Grand Bâtisseur et se comparant à Adélard Godbout, Jean Lesage et Robert Bourassa, je me suis mis à rire et je me suis dit qu’il a sans doute pris un pari avec Jean-René Dufort  (regardez cette vidéo afin de mieux comprendre) vu qu’il est un chef d’état très humoristique…  Mais non, il était sérieux.

Lorsqu’un « Prime » n’a pas été capable non seulement de « rénover » ce qui était construit déjà mais qu’il l’a sans doute empiré dans certaines situations, je me dis qu’il na pas le droit de se « gargariser » d’être un Grand Bâtisseur.  Le système de santé est pire qu’avant, les écoles sont loin de s’améliorer, on refait les infrastructures en période de récession médiatique car nous n’y aurions jamais touchées si les médias n’en auraient pas parlé, on refait les viaducs car ils nous tombent sur la tête, bref, aucune vision.  S’il ne peut rénover ou, du moins, maintenir ce que nous avons en place, comment peut-il bâtir quelque chose de solide ?…  J’ai officiellement peur.

À sa défense, le projet de La rivière Romaine, tel que j’en ai discuté dans ce blogue, est un projet qui devait se lancer depuis longtemps.  C’est chose faite et on verra ce qu’en dira Roy Dupuis…  Le CHUM ?  pas d’idée…  Les attentes iterminables dans les hôpitaux et les conditions difficiles des infirmières ?…  pas de solution… 

Ce matin, ma conjointe avait besoin d’un rendez-vous pour des maux de gorge persistants alors, nous nous sommes mis à deux téléphones pour appeler à la clinique médicale pour voir le médecin en mini urgence.  En 30 minutes, nous n’avons jamais eu la ligne !!!  Il nous restait soit de se rendre à l’urgence et attendre 17 heures car ce n’est pas une urgence ou de payer 160$ pour aller au privé!…  Notre patience a fait que nous avons investi le 160$ et la gentille infirmière du privé de nous demander: »à quelle heure aimeriez-vous venir rencontrer le médecin ? »  C’est la différence entre être « client » et être « patient » !…  et c’est surtout la liberté de choix.

Me semble que Jean Charest avait sit qu’il n’y aurait pas de médecine à deux vitesses ?…  Il avait aussi dit que la Caisse de Dépôt n’avait pas de problèmes alors, tirez-en vos propres conclusions !

En 7 ans de pouvoir, M. Charest, le bilan est pauvre et vous n’arrivez pas à la cheville des Godbout, Lesage et Bourassa.   Vous faites bien de vous auto-proclamer car personne n’aurait osé le faire !…

Une question m’est venue hier dans Parlez au Président:

« Bonjour Monsieur Carignan, 
Je suis étudiante au HEC de Montréal et nous devons faire une présentation sur les blogues. Je trouve votre site intéressant et j’aurais aimé comprendre comment cela fonctionne. Qui héberge votre page blogue. Êtes-vous en mesure de me dire si votre page blogue apporte une valeur ajoutée à votre entreprise?
Est-ce que quelqu’un dans votre entreprise pourrais me dire quel est la technologie derrière ce nouveau mode de communication?
Merci de me répondre rapidement car nous sommes en session d’été et l’échéance arrive rapidement.
Merci,

Manon Comtois« 

J’aime bien pouvoir donner un coup de main aux étudiants qui choisissent notre entreprise pour un travail de session.   Lorsque j’étais à l’université, nous avions toujours des présentations sur les mêmes entreprises qui étaient le fleuron du Québec Inc. tel que Cascades, Bombardier, Jean Coutu, Québécor, etc. alors, lorsqu’un ou une étudiant(e) démontre de l’intérêt envers nous, je me fais un devoir d’y répondre, lorsque c’est possible !…

 Et comme je fus un étudiant universitaire moi aussi, je connais les échéances rapides ! ;o)  Ce fut un excellent camp d’entraînement pour ma vie d’aujourd’hui !

 

Ces belles questions pouvaient sans doute être répondues efficacement par Francis qui est derrière la technologie utilisée par notre entreprise, sous l’oeil aguerrie de Marie-France et moi, et sous les conseils de Michelle Blanc, notre consultante, elle aussi graduée des HEC.

