Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



24 octobre 2013

Ça sent malheureusement la fin …

Écrit par Yves Carignan @ 9:27
Filed under: Personnel

Ces merveilleuses personnes, ce sont mes parents, et j’en suis fier!

Les gens qui me connaissent depuis longtemps savent que ma mère a combattu un cancer du poumon puis de l’oesophage depuis maintenant près de 5 ans.  Ceux qui suivent mon blogue savent que j’en ai parlé à quelques occasions car j’ai répertorié pas moins de 15 textes touchant le cancer de ma mère au fil des années !  C’est ce que nous pouvons appeler une fixation!

Malheureusement, les derniers jours nous ont appris que le long combat de ma mère achève…  Tous ceux qui côtoient une personne qui fut atteinte de cette terrible maladie savent le sentiment qui m’habite lorsque vous savez que la fin approche:  cette tristesse de voir la personne tant aimée souffrir et votre désir de ne plus la voir dans cet état.  Malheureusement, la fin de la souffrance peut aussi vouloir dire le décès de cette personne…

Mort… Décès… je déteste ces mots lorsque ma famille est impliquée…  Et je sais que vous êtes comme moi.

Situation
Je me permets de relater les faits afin d’informer plusieurs personnes qui m’ont demandé des nouvelles au cours des derniers jours.  De plus, écrire me libère énormément de mon stress vécu et de la tristesse qui m’habite depuis quelques jours.  Merci de vous en intéresser et de penser à ma mère comme vous le faites.  Je sens votre appui (j’ai eu plein de textos et de courriels) et je vous garantie que je vous répondrai un à un.

Toujours est-il que mardi en début de soirée, je sors de mon match de hockey et, comme à l’habitude, prends mes messages sur mon cell.  Mes 2 frères me laissent un message et veulent me parler!…  Ça ne sent pas bon, drette-là!

J’apprends que ma mère fut hospitalisée dans la journée à cause d’une pneumonie…  Pour elle qui ne fonctionne qu’avec un poumon depuis plus de 4 ans, l’arrivée d’une pneumonie est aussi nécessaire qu’une entorse au genou à Lucien Bouchard!…

Je réussis donc à parler à mon père en soirée qui me dit que la pneumonie est sous contrôle mais qu’en consultant les Rayons-X, les médecins ont vu quelque chose sur son poumon…  Je décide donc d’annuler tout le reste de ma semaine et de me rendre à l’hôpital dès le lendemain après midi, après une rencontre d’affaires à Montréal.

Le constat eut l’effet d’un coup de poing:  plusieurs nodules sur le poumon de ma mère qui n’étaient pas présents lors des radiographies prises 3 semaines avant…  Le médecin me confirme donc que la maladie évolue rapidement.  En contrepartie, ma mère récupère bien de sa pneumonie via les antibiotiques qui lui furent administrés.  Elle quittera donc l’hôpital après-midi mais un dernier entretien avec le médecin est nécessaire…

Ce dernier lui confirme ce que nous savons:  la pneumonie est OK mais le cancer attaque le poumon restant et les métastases se multiplient rapidement…  On retourne ma mère chez elle mais on sait malheureusement que c’est un billet aller-retour; tant qu’elle est bien, elle pourra demeurer à la maison.  Dès que certains signent se manifestent (confusion, douleurs osseuses, équilibre, etc), nous devons la ramener à l’hôpital…  Nous profitons donc des semaines à venir car on ne sait jamais d’une semaine à l’autre.

Vous savez quoi?  Je dis depuis les premiers jours de sa maladie que la seule belle chose qui survient avec le cancer est que tu as le temps de te préparer, en tant que victime, et que l’entourage a aussi le temps de se préparer; soit pour une rémission complète ou soit face au décès.  Oui j’ai pleuré et je pleure chaque jour depuis mardi, oui, nous en parlons aux enfants afin qu’ils se préparent et oui, je passe du bon temps avec elle.

