Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive du mois de janvier, 2011

Dès que le temps des fêtes se termine, on dirait qu’il y a un déclenchement dans la tête des futurs clients de Dessins Drummond qui fait en sorte que le démarrage de leur projet de construction se fait et que la course commence !  Tout cela est normal pour plusieurs raisons;  la principale étant celle où nous devons quitter notre actuel logement alors, on décide que les paiements de loyers, c’est assez et on veut investir dans notre premier chez soi.

Ce billet semble s’adresser aux premiers acheteurs mais peut tout aussi bien maintenir une information chez ceux qui pensent construire leur 2e, 3e ou 4e maison ou plus.  La formule de base demeure la même et il est important de la mettre en application afin de s’assurer du bon déroulement de notre projet.

Quoi de mieux que de vous expliquer le tout via un exemple concret d’un futur client qui a accepté que je vous présente son texte via mon blogue.  Ses questions sont très pertinentes et elles répondront sans doute aux vôtres !

La personne dont je parle est David Hamel qui m’a écrit via le lien « Parlez au Président » le 4 janvier dernier.  David est un de nos « followers » sur Twitter via @dessinsdrummond et aussi @yvescarignan et sa situation ressemble à celle de plusieurs clients.  Je vous propose son texte ici:

« Bonjour M.Carignan,
Je vous explique ma situation et vous serez alors p-e en mesure de me répondre ou de transférer mon message à la bonne personne. Je vous remercie à l’avance du temps que vous allez me consacrer.
Je suis actuellement en processus d’achat de maison depuis quelques mois. Mon but est de finalement d’avoir mon « chez-moi » et de sortir de la vie d’appartement dès le 1er juillet.
J’ai donc commencé à regarder sur les différents sites web, les maisons à vendre. J’en trouve beaucoup de d’intéressantes, mais l’effet « wow » ne s’est jamais présenté.
Étant originaire de Drummondville et un abonné de Radio Pirate avec Jeff qui parle souvent de vous, je pense à me rendre sur votre site. C’est à ce moment que l’effet « Wow » arrive. Je trouve une dizaine de plans de maisons qui nous intéresse moi et ma copine et que j’ai ajouté dans mes favoris sur votre site web.
C’est là que mes interrogations se présentent. Prenez en considération que je reste actuellement à Longueuil et qu’idéalement je voudrais m’installer sur la Rive-Sud (ce qui implique : Longueuil, St-Lambert, Boucherville, Ste-Julie, Chambly, St-Hubert et St-Bruno.)
1- Est-ce qu’il est trop tard pour penser avoir une maison le 1er juillet 2011 considérant que je n’ai pas trouvé de terrain et de contracteur?
2- J’ai trouvé quelques terrains sur le web, mais je vous avoue que je n’ai aucune idée de la grandeur que je dois regarder. Oui sur vos plans on voit la superficie de la maison, mais je me demande pour quelle grandeur je dois regarder. Est-ce qu’il y a une règle générale? On double, on triple la superficie? Parmi mes favoris, la superficie varie de 1252 pieds carré à 1750 pieds carré.
3- Pour ce qui est des contracteurs, j’en ai vu plusieurs sur votre site, mais personnellement, en avez-vous un préféré dans ma région?

4- Selon ce que je vous explique et de la compréhension que vous avez de mon processus, quels devraient être mes prochaines étapes?

Une fois de plus, je ne sais pas si je passe par la bonne façon pour vous expliquer ma situation, mais je vous remercie du temps accordé.

David Hamel »

Ses questions sont complètes et précises !  Voici mes réponses qui, je l’espère, seront aussi complètes et précises !

« Bonjour M. Hamel,
Tout d’abord, un gros merci de m’avoir écrit directement sur le lien de notre site Internetc’est toujours un plaisir pour moi de connaître les opinions de nos clients et, surtout, de nos futurs clients.  Comme votre nom me disait quelque chose, je suis allé fouillé sur le Web et me suis aperçu que je suis un de vos followers sur Twitter !
 
Très heureux également de constater que nous avons pu vous donner cet effet « wow » tant recherché par les clients;  même si une maison est un investissement que l’on veut plus cartésien, cette dernière doit venir chercher quelques émotions car nous allons y vivre plusieurs années.  Rien de pire que de vivre dans une maison que l’on n’aime pas, dont nous ne sommes pas fiers.
3. En ce qui concerne les entrepreneurs, ceux qui sont présents sur notre site sont généralement ceux qui sont clients chez nous.  C’est une forme de publicité que nous leur offrons.  Nous ne pouvons cependant garantir la qualité de leurs travaux.  Le meilleur moyen est de vérifier dans votre futur voisinage et de prendre des références auprès des professionnels dans le secteur ainsi que sur le site Internet de la Régie Du Bâtiment du Québec afin de vous assurer que votre entrepreneur possède bien sa licence.  Le directeur de notre Agence de Longueuil, Monsieur Sylvain Charrette, peut aussi vous guider dans votre sélection. 
Je me ferai donc un plaisir de répondre à vos questions:
 
1.  Il n’est pas trop tard mais le temps presse !  Les bons entrepreneurs sont souvent pris à l’avance mais vous avez encore un peu de temps.
 