Voici donc ce que Frank a répondu:

« Bonjour Mme Comtois,

Pour répondre à votre question sur les blogues, nous utilisons la plateforme WordPress qui est entièrement gratuite que nous pouvons installer nous-même. C’est une solution parmi tant d’autres (Blogger que Google possède, ou Dupral par exemple) qui est offerte aux internautes pour bloguer. Nous utilisons WordPress, car c’est celle qui demeure le plus simple en donnant les résultats que nous désirons. Au niveau de l’hébergement, nous l’hébergons sur un serveur dédié que nous possédons.

Je vous suggères également de regarder ce petit vidéo qui explique les technologies que nous utilisons chez Dessins Drummond: http://www.youtube.com/watch?v=QEX7mEVtEUM

Au niveau de la valeur ajouté à l’entreprise, je vous répondrais qu’un des avantages pour nous est de nous rapprocher de notre clientèle. C’est un excellent moyen de montrer le côté humain d’une entreprise et également recueillir les commentaires pour améliorer notre produit et notre service. Vous pouvez visionner ce vidéo qui est la présentation au Webcom de Novembre dernier avec M. Carignan et Mme Michelle Blanc qui explique ce que le Web 2.0 apporte à notre entreprise.
http://www.yvescarignan.com/2008/12/31/conference-webcom-avec-michelle-blanc-sur-video/

Merci et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas!

Francis »

Voilà !  Je crois que le travail peut être commencé !  Merci de votre intérêt, madame Comtois.

En ces temps dce récession « médiatique », il est triste de voir des gens quitter nos entreprises et de voir que certains ont de la difficulté à trouver un nouvel emploi.  Au siège social de Dessins Drummond, nous avons réorganisé certains départements surtout à cause de la crise qui survient aux USA; j’en avais parlé ici.

Malgré tout cela, notre situation des ventes dans « La Belle Province » se porte très bien !  Même que nous avons des emplois à combler !  Avis aux intéressé(e)s, nous avons des postes de techniciens en architecture dans certaines régions et de même qu’un poste de Gestionnaire des Médias Sociaux !

Consultez la liste et n’hésitez pas à nous contacter!

Ce matin, j’ai reçu un courriel bien spécial dans « Parlez au Président »:

« Est-ce que les directeurs et co-directeurs des bureaux de Dessins Drummond ont signés une entente de non concurence ? Si il y a fautes qu’elles seraient les conséquences?

John Doe. »

 

J’aime bien ce genre de courriel !  Premièrement, nul besoin de vous que l’utilisation du terme John Doe se veut un pseudonyme d’une personne qui ne veut pas être identifiée.  Je n’ai pas l’habitude de publier les questions si je crois que les gens tentent de se camoufler mais là, je fus intrigué !   ;o)

Pour répondre à la question de  mon ami « John », oui, les directeurs d’agences et leurs employés signent des ententes relatives à la loyauté et la non-concurrence.  Les conséquences prévues sont financières mais nous ne contactons pas nécessairement nos avocats dès que nous vivons une situation litigieuse.  Nous tentons de régler les dossiers par nous mêmes et si la manière douce ne fonctionne pas, nous avons toujours un recours.

Ça répond à votre question ?  Avez-vous des gens à délater ?

Non, je n’offre pas de contrat de délation !…

En ce lendemain de Fête des Mères…

Écrit par Yves Carignan @ 10:17
Filed under: Personnel

Nul besoin de vous donner de raisons pour comprendre que cette fête des mères 2009 revêtait un petit quelque chose de spécial pour moi cette année.  sans grand cérémonial, je me suis rendu chez ma mère vers 14h00 dimanche et toute la famille y était.  C’était spécial car, habituellement, certains passent le matin, d’autres l’après-midi et d’autres le soir.

Ma mère ayant subi son premier traitement de chimiothérapie mercredi dernier, elle était dans une belle forme et avait toujours son réflexe de s’assurer que nous avions tous quelque chose à boire ou à manger !…  Une mère est une mère, même à une fête, même malade !

Le traitement qu’elle a subi mercredi dernier est un de ces « gros » traitements qu’elle doit subirt deux fois par mois.  Elle en subira un autre ce mercredi et par la suite, deux plus courts.  Nous avons rapidement compris ce que les médecins voulaient dire par gros traitement !  En effet, nous sommes arrivés au CHUS à 7h30 le matin et avons quitté à 17h30 le soir…  J’ai lu tous les magazines plates d’hôpital qui étaient sur la table et j’ai même eu la chance de piquer un somme dans la salle de télévision pour les patients !  Mon père avait, bien entendu, identifié ce secteur avant moi !  ;o)  Nous nous sommes relayés pour accompagner ma mère car nous avons le droit à un seul visiteur à la fois.