J’ai eu la chance d’avoir une conversation avec le médecin mercredi PM afin de mieux cerner la situation de ma mère. Lors de cet entretien, ce dernier me disait qu’il a demandé à ma mère si elle avait du soutien à la maison.  Ma mère ne lui a que sourit et c’est alors que le médecin lui a rétorqué: « ne m’en dites pas plus, votre beau sourire me confirme que vous êtes bien entourée!! »  Ça fait chaud au coeur que de savoir que ma mère sent notre soutien, surtout celui de mon père qui est constamment autour d’elle à en prendre soin.  Un vrai modèle pour quiconque veut savoir comment accompagner l’être aimé dans son cheminement de la maladie.  J’y reviendrai…

Suite à cette conversation avec le médecin, j’ai eu la difficile tâche de résumer le tout à mes parents.  Pas facile d’expliquer à ta mère et ton père que la pneumonie va bien mais que le cancer a repris son travail et que comme ma mère ne veut plus de traitement pour tenter de guérir sa maladie (je la comprends tellement!…) et que celle-ci progresse rapidement, il nous reste à retourner à la maison dès que le congé sera accordé et profiter du temps avec le peu de qualité de vie qui lui reste.

Je me suis mis à pleurer devant mes parents lors de cette explication et ma mère me dit alors doucement:  « Pleure pas mon p’tit gars…  Ça va aller… » et elle s’étire pour me tendre un papier mouchoir et d’un bon, je me lève pour la serrer dans mes bras en lui disant doucement: « ce n’est pas d’un Kleenex que j’ai besoin…  mais de toi » en me collant sur elle dans son lit.  Elle m’a caressé les cheveux et m’a dit doucement à l’oreille « Je t’aime… »  Pas besoin de préciser que je lui ai dit « moi aussi… » Je suis resté avec elle plusieurs minutes en lui tenant la main et je vous garantie que ces moments seront gravés dans ma mémoire pour le reste de ma vie…

Elle est maintenant de retour à la maison et toute la famille est au courant de la situation…  Nous serons donc avec elle le plus souvent possible et mon père continue de veiller sur elle en nous disant « Soyez sans crainte, je m’en occupe, je vais bien ».

Lui, c’est tout un homme!  Il se charge de tous les besoins de ma mère, court chez le médecin, la pharmacie, les rendez-vous, coordonne tout ça en plus de la prise des médicaments ainsi que du gavage de ma mère.  Car ma mère est nourrie directement par un tube relié à son estomac depuis cet été…  En plus d’une perte de vision graduelle et d’une plaie dans le dos qui ne veut pas guérir, des suites de la radiothérapie…  Alors, oui, c’est assez…

Un coup de chapeau à mon père pour tout le travail qu’il exécute!  Lorsque le curé lui a dit il y a 53 ans qu’il s’unissait pour le meilleur et pour le pire, il a compris le message!  Je souhaite à tous que votre conjoint(e) soit comme mon père si jamais vous tombez malade.

Je profite aussi de l’occasion pour remercier ma soeur Sylvie qui aide mes parents avec le gavage de ma mère et qui, grâce à son talent de massothérapeute, offre du répit et une belle relaxation à ma mère.  Elle en fait beaucoup, se soucie beaucoup d’elle et mérite que ce soit souligné.

Merci à mon frère Michel qui, grâce à sa présence quotidienne aide aussi à sa façon afin d’assurer la sécurité de mes parents.  Son lieu de travail est juste à côté de la maison de mes parents et il offre son soutien quotidiennement en plus d’aider mon père avec ses réparations d’auto.

Merci à mon frère Ghyslain, le « tool man » de la famille, qui se charge d’entretenir la maison de mes parents et qui effectue les travaux nécessaires à son maintien en plus des retouches de paysagement à chaque année.

Oui, mes parents sont bien entourés et je suis fier de ma famille pour cela.  Nous avons une mission à compléter pour s’assurer que ma mère termine ses jours de façon heureuse et décente et nous ferons tout pour qu’il en soit ainsi.  Nous serons là pour toi aussi papa, sois en assuré, même si tu ne demandes presque jamais rien !  😉

Merci à vous de me lire, de nous soutenir et d’être là… juste de vous savoir là me fait du bien et je sais que les gens de ma famille liront ce billet et vous remercieront.

