Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive pour la Catégorie 'Actualités'

 

Ce midi, La chambre de Commerce et d’Industrie de Drummond (CCID) organisait un dîner conférence avec M. Pierre-Karl Péladeau, ici, à Drummondville.  Comme je connais un peu M. Péladeau que je n’use pas les chaises de cocktails et de dîner de la Chambre (une ou deux fois par année!…), je me suis dit que je me devais de participer à cette activité d’autant plus que le conférencier et le thème m’intéressent grandement!  J’ai déjà parlé de son courage dans un billet précédent.

Tout d’abord, une impressionnante vidéo nous montre l’ampleur de cet empire qu’est devenu Québécor!  Je ne peux énumérer toutes les divisions et sous-divisions mais je fus impressionné par tout ce que cette entreprise couvre et exploite!  Nous pouvons être fiers de ce fleuron du Québec Inc., en tout cas, moi je le suis, tout comme les autres fleurons comme Cascades, Bombardier, Transcontinental, Couche-Tard, Jean Coutu et j’en passe.

Par la suite, M. Péladeau a brièvement parlé de son entreprise pour ensuite parler de la raison de sa présence devant nous:  Promouvoir l’entrepreneurship Québécois.  Étant le Président du Conseil d’Administration de la Fondation de L’entrepreneurship, M.Péladeau fait le tour de la province afin de présenter sa conférence dont l’objectif est de raviver en nous la flamme entrepreneuriale et d’investir dans le Québec de demain.  Selon M. Péladeau, « l’entrepreneurship est en perte de vitesse au Québec. Un coup de barre s’impose si nous voulons demeurer compétitifs et conserver notre niveau de vie. »

Avec tout ce que je dis et surtout ce que j’écris via ce blogue, ma page Facebook ou mon compte Twitter, je ne peux qu’être d’accord avec lui!…  Il a traité de plusieurs points mais quelques-uns ont retenu davantage mon attention:

Être entrepreneur, c’est prendre des risques et de foncer dans notre aventure.  Très souvent, dans notre société ou les gens qui réussissent ou qui font de l’argent sont perçus négativement, le rôle de l’entrepreneur n’est pas reconnu à sa juste valeur.  On ne peut rien y faire à court terme mais tentons d’éduquer nos enfants à foncer vers leur rêve entrepreneurial et à leur enlever cet héritage Catholique que nous fut inculqué depuis 400 ans que « l’argent est sale » ou « qu’il est plus facile pour le chameau de passer par le trou de l’aiguille qu’à un homme riche d’entrer au paradis » !…  Désolé de ma mémoire, mais je fus éduqué par les Frères du Sacré-Coeur à Bromptonville !

M.Péladeau a franchement parlé de ses relations avec les syndicats et de la négociation de ses 50 conventions collectives dans son entreprise, à un ryhtme de 10 par année!…  Il a parlé que les syndicats devaient changer leur perception du travail et que la sécurité d’emploi n’apporte aucune créativité à l’entreprise.  Il a repris des paroles d’un film de Denys Arcnand qui disait que la sécurité d’emploi amène le confort et l’immobilisme (ou quelque chose du genre).  M. Péladeau n’a jamais parlé contre les syndicats dans son discours mais les a interpellé sur le fait que le Québec change, la concurrence est mondiale et que ces partenaires (ce sont ces mots) doivent aussi évoluer.

Les banques furent également prises à part;  il a mentionné le fait que les difficultés de financement pour les jeunes entrepreneurs sont fréquentes et que les banquiers sont devenus très frileux.  Je ne peux parler trop dans ce dossier car j’ai toujours eu un bon soutien de notre banque même si Marie-France et moi tentons par tous les moyens de développer nos projets d’entreprise par nos propres moyens!  Mon mentor, M. Jacques Lemoine, m’a toujours dit que « Business is cash » et je l’ai appris!  Les banques sont beaucoup plus enclins à prêter à des entreprises qui ont de bonnes liquidités qu’à celles qui semblent trop avoir besoin d’elles !!!  C’est la théorie du prêteur de parapluie lorsqu’il fait soleil et que tu le perds de vue quand il pleut!  À la défense de ces banquiers, ils ont des actionnaires exigeants et ils sont donc plus frileux face au risque des jeunes entrepreneurs…  C’est là que le rôle d’un mentor pourrait jouer dans le financement d’un projet:  sans s’impliquer financièrement dans le projet, le mentor devrait avoir une influence sur le prêt en garantissant une implication dans le projet afin de sécuriser la banque.  Une idée comme ça, de mon cru!