Dans ce type de traitement, elle doit être hyperhydratée par intraveineuse pendant 3 heures, pour ensuite recevoir un médicament contre les maux de coeur, recevoir sa chimiothérapie et être hyperhydratée de nouveau pendant 3 autres heures, tout cela par intraveineuse…  C’est long mais c’est pour le mieux !  De passer du temps avec ma mère dans cette situation  est spéciale mais combien agréable !  On a juste ça à faire, parler !… 

Le personnel est gentil et courtois et les gens atteints de cancer me fascinent;  j’étais entouré de personnes en traitement et une dame, à côté de moi, qui avait vécu un cancer du sein en 1995 est atteinte du cancer du poumon à petites cellules, cancer plutôt dévastateur.  Elle me disait en avoir pour quelques mois mais qu’elle voulait subir ces traitements afin de mieux préparer sa famille, surtout ses enfants, à son départ éventuel.  Triste, mais serein.  Je parlais de sa situation ouvertement avec elle et il n’y avait rien de tabou.  Une force incroyable l’habitait malgré ce traitement qui lui a fait perdre toute sa chevelure.

On dirait qu’en regardant sa situation et en la comparant avec celle de ma mère, le cancer de ma mère devenait moins dramatique et je sais que ma mère se dit la même chose.  Ma mère ne devrait pas perdre ses cheveux et son traitement sera sans doute difficile mais elle sait, je sais et tout le monde sait qu’elle a les meilleures chances de s’en sortir et nous y travaillons!

Hier, me sentant un peu fatigué après un week-end bien occupé, je me suis assis au salon et j’ai regardé l’entrevue de Geneviève Borne à tout le monde en parle;  quelle sérénité et quelle force n’est-ce pas ?  Elle dédramatise la maladie et c’est ce que nous faisons avec ma mère et je crois que ça la sauvera !

Je veux féliciter mon père qui lui donne un appui extraordinaire depuis le tout début ainsi que tout l’entourage de mes parents.  Mes tantes, les amis de mes parents et la famille immédiate font tous leur petit quelque chose pour supporter et je sais que cela énergise ma mère;  elle se sent bien entourée et c’est la base de son moral.  Merci !

Maman, on fêtera plus for l’an prochain!
XXX

Bonbons Inc. – L’oeuvre de Mario Loubier

Écrit par Yves Carignan @ 9:13
Filed under: Lecture,Opinion

Je me permets de vous entretenir d’un bijou de bouquin de 137 pages, à la fois simple et efficace, qui fut écrit par le confrère blogueur Mario Loubier.  Le titre de ce livre est Bonbons Inc

Je vous invite à cliquer sur les liens ci-haut pour connaître l’histoire; je recommande ce livre à toute personne qui gère un budget personnel ou familial et qui se complique souvent avec des logiciels de gestions personnelles alors que la base est tellement simple !…  C’est un chef d’oeuvre d’intelligence de gestion et de simplicité; en sachant que les choses simples sont souvent difficiles à écrire !   ;o)

Je le suggère précisément aux parents d’adolescents qui se demandent comment les sensibiliser à la gestion des finances personnelles.  Comme je le dis souvent à Marie-France, ma conjointe: « Quand ça vient de quelqu’un d’autre que nous, nos ados écoutent plus! ».

Félicitations à Mario et continue ton bon travail !

Jessica, une employée fidèle de Dessins Drummond, m’a demandé de commenter la situation de la grippe porcine, dont voici la définition scientifique, qui a fait en sorte que certains québécois ont dû changer de destination de vacances!  D’autres chanceux se sont retrouvés seuls dans des Resorts de Cancun avec une balance de personnel à leur service !  Moi qui suit un peu sauvage en vacances, j’ai failli partir pour Cancun dès que j’ai appris que tout le monde s’en sauvait !  Mon statut sur Facebook en disait long !

Ceci étant dit, je crois que tout virus qui nous met en risque de pandémie se doit d’être pris au sérieux.  À mon humble avis, c’est ce que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a fait;  elle n’a pris aucun risque et elle a agit.