Ceux qui veulent laisser un message de soutien à ma mère, je vous invite à laisser un commentaire au bas et je les lui lirai au fur et à mesure qu’ils rentreront car elle ne peut malheureusement vous lire.

Merci pour tout et je vous tiens au courant.

Yves

 


44 Réponses à “Ça sent malheureusement la fin …”

  1. M-Claude Paquette Dit:

    Bonsoir,

    Je suis très émue suite à la lecture de ton texte. Lorsque tu reprends les paroles de ta mère, j’ai l’impression d’entendre sa voix. Profitez au maximum de sa présence. Bon courage à Léger, Sylvie, Michel, Ghislain et toi. Mes pensées sont avec vous.

    Jamais, je n’oublierai son sourire.

    Marie-Claude

  2. Yves Carignan Dit:

    Merci Marie-Claude !
    Vous avez connu ce type de situation vous aussi et j’apprécie ton soutien. Nous profitons de chaque minute! 😉

  3. Christian Fortin Dit:

    Yves, ton billet est très touchant. Je comprends, en voyant la photo de tes parents, d’où provient ton légendaire sourire et ta joie de vivre: de ta mère.

    Je lui souhaite, malgré la douleur, de passer de beaux derniers moments avec vous. À te lire, il est clair que la famille est primordiale pour les Carignan.

    Je vous envoie de la lumière !

  4. Yves Carignan Dit:

    Merci Christian!

  5. Yves Zahra Dit:

    Yves,
    Tu remues tous mes sentiments ce matin. En te lisant, je perçois tout l’amour dont ta mère et tes proches sont entourés.
    Prends le temps d’apprécier chaque moment car c’est difficile mais aussi un privilège de pouvoir être présent auprès des siens qui vivent cette maladie. La difficulté de connaître le chemin à parcourir est très légèrement compensée par l’opportunité que l’on n’a pas lors d’un départ subit…. Que c’est compliqué de bien s’exprimer dans de telles circonstances!
    Bon courage,
    Yves

  6. Michelle Blanc Dit:

    Ça me rappelle des souvenirs ton billet Yves. Je n’oublierai jamais les dernières heures avec ma maman. Elle est toujours dans mon coeur et je suis fière de l’avoir accompagné lors de ce dernier passage. Je lui tenait la main lors de son trépas et un immense frisson me traversa le corps lors de son dernier souffle. La mort est trop souvent cachée et désinfectée. C’est un privilège de pouvoir être là, de dire adieu et de vivre cet inéluctable auquel nous ferons tous face un jour.

    On se voit très bientôt et on pourra en jaser amplement. Bon courage Yves

  7. MARTYNE PARADIS Dit:

    Je me revoie tellement dans tes mots,je comprends très bien la situation.On pense très fort à elle et on ira la voir sous peu.Ton billet est très touchant…

    Martyne xx

  8. François Dit:

    très beau texte et très touchant mon coté croyant
    me ramène à la prière et la méditation en pensant à ta mère à toi et ta famille je crois que mes mots sont inutiles mes je peux te dire que je t’apprècie beaucoup et je suis avec toi ….bonne chance ….

  9. Denis Chamberland Dit:

    OUfff, quel beau billet tu as rédigé là Yves. C’est à la fois senti, touchant et très reconnaissant de ta part à l’égard de tes proches. À nouveau, mes pensées t’accompagnent en ces moments que je vous souhaite empreints de sérénité et de tendresse. Très sincèrement,Denis,un gars particulièrement fier de te côtoyer.

  10. Isabelle Dit:

    Cher Yves,tu ne peux savoir à quel point ton message me remémore des souvenirs, les souvenirs heureux et malheureux d’ un moment quasi identique au tien.

    Ta mère est avec toi et peu importe l’ avenir, elle sera toujours là, avec toi.
    Sa présence est comme l’ amour qu’ elle a pour toi: éternelle!

    Bon courage, et prend le temps pour vivre le moment présent !

    Bravo à toute la famille pour cette aide si précieuse.Ta mère peut être fier de vous, vous êtes tel que vous êtes grâce à elle!