M. Péladeau a également couvert le sujet du rôle de l’État dans l’économie via la SGF et la Caisse de Dépôt et Placements qui ont un rôle, entre autre, de maintenir des sièges sociaux au Québec.  À ce sujet, étant de tendance assez de « droite » au niveau économique, je suis inconfortable avec l’internvetion de l’État dans l’économie mais je suis conscient que Québécor, sans l’intervention de Bernard Landry et de la Caisse de Dépôt, aurait difficilement pu acquérir Vidéotron et Rogers, l’acquéreur de l’époque, aurait sans doute déménager le tout à Toronto.  Maintenant, les emplois de Vidéotron sont passés de 2000 à 6000 depuis l’acquisition par Québécor et le siège social est toujours au Québec.  Mais j’aimerais quand même voir l’État ailleurs que dans l’économie et ne pas avoir besoin de ces interventions…

Autre point intéressant de sa conférence:  avant de distribuer la richesse, nous devons créer la richesse!…  Ça a l’air stupide comme propos mais nous faisons le contraire au Québec et nous devrons faire des choix rapidement!  M.Péladeau a cité l’exemple de l’Allemagne dans son propos et ce pays est devenu le plus grand exportateur d’Europe grâce à des politiques axées aur la création de la richesse, en impliquant les entreprises et les syndicats.  Je n’en dis pas plus, vous connaissez mon opinion!

En terminant et tel que spécifié au début de ce billet, M. Péladeau et moi avons un ami commun et un de mes amis proches à déjà travaillé pour lui.  Ce qui fait que j’ai eu la chance de le rencontrer à quelques reprises depuis 2 ans et j’ai eu l’honneur de le côtoyer dans des moments familiaux, bien en dehors du travail.  Cet homme est un passionné et il m’a surpris à plusieurs reprises à s’intéresser aux autres d’une manière que l’on ne s’y attend pas. D’une approche timide au début, il vous déballe son sac rapidement et il possède un sens de l’humour que j’adore!  Je fus surpris qu’il se souvienne de mon nom à chacune de nos rencontres, du nom de mon entreprise et de s’intéresser à mes enfants.  Quand il vous parle, il se concentre sur vous et pour moi, c’est une marque de respect, surtout venant d’un homme de sa trempe.

Je suis conscient qu’il a des ennemis mais je voulais partager mon expérience avec vous.  Oui, je fais affaires avec Québécor, ce n’est pas toujours facile, mais j’ai d’excellentes relations avec cette équipe et j’en suis fier.

En plus, M. Péladeau répond toujours à mes courriels (2 ce soir!) et Dieu sait que je ne suis pas son client le plus payant ! 🙂

Merci M. Péladeau et merci surtout de votre implication afin de réveiller le Québec!

 

 

 

Share

Ces fameux frais de scolarité!…

Écrit par Yves Carignan @ 4:45
Filed under: Actualités,Opinion

Au cours des dernières semaines, tout le monde a pu constater le début des grèves des étudiants d’Universités au Québec et force est de constater que le mouvement prend de l’ampleur.  Les médias nous envoient de l’information et des images à tous les jours, le pont Jacques Cartier fut bloqué et chacun donne son opinion qui vaut tout aussi bien que celle du voisin.

En discutant de ce sujet avec ma conjointe et associée, elle me demandait mon opinion face à ce débat;  ma réponse fut d’une simplicité déarmante pour une personne qui tend plus vers la droite économique comme moi: « Je crois que nous devons dégeler ces frais et rattraper le retard le plus rapidement possible car ce gel n’a aucun sens;  tout doit suivre l’inflation et un gel suppose une grosse augmentation à un moment donné.  Les gouvernements prennent tellement peu de décisions, il faut que celle-ci se prenne un jour même si le dégel se fera lorsque nos propres enfants seront à l’Université! »  (On passe toujours au mauvais moment nous!)

C’est alors que Marie-France me dit: « Moi je suis contre ces hausses et ça me surprend que tu sois pour! »  On commence une discussion là !!!