Là où je me pourfend de rire, c’est de voir la gestion qu’en a fait les différents médias…  C’est une grippe, bordel !!!  Nous sommes inondés d’images concernant l’avancement de cette grippe, des images de mexicains qui toussent et qui se font toucher le front par des médecins, même dans les postes de péage, c’est devenu de la pure folie. 

Vous savez, j’ai 39 ans et notre éducation générale (de nos parents et via les écoles) fut la suivante:  ce qui se dit aux bulletins de nouvelles, c’est la vérité !…  Nul n’osait douter de Bernard Derome !  Cependant, l’Internet change la donne car nous avons accès à l’information aussi rapidement que les rédacteurs de bulletins de nouvelles.  C’est leur plus grand soucis !  Les gens des médias, n’ayant presque plus de marché pour la « nouvelle » en tant que tel, se retournent souvent vers les éditoriaux et les émissions d’opinion.  Cela nous donne malheureusement des émissions avec Claude Poirier mais que voulez-vous…  Mieux vaut en rire !

Ainsi, plus l’auditoire a peur, plus les médias sont regardés alors, la panique est le mot d’ordre et on nous montre pleins de gens qui toussent fort !  Soyez assurés que s’ils pouvaient nous montrer quelqu’un mourir « live » en toussant, nous aurions les images !  Ces folies créent la panique chez certaines personnes et chez nos enfants aussi!  Nous avons dû calmer nos jeunes afin de leur dire que la grippe, c’est la grippe et que chaque année des milliers de gens meurent de la grippe, de quelque façon que ce soit !  4 000 personnes meurent de la grippe au Canada chaque année !!!  Combien de morts pour la grippe porcine au Canada à date ?…  Niet…  Tant pis pour ceux qui s’arrêtent à ces folies; cela me fait rire et m’inspire un billet de temps en temps !  ;o)

Là où je ne trouve plus cela drôle, c’est lorsque les folies médiatiques de nos bulletins de nouvelles affectent l’économie de gens qui n’ont rien à voir avec la situation.  Lorsque je pense aux travailleurs mexicians qui vivent à 100% du tourisme, cela me fait quelque chose.  J’ai des pensées aussi pour les travailleurs de l’industrie porcine canadienne qui subissent encore l’effet d’une hystérie collective non justifiée.  Rappelez-vous l’hystérie de la Listériose l’an dernier !…  Combien de petits producteurs fromagers ont tout perdu ou ont failli tout perdre à cause d’une folie, encore une fois, non justifiée.  Rappelez-vous de la vache folle également !… 

Le processus est simple:
– Le média, qui a 24 heures de nouvelles à combler dans un petit marché comme le Québec, cherche la moindre petite nouvelle qui pourrait effrayer les gens
– Les gens écoutent, croient, et se disent que cela n’a aucun bon sens !
– Les gens des nouvelles vont questionner nos dirigeants politiques qui, comme des girouettes, agissent en fonction de l’opinion publique et celle des médias
– Le gouvernement pose des gestes exagérés (Listériose) sans connaître vraiment tout ce qui se passe car ils sont pressés par l’opinion publique, gérée par les médias…
– Les dommages collatéraux s’accumulent et nous payons tous pour ces folies, un jour ou l’autre

Le média, lui, s’en tire toujours…  J’ai hâte qu’une industrie fasse un recours collectif contre certains médias un jour!  Ce sera un bon payback time car, je le répète, nous payons tous pour ces exagérations: dans le prix des aliments, l’aide gouvernementale pour la relance, les enquêtes inutiles, etc.

Bravo à ceux qui savent calmer la population et leur dire quoi faire pour maximiser leur protection contre le virus pour ainsi leur permettre de continuer à vivre normalement.

Le cancer du poumon de ma mère, les traitements vont bon train

Écrit par Yves Carignan @ 8:14
Filed under: Personnel

Il y a un bon bout de temps que je ne vous avais pas entretenu sur le cancer de ma mère et je me suis aperçu que plusieurs personnes m’appellent lorsque je suis un bout de temps sans écrire !  Je trouve vos attentions très gentilles et je me fais donc un devoir de vous tenir informés.  Vous pouvez continuer de m’appeler quand même !!   ;o)

Le proverbe « Pas de nouvelles, bonnes nouvelles » colle assez bien à la situation de maman;  au cours des mois de Mars et avril, elle a passablement récupéré de son opération qui consistait à lui enlever le poumon gauche et 3 côtes attaquées par la tumeur.  Elle a également subi ses traitement de radiothérapie et ces derniers sont terminés depuis 2 semaines.  Elle a subi la radiothérapie avant la chimio car sa santé, suite à la chirurgie, n’était pas assez bonne.  Maintenant, elle a récupéré et elle est prête!  Tout va bien pour le moment et on garde le moral ! 