    Isabellexxxx

  11. Isabelle Hébert Dit:

    Salut Yves,

    C’est très touchant, ce que tu as écris et je te comprends vraiment…Tu exprimes bien comment on se sent dans cette situation, à savoir qu’on voudrait garder la personne aimée, mais qu’en même temps on voit que c’est assez, comme tu le dis bien…C’est douloureux mais il faut prendre le temps de le vivre, comme tu le fais déjà…
    Continue comme ça et on est avec toi…

    A plus tard,

    Isabelle (Hébert)

  12. Jacques Corriveau Dit:

    Salut Yves,
    tu m’as toujours fait rire depuis que je te connais, mais là je peux dire que tu m’as fait pleurer.
    J’ai toujours aimé et respecter la famille Carignan que j’ai tous connu comme tu le sais dans le monde du hockey. Je pense à vous tous.
    Bon courage.

    Jacques Corriveau

  13. Yves Carignan Dit:

    Merci à vous tous ! C’est vraiment impressionnant de constater votre gentillesse et réconfortant de vous lire! J’ai pris une journée OFF afin de décompresser et votre présence m’est grandement bénéfique.

    Merci d’être là et je me sens choyé de vous avoir ! Je lirai tout ça à ma mère ! 😉

    À bientôt et prenez soin de vos proches!

  14. Fanny Lajeunesse Dit:

    Bonjour Yves,

    C’est très touchant et j’ai encore les larmes aux yeux! Sans être trop longue, parce que je sais que je pourrais écrire longtemps, je t’ivite à lire cet article que j’ai écris qui pourra peut-être te/vous faire du bien! Ta mère risque de l’apprécier aussi! http://fannylajeunesse.wordpress.com/2011/10/30/destin-hasard-ou-vision/#more-41
    Bon courage, je pense à vous.
    Fanny

  15. Manon et Giselle Duval Dit:

    Yves,

    La tendresse que tu démontre pour ta mère nous touche beaucoup. Merci de nous tenir au courant de l’état de santé de notre chère Lise. J’aurais préféré de meilleures nouvelles. Transmet à Lise toute notre amitié et que nos prières l’accompagne. Son sourire restera gravé dans notre mémoire et notre cœur. Bon courage à toute la famille.

    Giselle et Manon Duval

  16. Francis Roger Dit:

    Salut Yves et toute la famille. Honnêtement je ne savais pas que la situation en était rendu là. C’est vraiment très triste et je suis de tout coeur avec toi. Ce sera une grande nouvelle quand on aura découvert un vaccin contre le cancer. Bon courage du fond du coeur!

  17. Caroline Brisson Dit:

    Salut Yves,
    ton très beau billet m’a fait pleuré, j’ai accompagné 2 personnes proches dans les derniers moments, et je peux comprendre ce que vous vivez dans la famille. Je vous envoie des pensées positives dans ces moments éprouvant. L’amour d’un être cher est impossible à décrire ni mesurer et tu le décris bien, je suis convaincue que ta mère est bien entourée. Bon courage à vous tous.

  18. Fernand Roger Dit:

    Yves,
    Je suis très ému par ce que tu as écrit mais je le suis encore plus par l’homme que tu es, c’est à dire capable d’exprimer par l’écriture tes sentiments les plus profonds. Je veux te témoigner toute la sensibilité que nous avons Monique et moi envers ta mère ton père pour Toi et Marie-France.
    Bon courage et énergie nous sommes à côté de vous.
    Fernand et Monique

  19. Louise et Claude Dit:

    Salut Yves
    On est avec vous. Bon courage

  20. Marian jacobs Dit:

    Bonjour Yves
    Nous pensons a toi tres fort.Profites au maximun de ta precieuse Maman
    J’ai perdu ma maman il y a 5 ans et je te comprends c’est une etape tres difficile a accepter.
    Heureusement tes enfants sont un grand reconfort pendant cette etape de la vie..
    Bonne chance et continue de profitez de sa presence

  21. Michel Proulx Dit:

    Merci de partagé ce moment familial avec nous.
    Ce sont des instants difficile mais tellement précieux.
    Je ne vous connais pas personnellement je suis un ami du secondaire de votre femme Marie-France et comme je la connais vous êtes soutenue dans cette épreuve.
    Votre famille me paraît très uni et vos parents en sont responsable et sûrement très fier de vous tous.
    Profiter de tout les moment possible ensemble.
    Dans ses épreuve le sens de la vie reprend ses forces!!!!!
    Merci encore de me faire revivre des moments précieux.