« Si on augmente les frais de scolarité, on vient encore chercher de l’argent dans nos poches; mais est-ce que nos taxes ou nos impôts vont diminuer? Certainement pas!  Donc, si le gouvernement ne fait pas son ménage, pourquoi on paierait encore pour ses excès ? »

Ouin!…  Pas bête du tout!  Le point de base étant que le système est sous-financé et que notre société ne veut rien savoir de voir l’entreprise privée s’intégrer dans l’éducation ou de voir notre système ressembler à celui des universités américaines.  Ce faisant, on doit trouver l’argent quelque part!  Comme je suis un apôtre de « L’utilisateur payeur », j’ai une ouverture certes au dégel des frais de scolarité.  La preuve est faite si on se compare avec l’Ontario:  leurs frais étant 3 fois plus élevés que les nôtres, ils graduent 25% plus d’étudiants per capita dans cette province que chez nous, comme en fait foi le billet sur l’excellent site de Antagoniste.net!  Alors, je ne marche pas dans l’argument que si c’est plus cher, les jeunes s’instruiront moins.  Regardez le secondaire:  c’est gratuit et les jeunes décrochent.  Malheureusement, le problème est plus profond que « financier »: il est « québécois »…

Cependant, je marche à fond dans l’argument que nous sommes tous à bout de payer!  On augmente la taxe provinciale, on dégele les frais mais il y a aucun effort financier dans la gestion de l’État.  Si on compare avec une entreprise (oui, j’aime comparer avec ce que je connais!), lorsque nous devons affronter des périodes plus difficiles, nous devons faire des choix et couper à certains endroits et devenir imaginatifs pour augmenter les revenus.  Si rien de cela ne fonctionne, nous devons augmenter les prix (aller chercher dans la poche des clients/contribualbles) et nous faisons tout pour éviter ce geste.  Cependant, dans la gestion de l’État, rien de cela ne se passe.  La ponction dans les poches des contribuables est l’éléments numéro par manque de courage politique.

C’est un manque de respect du contribuable et c’est pour cette raison que je suis contre le dégel des frais de scolarité!  Montrez-moi qu’il y a un effort dans notre gros État devenu ingérable et je sortirai l’argent de ma poche!

Ma belle Marie-France m’a encore convaincu!  🙂

Share

Mes souhaits pour 2012 !…

Écrit par Yves Carignan @ 4:13
Filed under: Actualités,Dessins Drummond,Humour,Opinion,Personnel

En cette fin d’année 2011, je suis à regrouper quelques dossiers sur mon bureau et, comme à l’habitude, je songe à tout ce qui s’est passé au cours de l’année et je me suis dit que je devrais écrire tous mes souhaits pour cette période des Fêtes !  Pleins d’idées me passent par la tête et certaines sont reliées à l’actualité et d’autres sont plus personnelles…  je vous en propose donc une jolie liste ici!