2.  En général, les terrains seront de 4000 à 5000 pieds carrés de superficie dans les récents développements.  Une fois votre terrain choisi, vous devez aller faire approuver votre plan à la municipalité qui vérifiera les marges à respecter.  La très grande majorité de nos modèles vont bien s’intégrer dans ces lots.  En ce moment, je crois que vous devez y aller étape par étape:  tout d’abord, trouvez votre terrain (ou votre développement domiciliaire);  une fois cette étape franchie, regardez le plan qui pourrait le mieux s’intégrer à ce terrain et adaptez votre maison en fonction des caractéristiques du terrain (ensoleillement, position du garage s’il y a lieu, intégration au quartier, etc.)  Une fois le terrain et le modèle choisis, vous partez en soumission auprès des entrepreneurs.  C’est là que je vous donnerais un conseil:  conservez votre appartement et signez un bail pour une autre année.  Je ne vous ferai peut-être pas plaisir mais trop souvent, les gens vont vite et oublient plusieurs éléments.  Au pire, demandez une extension jusqu’en septembre à votre propriétaire; cela vous donnera quelques mois de plus pour bien planifier votre projet.  Je suggère toujours aux clients de se donner un an au moins afin de bien planifier.
 
3. En ce qui concerne les entrepreneurs, ceux qui sont présents sur notre site sont généralement ceux qui sont clients chez nous.  C’est une forme de publicité que nous leur offrons.  Nous ne pouvons cependant garantir la qualité de leurs travaux.  Le meilleur moyen est de vérifier dans votre futur voisinage et de prendre des références auprès des professionnels dans le secteur.  Le directeur de notre Agence de Longueuil, Monsieur Sylvain Charrette, peut aussi vous guider dans votre sélection.

4.  Tel que décrit en 2, vous devez choisir votre terrain en premier, y intégrer votre maison et, ensuite, faire les soumissions.  Une fois le terrain choisi, je vous invite à communiquer avec notre agence qui peut se déplacer sur votre terrain et regarder à maximiser l’orientation de votre future résidence.  Vous allez apprécier cette étape car cela fait toute la différence tant au niveau de l’appréciation générale de votre maison (clarté, ensoleillement) qu’au niveau énergitique (chauffage passif).

J’espère avoir bien répondu à vos questions.  N’hésitez pas à me recontacter pour plus de détails, ça me fera plaisir.

Bonne chance et tenez-moi au courant »

Cette réponse, je le crois fermement, vous aidera dans votre propre démarche!
 
Bonne chance à vous aussi !
 
 

Mon coup de coeur de ce vendredi va à un organisme que j’ai vu naître et dont je connais bien les bénévoles, soit l’organisme CADET, acronyme de la Corporation d’Aide à Domicile pour les Enfants Trachéotomisés

Tel que sa définition l’indique, cette association vient en aide aux familles qui ont un enfant ayant une trachéotomie et vivant à la maison.  Comme on le sait, les parents d’enfants malades désirent plus que tout de pouvoir soigner ces derniers dans le confort de leur foyer.  Malheureusement, les conditions de ces enfants font en sorte que les soins périodiques sont nécessaires alors, plutôt que de se rendre à l’hôpital aux deux heures, on maintien l’hospitalisation.

Cette situation est arrivée à une belle petite fille dans mon entourage et les parents, Anne Paquette et Christian-Pierre Dubé assisté du grand-papa, André Paquette, ont fondé cet organisme qui leur permet de maintenir leur petite fille à la maison et ainsi recevoir des soins infirmiers la nuit.  D’autres familles ont pu bénéficier de cet organisme comme en fait foi leur site Internet.  De cette façon, l’enfant peut enfin avoir une vie familiale et les parents aussi.  Les sommes amassées servent à défrayer les coûts d’une infirmière et l’objectif est d’aider le plus de famille possible.

Le 5 février prochain, Christian-Pierre, qui est un guitariste de haut niveau, et son band feront un spectacle bénéfice  à la salle de réception paradis, au 1833 Boulevard Curé Labelle à Laval. 

Si vous en pouvez vous y rendre, vos dons sont appréciés !  L’an dernier, plus de 400 personnes ont passé une très belle soirée lors du spectacle bénéfice !

Soyez généreux!

Au cours de l’automne dernier, M. Daniel Lepage, directeur de notre agence du Bas St-Laurent / Gaspésie, a eu l’honneur d’être mis en nomination pour le trophée Pierre Harvey à titre d’athlète de niveau international en Athlétisme lors du 36e Gala Méritas Sportif de l’unité régionale de loisir et de sport (URLS) du Bas St-Laurent;  juste de dire le nom prend un souflle d’athlète !!

Daniel est un homme d’environ 45 ans (il va m’aimer!) et depuis plusieurs années, s’entraîne comme un jeune afin de participer aux différents RAIDS à travers le monde.  J’ai déjà parlé de ses réalisations hors du commun dans ce blogue.