  22. Sylvie Cloutier Dit:

    Bonjour à vous la famille Carignan,

    Mon frère Patrick vient tout juste de me transmettre le lien pour m’informer de ce que vous vivez. C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai lu le texte d’Yves .

    J’aimerais que vous disiez à votre maman comment c’était sécurisant avoir une « madame Carignan » comme voisine quand on était enfant, que sa gentillesse et son calme ont toujours été appréciés et que j’ai toujours eu un rėel plaisir à la revoir lorsque j’étais de passage à Windsor.
    À ton père et à chacun de vous, je vous souhaite beaucoup de courage et de sérénité .

    Je vous envoie plein d’énergie.

    Une voisine d’enfance xxx

  23. Martin Lavoie Dit:

    Salut Yves et toute la famille

    Très touchant ton billet Yves et j’en ai profité pour me remémorer de bons souvenirs de votre famille. En lisant les remerciements à ta soeur et te frères, on comprend bien l’expression qui dit que la pomme tombe jamais loin de l’arbre!

    Lise et Léger vous ont transmis de belles valeurs et dans les moments que vous vivez présentement, c’est ce qui ressort.

    De loin comme ça, je ne peux que vous envoyer des énergies positives à tous. Yves, salues tes parents de ma part svp.

    Je pense à vous tous

    Martin

  24. Lucie Bélanger Dit:

    Salut Yves,
    Quel beau message tu nous offres… Merci pour ta générosité à partager des émotions tellement difficiles à traduire avec des mots. En te lisant, On ressent tellement tout l’amour que tu portes à ta mère et à toute ta famille. Ta tristesse ne peut être autrement qu’à la hauteur de cet amour inconditionnel… et combien plus ! Comme je comprends ce qui t’habite en ce moment. J’ai perdu mon dad 58 ans… cancer œsophage. Son dernier souffle il l’a rendu dans mes bras. Malgré la colère face à la situation à l’annonce d’une telle nouvelle et l’impuissance qui nous gagne en moins de deux, il y a ce désir bien légitime que cesse la souffrance de cette personne qui nous est si chère. Elle en a beaucoup de chance ta maman d’être aussi bien entourée. Au cours des prochains jours, vous ne ferez qu’UN avec votre maman… des moments qui seront d’une tendresse absolue… des moments inoubliables ! Mes pensées sont tournées vers toi et toute ta famille Yves ! Passez de bons moments avec VOTRE perle… saluez bien admirablement maman Carignan pour moi ! kiss xxx

  25. Dany Larochelle Dit:

    Salut Yves,

    C’est avec beaucoup d’émotions que j’ai lu ton billet et comme tu le sais la perte de mon pere est encore tres récente,profites de tout les instants avec ta mere et je suis tout coueur avec vous dans ce moment tres difficile.

  26. Maurice Richard Dit:

    Bonjour Yves,

    Inutile de dire que versé quelques larmes en lisant ton blogue et j’ai dû prendre une petite pose. Je comprend très bien ce que vous vivez puisque j’ai vécu la même chose avec mes parents à 3 ans d’intervalles il y a quelques années. Je vous dit bravo car vous semblez vivre le tout de la bonne manière, tous impliqués chacun à votre façon et vous en sortirez tous gagnants, toute en laissant une bonne impression à vos proches de l’approche de la mort. Positif ou négatif toute expérience est bonne à vivre et fait de nous ce que nous sommes.

    Bon courage à vous tous!

  27. Yves Carignan Dit:

    Un gros merci à tous, du fond du coeur! Si je vous ai touché par mon témoignage « thérapeutique », vous me touchez énormément par le vôtre!

    Passez un excellent week-end et merci encore !