  • À la population québécoise, je vous remercie de votre confiance envers Dessins Drummond depuis maintenant 38 ans !  Nous sommes une PME privilégiée!  Pour ceux qui ont construit leur maison il y a 38 ans avec un plan de chez nous, je vous souhaite un beau projet de rénovation avec Dessins Drummond ! Si ce n’est déjà fait, je crois que vous êtes dus!  🙂
  • Je souhaite également à la population québécoise de se prendre en main et de se faire confiance pour affronter les défis qui nous attendent; ne demandez pas à nos gouvernements de prendre les choses en main, SVP…  Ça coûtera trop cher et ce sera mal fait!  Merci de vous responsabiliser et de foncer!
  • Je souhaite aux jeunes intimidé(e)s de s’ouvrir à leurs parents afin que ceux-ci les aident et prennent le taureau par les cornes; en même temps, je souhaite aux parents des intimidateurs d’arrêter de voir leur enfant comme un ange et de lui botter le derrière de façon responsable, sans violence!…  « botter le derrière » peut aussi vouloir dire « prendre ses responsabilités »…
  • Aux clients et employés de Dessins Drummond, je vous souhaite la santé et vous remercie de votre fidélité!
  • Je souhaite à Jean Charest de cesser de consulter et de gérer…  C’est pour gérer et prendre des décisions que la population vous a élu, pas pour consulter… On peut faire ça nous mêmes!  Je lui souhaite d’avoir un jour seulement  la moitié du courage d’une de ses « Charest’s Angel », Lise Thériault; enfin une politicienne de tête en mission!
  • Je souhaite à ma belle Marie-France une reposante période des Fêtes !…  Tu le mérites!  Être maman et femme d’affaires, c’est pas toujours évident, surtout en ces temps où nos mousses sont malades un après l’autre, entre deux tournois de hockey!  Je t’aime et t’apprécie à chaque minute ! xx
  • Je souhaite à ma belle grande fille de terminer son secondaire 5 avec succès et de se rendre compte qu’il y a autre chose qu’Occupation Double dans la vie…  🙂  Je te souhaite la santé et une entrée en force au CÉGEP!  Le Québec a besoin de jeunes fonceurs comme toi!  Ah oui!…  Continue à pratiquer ton anglais; le monde t’appartient !  Et non, je ne te prêterai pas mon camion et non, je ne serai pas nerveux le soir du 21 décembre 2012!
  • À mon grand Garçon, je te souhaite la santé (qui est difficile en ce moment) car j’ai terriblement besoin de te voir en forme et d’être témoin de ton sens de l’humour unique!  Oui, je prendrais toutes tes petites maladies des derniers jours à ta place et ainsi te voir en santé et surtout, voir maman prendre soin de moi!  Tu es un fils responsable et attachant!
  • À mon plus jeune fils, je te souhaite beaucoup de succès au hockey et à l’école!  Continues sur ta lancée, je suis fier de toi!  Tu es mon « assistant » préféré, tu es plein de vie et tu es un bon garçon!  Je suis persuadé que tu auras ta table de ping-pong un jour !
  • À ma mère, de reprendre définitivement le chemin de la santé sans douleur ni souffrance !  Cela fera trois ans que tu es en rémission et je suis fier de toi et du caractère que tu as démontré tout au long de tes traitements contre le cancer!  Luv Ya Mom! xx
  • À mon père, de continuer à profiter de chaque moment de la vie et que ton cancer, qui s’est résolu rapidement, soit également chose du passé!  merci d’être là!  Je te souhaite plein de tournées en moto cet été et la Floride pour les jours plus froids et gris!
  • À mes frères, ma soeur et mon beau-frère, de réaliser vos projets et de profiter de cette trop courte vie !
  • À mon beau-père Fernand, une superbe soirée le 30 janvier prochain pour votre intronisation au Temple de la Renommée des Affaires de Drummondville ainsi que la réalisation de votre projet de tour !  Je n’en dis pas plus !  😉  Continuez d’être hyper-actif, ça me déculpabilise ! Ha! Ha!
  • À ma belle-maman Monique, que de la santé et une amélioration globale de ta condition afin de pouvoir continuer de vivre pleinement et de te voir souvent!  Oui!…  J’ai une belle-mère extra, bande de jaloux! 🙂
  • Je souhaite au Canandiens de Montréal de se rapprocher de sa clientèle, comme toute bonne entreprise respectueuse de cette dernière
  • Je souhaite aux fans du Canadien d’avoir le courage de ne plus aller aux matchs et de ne plus acheter de produits dérivés s’ils se sentent abandonnés par leur équipe!  C’est la seule façon de vous faire respecter… en attendant les Nordiques!
  • Je souhaite à Stephen Harper de pouvoir connecter avec les québécois et aussi qu’il puisse rencontrer, un jour, un journaliste québécois qui pourra parler de lui sans le « basher » constamment !  M. Harper, en ce moment, que l’on soit d’accord ou non avec vous, vous êtes le seul politicien qui tient ses promesses…
  • Je souhaite à Denis Coderre la mairie de Montréal!  Je le souhaite aux Montréalais aussi !…  J’ai appris à connaître le personnage sur Twitter et je le trouve sympathique, engagé et très présent.  Ce serait bon pour Montréal, car le Québec a besoin de Montréal en santé.
  • Je souhaite aux gens de Québec une équipe de hockey professionnelle et un maire qui a les moyens de ses aspirations!…  Je n’envie pas vos augmentations de taxes ni votre dette municipale sans cesse croissante!  Vous êtes du bon monde et j’adore aller vous visiter!  Dites juste à M. Labeaume de se calmer un peu!
  • Je nous souhaite un système de santé dans lequel il y a plus de gens dédiés aux soins des patients que de gens en administration du système…  ce qui n’est pas le cas présentement…
  • Je nous souhaite de développer nos richesses afin d’enrayer notre dette nationale et ainsi créer une richesse collective pour payer nos coûteux programmes sociaux et enrayer la pauvreté par un système d’éducation adapté !… Ouf…
  • Je souhaite à la génération montante que ma génération et celle qui nous précède soient aptes à enrayer la dette de 240 millards $ du Québec au cours des 20 prochaines années afin que je prenne ma retraite avec le sentiment du devoir accompli!  Sinon, on travaillera longtemps car les coffres seront vidés avant!
  • Je souhaite que toutes les commissions d’enquête aboutissent à quelque chose, que les crosseurs soient emprisonnés et, surtout, qu’on passe à autre chose!…
  • Je souhaite un système de justice dans lequel les médecins « non-criminellement responsables » de leurs meurtres affreux sur leurs enfants se fassent emprisonner à perpétuité afin de libérer notre société de ces narcissiques dangereux;
  • Je souhaite obtenir une réponse finale à la question « Est-ce que la terre se réchauffe oui ou non?  Et est-ce à cause de ma voiture vraiment? » car je suis un peu à bout de toutes les propagandes qui ne répondent qu’aux intérêts de ceux qui les font!…
  • Je nous souhaite des politiciens solides, honnêtes, droits et non carriéristes car après tout, on leur donne la moitié de notre salaire!…
  • Je nous souhaite la renaissance d’un Québec Inc. en force car nous en avons bien besoin!
  • Finalement, je souhaite à tous mes parents et amis d’être aussi heureux que moi !  Je suis choyé dans tous les sens du terme et je continuerai à travailler fort pour le demeurer !