Daniel n’a malheureusement pas gagné le titre d’athlète internanional, mais ce fut un énorme privilège pour lui d’être finaliste.  Le gagnant fut Pierre-Luc Thériault, un joueur de tennis de table.   Chose certaine, tous les gagnants de la soirée étaient, bien entendu, des jeunes et c’est une bonne chose pour leur encouragement.  Cependant, force est d’admettre qu’avec la mise en forme des gens de 40 ans et plus, il serait intéressant de considérer une catégorie « 40 ans et plus » dans ce type de concours.

Vous pouvez suivre les exploits de Daniel et de sa coéquipière Émilie Labrosse via leur site internet;  ils ne refusent aucune commandite, en passant !  ;o)

Bravo à toi Daniel et continue ton excellent travail !  Tu n’es pas seulement un athlète accompli mais aussi l’une des meilleures agences de Dessins Drummond !

Yves

Mon bon ami Paul B. Goulet , président de GO Relations Publiques, me refile très souvent des articles de journaux ou de magazines traitant de sujets touchant l’industrie de la construction. Son aide vient compléter ma vigie et je l’apprécie.

Ce soir, il vient de m’envoyer une copie d’un article paru dans le Cahier Mon Toit de la Presse du 30 décembre 2010 intitulé: « Se passer des Architectes est un non-sens » et ces mots viennent du Président de l’Ordre des Architectes du Québec, M. André Bourassa.

L’article m’a surpris et m’a fait sourire car on y dit, entre autre, que les « Les sols, le zonage, l’efficacité énergétique, le bon emploi de l’eau, l’utilisation de matériaux sains et durables, la correspondance sûre aux besoins des acheteurs, la fragilité des écosystèmes, le respect des paysages naturels et urbains aussi bien que du patrimoine collectif, l’intégration des résidences à l’environnement tout en étant créatives et le renouvellement du design auquel les jeunes générations aspirent sont autant de raisons qui fondent, selon lui, l’intervention impérative des architectes » …

Est-ce que tous ces éléments sont de l’exclusivité des Architectes ?!  Absolument pas !  Une entreprise comme Dessins Drummond n’embauche aucun architecte et nous sommes capables de faire tout ce qui est énuméré dans la liste de M. Bourassa et même plus:  Dessins Drummond est apte à faire économiser les clients car un plan chez nous coûte beaucoup moins cher qu’un plan d’architecte tout en étant complet et prêt à construire.  Si le client désire un plan entièrement personnalisé et maximiser l’efficacité énergitique de sa nouvelle demeure, nous pouvons offrir tous ces services et nous en avons la preuve avec des réalisations complètes.

Je comprends l’intervention de M. Bourassa car, c’est de bonne guerre, il protège l’Ordre qu’il préside.  Je ne peux cependant demeurer silencieux face à des affirmations qui font croire aux lecteurs que seuls les architectes peuvent leur construire quelque chose de bien.  Cette « socialisation » d’une industrie me fait peur un peu.  Je ne pense pas que le problème premier de l’industrie de la construction soit l’architecture résidentielle…  M. Bourassa est un peu comme le gouvernement Charest:  il fait de la diversion au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes.

Je suis un apôtre de l’ouverture et de l’honnêteté et j’aimerais bien que l’Ordre des Architectes en fasse autant;  sachez que je connais beaucoup d’architectes et que je respecte cette profession.  Je suis absolument d’accord avec une grande partie de ceux-ci qui se demande à quoi joue leur Ordre…  Parlez aux architectes et demandez leur opinion face à leur Ordre, vous verrez…

Lorsque M. Bourassa nous dit que dans certains pays européens, il n’y a pas un mètre carré à construire qui n’oblige pas l’implication d’un architecte, il n’est pas sans savoir que la prériode pour l’obtention des permis de construction dans ces mêmes pays va au-delà de deux ans et ce, en grande partie, à cause de la lenteur des architectes et des municipalités impliquées.  Parlez aux entrepreneurs européens et aux citoyens, ils envient notre système rapide d’obtention des permis résidentiel et, à ce sujet, j’appuie l’APCHQ à 100%.

Comme je l’ai expliqué dans de récents billets, je suis d’accord avec M. Bourassa que le secteur résidentiel soit légiféré et que le citoyen soit protégé.  Les membres de l’Ordre des Technologues Professionnels du Québec (OTPQ) peuvent très bien effectuer ce travail.  Notre entreprise embauche de leurs membres et nous sommes fiers de nos 37 ans d’existence au service des entrepreneurs en construction et des consommateurs.  Quant à l’intégration architecturale et les autres éléments numérés, il en va des municipalités impliquées de légiférer en ce sens et de collaborer avec les fournisseurs de services d’architecture.

Bref, on se retrouve dans une situation où, encore une fois, seul l’Ordre des Architectes aimerait voir les Architectes exclusivement dans un secteur d’activités…  Même vos propres membres, M. Bourassa, aimeraient bien collaborer avec une entreprise comme la nôtre mais vos règles leur en empêchent…

Certains se spécialisent dans le « tournage en rond » et je serai toujours un « empêcheur » de cette activité de plus en plus présente auprès des politiciens et de certains organismes… ou Ordre.

Bonne Année!

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

janvier 2011
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31