    Yves

  28. Julie Rioux Dit:

    Ouf quel texte ! Cela me fait revivre la meme chose que j’ai vecu il y a 14 ans avec ma merveilleuse maman qui nous a quitte le 17 juillet 1999. Elle est partie trop tot . Elle n’etait pas la a mon mariage , a la naissance de ma fille. Passez tout le temps que vous pouvez avec votre mere. Je pense a vous et soyez courageux. Une grosse bise et gros calin a votre mere !

  29. Lise St-Laurent Dit:

    C’est avec beaucoup d’émotions que j’ai lu ce très beau texte. Lise est ma meilleure amie et ça depuis de nombreuses années, nous avons beaucoup voyager les deux couples ensemble, et jouer aux cartes maintes fois. Je vous félicite vous ses enfants et aussi Léger de l’accompagner en ces derniers jours avec tout l’amour qu’elle mérite. Moi je ne l’oublierai jamais.

  30. Caroll et Claude Dit:

    Nous sommes des amis de Lise et Léger, connus lors d’un voyage. On s’est toujours visités par la suite,depuis maintenant près de 18 ans. Le courant passe très bien entre nous.Je viens juste de recevoir l’appel de ton père qui m’a mise au parfum comme on dit. Mais c’est un parfum qui ne sent pas très bon. On a beaucoup de peine de penser qu’on va perdre une bonne amie. J’ai dit à Léger qu’on irait les voir cette semaine parce qu’on n’est pas de la région. Je ne voudrais pas la laisser partir comme ça, sans lui demander qu’elle veille sur nous. Je veux qu’elle nous inscrive dans son petit carnet d’adresse à apporter avec elle. Même si j’appréhende ma visite parce que je sais que je vais pleurer dans ses bras, je me piétine le cœur pour aller la rassurer et lui dire que je l’aime et qu’elle sera toujours dans mes pensées parce que je vais continuer à lui parler et lui demander sa protection.
    On sait qu’elle est bien entourée, qu’elle a de bons enfants et un mari extra. C’est notre seule consolation à nous. Que c’est difficile de voir partir nos proches…..! Amicalement et affectueusement, Caroll et Claude de Joliette

  31. Yves Carignan Dit:

    Merci encore de vos commentaires et partages!

    Caroll et Claude, mes parents m’ont parlé de vous cet après-midi et je me souviens avoir lu de vos commentaires dans un texte précédent.

    Merci de vos bons mots et ils seront heureux de vous revoir! Je lance aussi l’invitation à tous ceux qui m’ont écrit et qui ont connu mes parents; si le coeur vous en dit, allez les saluer !

    Passez tous une excellente semaine et mes parents ont en main tous vos commentaires! 😉

  32. alain fournier Le Chou-Chou Dit:

    C,est avec grande emotion que Je viens de lire ces mesages.J,appuie fortement Yves dans tout ce que tu a ecrit et surtout quand tu parle de Sylvie Michel Ghyslain ,leger ,quel belle exemple vous etes.Tante Lise merite vraiment cette oportunitee d,avoir des vrais comme vous a ces cotes.Lise,Tu es la meilleur pour me faire des sucre a la creme,des petits fudge et les faire livre par oncle Leger.Je vais aller passer un peu de temps avec vous a Windsor avec Gisele.Prend bien soin de toi ma tante prefere comme Je te lmai toujours dit. ton neveu Alain

  33. Yves Carignan Dit:

    Merci Alain!
    Bien vrai que tu étais le chou-chou de ma mère car les sucres à la crème ne se rendaient que très rarement à Drummondville ! Ils étaient volé à Richmond par un voyou inconnu !!! Ha! Ha!

    Merci de ta note et je suis certain que ma mère sera très heureuse de vous voir!

    À bientôt !

  34. Mario Goyette Dit:

    On oublie rien
    Je me demandais pourquoi j’étais triste aujourd’hui, maintenant je le sais.

    On oublie rien
    http://www.youtube.com/watch?v=I92F2ZQeu7g

    Comme disait le poète: » Les minutes traînent, les heures filent, les années s’envolent, les décennies assoment. Le printemps nous charme, l’été nous enchante, l’automne nous comble,, l’hiver nous tue. »
    R.J. Ellory. Les Anonymes

    M.G.