Chers lecteurs, prenez soin de vous et de ceux que vous aimez, c’est tout ce qui compte!…  Pour le reste, il y a Master Card!  😉

Share

Au cours de cet après-midi, j’ai eu un échange sur Twitter avec Diane Bérard, chroniqueuse au Journal Les Affaires et aux Affaires.com, concernant le fait que le Conference Board du Canada disait que le plus gros problème du Québec, c’est la faiblesse de Montréal.

Dans nos échanges, je lui disait de façon humoristique que la métropole du Québec devrait venir à Drummondville, ville qui a connu et connaît toujours une belle croissance économique.  C’est alors qu’elle me répond ce qui suit:

– Je me souviens d’une certaine histoire de Chinois venus faire des affaires là-bas et et qui sont repartis… #WorldBest

C’est alors que ma fierté de drummondvillois d’adoption lui a répondu:

– Vrai! Venez voir cette usine maintenant! C’est Soprema qui y est avec une des plus belles usines du Québec!

Je me suis également permis de lui fournir mon billet que j’avais écrit sur l’acquisition par Soprema de l’ancienne usine Worldbest.  Dans le bas de ce billet, j’ai écrit ce qui suit, en juillet 2009:

« Félicitations à toi Richard et à l’équipe de Soprema !  Les gens qui passeront sur l’autoroute 20 verront maintenant une magnifique usine au lieu d’un édifice de 250 000 pieds carrés vide !…  Je demeure convaincu que l’éléphant (emblème de Soprema) dans la fontaine d’eau en façade aurait été très beau !…  ;o)  C’est mon copyright par contre ! »

Et bien le Mammouth de bronze de Soprema a fait son entrée la semaine dernière !  Jamais je n’ai pensé que le blogue me servirais de preuve de ma vision d’avenir !  🙂

Toute mes félicitations encore à Rochard Voyer et son équipe !  Quelle belle réussite!

 

Share

Au cours de la dernière décennie, la planète au complet a vécu le phénomène de la mondialisation des marchés et l’adaptation à cette réalité est parfois difficile tant pour les entreprises que pour les gouvernements.

Ces changements apportent leurs lots de réflexion et de remise en question.  Bien entendu, le « business as usual » doit continuer (routes qui tombent, corruption, stagnation dans les projets de développements, etc) mais la réalité nous frappe en plein visage !

Regardez ce qui se passe aux États-Unis, en Grèce, dans plusieurs autres pays d’Europe…  Les économies sont fragiles et les crises annoncées font en sorte que les investissements ralentissent, les banques sont frileuses face aux prêts et le consommateur se demande s’il aura du travail demain.

Dans ce climat d’incertitude, les gouvernements s’endettent et demeure trop frileux pour prendre les mesures de redressement afin de rétablir la situation.  Résultat, l’incertitude grandit et nous entrons dans un tourbillon économique où l’on se demande: « qui aura les couilles pour nous sortir de cette situation? »

Dans mes lectures et à la radio, j’entends de plus en plus parler du phénomène de « Zéro Imposition » pour les corporations au Québec et cette idée me semble très logique.  À première vue, les social-démocrates-gauchistes en nous se disent que nous devrions faire le contraire mais après quelques réflexions, je pense que cette idée doit faire son chemin et je m’explique:

  • L’idée que les entreprises ne paient pas d’impôts sur leurs profits ramènerait cette importance de maintenir des rentabilités élevés dans nos entreprises (PME et Grandes)
  • Ces profits engendrés serviraient à réinvestir en productivité et en développement de marché
  • Si les profits sont retirés de l’entreprise (dividendes, salaires, etc), ils sont imposés sur-le-champ à un taux escalatoire en fonction des montants retirés
  • On élimine les onéreux programmes de subventions aux entreprises;  ces dernières n’ont qu’à faire de l’argent et se servir de leurs liquidités ou des banques pour leurs projets
  • Tant que les profits demeurent en entreprise, il n’y a pas d’impôts à payer;  les entreprises se créeront ainsi du capital pour procéder à des acquisitions et ainsi augmenter la richesse collective
  • Nous attirions certainement plus de sièges sociaux au Québec et maintiendrions des emplois de haut niveau (avocats, comptables, dirigeants, etc)

Je regarde cette idée et je n’y vois que du positif…  Je sais que je prêche pour ma paroisse mais je sais aussi que beaucoup de projets se développeraient plus rapidement dans ma propre entreprise en éliminant cette imposition. Aulieu de la remettre aux gouvernements, elle serait réinvistie (acquisition, amélioration productivité) ou distribuée aux actionnaires qui paieraient alors de l’impôt sur le revenus et/ou gain en capital.