Cette semaine, le 6 mai précisément, débuteront les traitements de chimiothérapie;  Ce mot fait peur et il me fait peur aussi.  Cependant, lorsque vous voulez guérir de cette maladie comme ma mère le désire, vous foncez dans le tas !  La semaine dernière, lorsque la DreNicole Bouchard, pneumologue, a suggéré à ma mère de débuter les traitements rapidement, soit cette semaine… Ma mère l’a alors regardé droit dans les yeux et lui a dit: « Je vous fais confiance. »  Je me suis senti comme Mickey et Rocky dans la scène de Rocky II lorsque Adrianne se réveille du coma et dit à Rocky d’aller gagner son match contre Apollo !!!  Regardez les premières secondes du vidéo en cliquant sur ce lien et vous comprendrez !  Vous avez les frissons vous aussi !?

La chomiothérapie que recevra ma mère est confirmée et ce sera la Cisplatine /Vinorelbine.  Le traitement durera 16 semaines car il se divise en 4 traitements de 4 cycles hebdomaidaires.  Chaque mercredi, ma mère se rend au CHUS, à Sherbrooke, et recevra ses traitements.  Les 2 premiers traitements de chaque cycle sont les plus durs et les deux autres, plus « faciles ».   Elle devra être hyperhydratée afin de réduire les effets nocifs sur ses reins; cela veut dire qu’elle devra prendre beaucoup de liquide avant ses traitements et les rejeter après le traitement.  Elle pourra être sujette à des nausées mais une panoplie de médicaments viennent contrer cet effet.

Quant à la perte de cheveux, on nous a dit que ce type de traitement n’entraînait pas la perte de cheveux…  nous verrons et si cela survient, je lancerai le défi à mes frères de se raser le coco cet été !  On prendra le look Guy Laliberté le temps du traitement!

Voilà pour les informations et je vous tiens au courant !

Merci.

MÀJ au 4 mai:  ma soeur vient de m’écrire et si ma mère perd ses cheveux, elle se rasera la tête elle aussi en guise de soutien !  Je publierai une photo en guise de preuve si cela survient !  Je sais que pour une fille, les cheveux c’est quelque chose de plus important que pour un gars alors, ça prend du courage ma soeur !  Merci !

Voici un commentaire reçu dans la section « Parlez au Président »

Bonjour Monsieur Carignan,
Félicitation pour votre ouverture, à l’écoute des gens.
Si c’est possible, j’aimerais voir d’avantage de plans sur le net, de semi-détaché de trois logements et plus. Split-entrée habitable au demi-sous-sol et à l’étage. Avec un rez-de-jardin à l’arrière, ainsi que les chambres en haut.
Je suis plombier, et je préconise un drain de plancher, avec un amorceur de siphon, dans les salles d’eau, la cuisine près de l’évier et du lave-vaisselle, dans la buandrie, et près du réservoir d’eau chaude, monté dans une panne. Beaucoup d’évier de cuisine n’ont pas de trop-plein, les lavabos en ont, mais ils sont trop petit ,pour le débit d’eau du robinet. Vous avez raison ,il faut être au dessus des normes.
Au plaîsir de vous lire…
Denys Roy

 

Bonjour M. Roy,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier de vos bons mots et de votre excellente suggestion !  Votre critère de choix est bien expliqué et je vais transmettre votre demande à notre équipe de développement de modèles. 

Au sujet des suggestions professionnelles quant à l’aménagement de la plomberie, nous prendrons bonne note de vos suggestions et verront à intégrer le tout dans nos futurs plans, lorsque possible !…  Ce qui n’est pas toujours évident en conception.  Je trouve vos propositions très intelligentes et logiques;  effectivement, nous ne perdons jamais à aller au-delà des normes.

En ce qui concerne les éviers de cuisine avec trop-plein, mes recherches ne m’ont rien donné…  Avez-vous le nom d’un manufacturier ?

Merci de votre commentaire et surveillez nos développements de modèles !  Nous en aurons sans doute de ce type au cours de l’automne.

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

mai 2009
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031