  35. Mi-Monique Dit:

    Yves,
    C’est avec émotion que j’ai lu les paroles réconfortantes pour ta maman, ta sœur, tes frères et ton père. Rendu au bout de notre vie, il y a sûrement beaucoup de choses qui brassent en-dedans, en elle, et à vous tous aussi. C’est le temps de partager avec elle, se partager de bons moments dans la douceur et la tendresse. Nous sommes allées la voir lundi p.m. elle était souriante et a
    ri plusieurs fois. Une de tes tantes était présente,
    celle qui demeure à Rock Forest je crois. Ta sœur Sylvie lui ressemble beaucoup. Ta `mère je l’ai trouvée très très petite, pas beaucoup de souffle,elle suivait très bien la conversation. Nous ne sommes pas restés longtemps car elle semblait fatiguée. Nous sommes très contents de l’avoir vue. Moi je crois qu’elle en a encore pour quelques semaines. Je vous dis bonne nuit, il est 23hres 40.

  36. Yves Carignan Dit:

    Merci Mario! C’est vrai qu’on oublie rien et qu’on s’habitue, c’est tout ! ;o)

    Merci à toi aussi Minique et à Fernand d’être passés voir ma mère. Je suis allé hier et ils m’ont parlé de votre visite. Maman était très contente et de recevoir des gens lui fait un petit beaume je crois ! Ça lui démontre que les gens tiennent à elle.

    Merci encore !

    Yves

  37. Denise Laurendeau Dit:

    Salut, Yves:

    J’ai été très émue à lire tes commentaires. Crois-moi, les plus grandes peines ont leur douceur quand quand elles sont partagées. Merci de nous permettre de vivre ces moments si intences.

    Bon courage à chacun de vous!

    Denise et André xx

  38. Daniel Goyette Dit:

    Bonjour ma chère tante.
    J’ai rêvé à toi récemment, je me demandais comme nt tu allais.
    Je me souviens de ces années où j’étais (presque) le gardien attitré de tes enfants.
    Et du bonheur rayonnant de votre couple.
    Saches que je serai toujours présent pour toi et ta famille et que mes capacités sont les vôtres.

  39. Sylvie Dit:

    Puisque la plupart des commentaires s’adressent à toute la famille, je me permet ces quelques lignes pour vous dire moi aussi tout le réconfort que votre empathie nous apporte. Je suis très surprise et émue de voir des messages de personnes que j’aime beaucoup et dont je n’ai pas de nouvelles depuis très, très longtemps. Un simple merci, sachez que vos messages apportent beaucoup de baume sur notre peine.

    Sylvie, la soeur d’Yves.

  40. Pierre Grimard Sr Dit:

    Salutations Yves,
    Bon courage à toute la famille.
    Yves, très beau témoignage à ta mère et à toute ta famille.
    Je suis sans mots.
    Oncle Pierre

  41. Jacinthe Carignan Dit:

    Effectivement, ce témoignage est très touchant. Vous êtes une VRAIE famille. Ça sent l’amour chez Tante Lise et Oncle Léger. Vous méritez bien tous les témoignages qui vous sont servis part le biais de ce blogue. Je te remercie, Yves de partager cela avec nous. Il est vrai que l’écriture libère les tensions. N’oublie pas qu’une peine partagée (le mot le dit) s’en trouve divisée en autant de parts. Je vous admire tous!
    Cousine Jacinthe

  42. Yves Carignan Dit:

    merci encore!

    Peut-être que vous le savez déjà mais ma chère maman est décédée hier, le 16 novembre, à 20h00.

    Elle m’a demandé de vous écrire ceci il y a quelques jours:

    « Dis aux gens qui t’ont écrit que je suis très touchée par leurs marques de sympathie et que je les remercie sincèrement… »

    À l’image de ma mère: franc, simple, doux et qui dit tout.

    Merci.

  43. Daniel Goyette Dit:

    Je suis très touché et je partage votre peine.

  44. Denis Chamberland Dit:

    Ta mère est enfin libérée Yves et je la trouve pas mal bonne de t’avoir fait part de cette demande. À nouveau, mes pensées vous accompagnent tes proches et toi.

Laissez une réponse


 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

octobre 2013
L M M J V S D
« Sep   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031