Et ceux qui pensent que cette fiscalité enrichieraient seulement les plus riches, dites-vous que dès que l’argent sortirait, il y aurait de l’impôts à payer, que les coûteux programmes de subventions aux entreprises disparaîtraient (des centaines de millions en économies), que la valeur globale des entreprises augmenteraient et que nous attirions beaucoup de capitaux étrangers.

Et au cas où vous ne le savez pas, quand les entreprises font des profits, c’est tout le monde qui en bénéficie car:

  • On créé de la richesse collective
  • Vos RÉERS et fonds de pension, pour s’enrichir, investissent dans des entreprises dont l’action doit prend de la valeur
  • La Caisse de Dépôt, pour s’enrichir, doit obtenir du rendement et des dividendes d’entreprises qui font du profit
  • Moins d’impôts aux gouvernements signifie que l’argent serait sans doute dépensée plus intelligemment…

J’aime l’idée!  Qu’en dites-vous ?

Share

 

Au cours de son émisison du 16 juin dernier, Jeff Fillion a eu des commentaires assez durs envers la condition de transgenre de Michelle Blanc, commentaires que Michelle a publié sur son blogue Femme 2.0 au cours du week-end.  Nul besoin de vous dire que cette situation m’a troublée passablement jeudi soir car, comme plusieurs le savent, je côtoie les deux personnes dans ma vie professionnelle et occasionnellement personnelle. 

Pour ceux qui ne le savent pas, je collabore à une émission radiophonique avec Stéphane Bruyère qui est diffusée sur le XM 156, station satelitte qu’exploite l’entreprise de Jeff Fillion.  Je fus reçu en entrevue à quelques reprises par Jeff sur Radio Pirate et il a toujours été correct avec moi et envers Dessins Drummond et ce, même avant que nous achetions des spots publicitaires à sa station.  Cette situation de respect jumelée à un auditoire ciblé et fidèle a fait en sorte que nous avons investi en publicité avec lui depuis maintenant 2 ans.

Quant à Michelle, nul besoin de vous dire qu’elle fait partie du succès internet de Dessins Drummond.  Plusieurs de mes billets parlent d’elle, j’ai fait des conférences avec elle et je fus témoin de l’évolution de sa condition et cette expérience m’a fait énormément grandir.  Je comprends mieux la situation des trans et j’en suis fier.  Je sais qu’elle nous (Marie-France et moi) respecte beaucoup et ce respect est réciproque.  Je collabore avec elle depuis 4 ans et jamais sa condition ne fut questionnée;  au contraire, j’ai trouvé qu’elle avait un « guts » incroyable de risquer sa vie et sa carrière en sortant du placard et cela mérite tout mon respect.

Le situation entre Jeff et Michelle a soulevé plusieurs questions quant à ma position dans ce « conflit ».  Mon ouverture et mon désir de transparence font en sorte que j’ai décidé de publier le tout sur mon blogue.  Je me permets de vous présenter le fil des événements:

Jeudi le 16 juin vers 22h00, je regarde mon fil Twitter et je vois quelqu’un qui écrit que Jeff Fillion a eu des commentaires désobligeants envers Michelle Blanc.  Je réussis à entendre les commentaires qui étaient effectivement durs.  J’envoie un un Direct Mail (DM) à Michelle pour lui dire que je viens d’entendre cet audio et que je suis troublé par cette situation.  Peu de temps après, je vois un Tweet de Jeff Fillion qui dit à Michelle qu’il est désolé d’avoir mis en doute sa crédibilité et qu’il connait quelqu’un qui l’a comme consultante et qu’il sait qu’elle connaît son domaine.  J’ai su samedi ce que je doutais:  ce quelqu’un était Dessins Drummond, en l’occurrence, moi!…

Jeff demande donc à Michelle, sur ce même tweet, de l’avoir en entrevue pour le vendredi AM.  À 23h00 le jeudi soir, je félicite Jeff pour ce geste car, effectivement, Michelle connaît et maîtrise très bien son domaine.   Plusieurs voient en cette demande de Jeff une façon de sauver sa peau (vu via Facebook et Twitter); de mon côté, je fais confiance à la personne que je connais et lui donne le bénéfice du doute.  Je ne suis pas là pour faire la morale à personne, j’ai bien assez de moi et de mes enfants à moraliser !!!

Toujours en DM, j’écris à Michelle et lui suggère d’accepter la proposition d’entrevue de Jeff car, de cette façon, elle pourrait expliquer à Jeff et son équipe que sa condition est scientifiquement reconnue de même que le traitement (lire transformation) qu’elle a subi.  Jeff Fillion dérange et est aussi capable d’entendre les arguments fondés des autres.  Michelle, maîtrisant autant le dossier des Transgenres que le Web, avait une occasion unique de s’expliquer avec Jeff et de fermer le dossier.

J’ai eu la chance de discuter avec Michelle au téléphone vendredi AM vers 7h30 et je lui ai réitéré d’accepter l’entrevue:  elle devait, selon moi, continuer l’éducation sur sa condition sans perdre de temps ni d’argent avec les avocats et les poursuites.  Je lui ai ajouté que ses explications pourraient tomber dans les oreilles de gens qui ont peut-être des préjugés et qui comprendront sans doute mieux cette condition.  L’entrevue a eu lieu vendredi matin et vous pouvez l’entendre via le lien proposé par Radio Ego.  Faites votre propre opinion.

Le hasard a voulu que toute cette situation se passe 2 jours avant que je quitte pour la Floride.  Comme je voulais y aller avec mon véhicule et que je savais que Jeff et son accolyte Yves Landry descendaient dans les mêmes dates, je leur ai demandé si je pouvais les suivre lors de leur voyage en auto.  Ils ont accepté et nous avons roulé sur la 95 dans la journée de samedi et dimanche.  Nous n’étions pas dans le même véhicule mais nous avons eu la chance de discuter du dossier lors de nos peu fréquents arrêts et lors de notre passage à l’hôtel samedi pour le coucher.

Jeff ayant présenté ses excuses en ondes à Michelle, je n’avais rien à ajouter sur ce sujet.  Je me suis concentré à expliquer à Jeff et Yves Landry l’histoire de Michelle et les raisons de sa réaction car elle vit fréquemment avec des menaces, des commentaires disgracieux ainsi que des regards louches.  La crainte fait partie de sa vie.  Certains me diront que je victimise, moi je vous dis ce que je vois et comment je la vois.  D’autres diront qu’elle n’a qu’à changer de carrière, moi je dis que cette condition ne mérite pas une réorientation totale.  Je ne suis pas psy mais Michelle en a plein le cul des commentaires et sa conjointe également.  Je ne peux demeurer indifférent face à cela, que ce soit devant Jeff ou quiconque.  C’est ce dont nous avons parlé calmement mais Jeff a de la difficulté avec cette différence; ça se sent et il le verbalise.  Ça n’excuse pas mais ça explique, comme dirait ma blonde, avec sa verve légendaire !

Cette situation m’a rendu inconfortable mais mon constat de base demeure le même:  Jeff manque d’information sur la condition de Michelle et a porté des opinions qui ont blessé cette dernière.  Il ne voyait pas l’ampleur de la portée de ses opinions et Michelle voyait, dans les propos de Jeff, une autre attaque et/ou situation qui ferait en sorte qu’elle aurait encore à se défendre sur sa condition.   Le point de Michelle est que des propos de ce genre, entendu par quelqu’un d’homophobe ou de « transgenrophobe » pourrait tourner en une situation potentiellement dangeureuse pour elle; du genre: « Fillion pense exactement comme moi, donc, je suis correct de les haïr ».  De son côté, Jeff poussait l’argument que jamais il n’incite à la violence physique envers les autres et je le crois.  Mon opinion?  Avec ce qu’elle a vécu, je comprends que Michelle veuille se protéger et protéger sa conjointe.  C’est normal.  Je crois que Jeff l’a trop poussé, d’où ses excuses en ondes.

Je crois surtout que Jeff a besoin d’information pour le sensibiliser.  Au moment où elle m’a annoncé sa condition, Michelle m’a remis plein de textes à ce sujet et j’ai vite compris qu’elle ne jouait pas à la « fofolle » et je m’en voulais d’avoir eu certains préjugés envers les trans auparavant.  Je suis donc une autre preuve vivnate que certains états et certaines opinions se changent avec une information adéquate.  À ce sujet, lors d’une conversation cet après-midi avec Michelle, je lui ai demandé de me fournir la même documentation qu’elle m’avait fournie à l’époque, ce qu’elle a fait.  Je l’ai envoyée à Jeff en mettant Michelle en copie.  Le reste leur appartient mais s’ils ont besoin de moi, en ami, je serai là. 

C’est en informant les gens que l’on pourra réussir à mieux se comprendre.  C’est en côtoyant Michelle que j’ai compris ce qu’elle vivait, je souhaite à tous, même à Jeff, de connaître cette expérience afin de mieux comprendre cette condition.  Je vous propose les liens de cette documentation fournie par Michelle via le blogue Femme 2.0, un texte qui explique ce qui cause le transsexualisme, les désordres causés par le transsexualisme ainsi que la procédure thérapeutique reconnue internationalement de suivi des trans.  Si vous avez des préjugés et ne prenez pas la peine de lire ou, du moins, de survoler ces textes, vous n’avez malheureusement pas le droit de juger ces gens.  Si vous connaissez de la documentation contradictoire, merci de m’en informer.

Ni Michelle ni Jeff n’ont vu mon texte avant que je le mette en ligne, par respect de mon amitié envers eux.  Seule Marie-France, ma conjointe et meilleure alliée, l’a vu.  Je l’ai écrit avec mes trippes et j’espère que les deux parties comprendront où je veux en venir.  Je leur laisse le reste mais j’aimerais un jour voir Michelle en studio avec Jeff et jaser de Web !  C’est le domaine qui les rapproche le plus après tout…

Je tiens à préciser que mes opinions et le contenu de mes textes n’impliquent que ma personne.  Les employés et agences de Dessins Drummond ne sont aucunement impliqués dans mes propos.  Sachez que vos commentaires, constructifs et non-diffamatoires sont les bienvenus. 

Merci de me lire !  🙂

Share

Il y a quelques jours, je vous ai parlé de ma participation à titre de président d’honneur pour la région de Drummondville, au défi Têtes Rasées de Leucan.  Je continue mes efforts afin que nous atteignions l’objectif fixé à 130 000$ et, encore une fois, je compte sur vous !

En ce sens, je vous propose cette vidéo du Défi Têtes Rasées Leucan 2001. Elle vous présente les enfants vedettes ainsi que les présidents d’honneur de notre région.  Vous verrez mes talents limités de comédien !!!   :o)

Vous vous demandez à quoi ressemble un défi têtes rasées ?  venez consultez cette vidéo du Défi des Anges de Marie-Laurence…  Quel courage et quelle détermination !

Serez-vous l’un des nôtres ?  Soyez-le en effectuant un don sur ma page personnelle !

Chapeau à nos Héros!

Share

Un échange: Prison contre CHSLD !

Écrit par Yves Carignan @ 4:39
Filed under: Actualités,Implication sociale,Opinion

En ce vendredi PM, je suis à lire et répondre aux courriels reçus durant la semaine et dont je n’ai pas eu le temps de répondre rapidement.  Habituellement, je me donne 24 heures pour répondre à mes courriels mais souvent, le rythme d’entrée est plus grand que la capacité de traitement !   :o)

Un de ces courriels m’a bien fait rire tant par son contenu que sa logique globale;  ce courriel me fut envoyée par une amie, Johanne Maurice, avec qui Marie-France et moi avons souvent des convertsations profondes sur notre charmant système et son imbécilité globale.  Vous savez, j’ai des opinions politiques claires et je suis toujours ouverts aux opinions des autres à ce sujet car aucun système n’est parfait.  Mais là, je crois que l’on voit le comble de la stupidité des systèmes en place!

Je vous propose dons le contenu intégral de ce courriel:

« Plaçons les personnes âgées dans les prisons et les criminels dans les foyers pour personnes âgées.

De cette façon, nos vieillards auraient accès à:
– une douche tous les jours
– des loisirs, des marches accompagnées
– leurs médicaments, examens dentaires et médicaux réguliers
– un fauteuil roulant gratuitement
– une allocation monétaire hebdomadaire au lieu de payer pour leur hébergement
– une surveillance constante par vidéo ainsi qu’une assistance instantanée suite à une chute ou autre urgence.
– un lit lavé 2 fois par semaine
– des vêtements lessivés et repassés régulièrement
– un gardien qui viendrait les voir toutes les 20 minutes et leur apporterait leur repas ainsi que leur collation directement à leur chambre
– un endroit spécial pour recevoir leur famille
– une bibliothèque, salle d’exercices, thérapie physique et spirituelle ainsi que la piscine
– l’éducation gratuite
– Pyjamas, souliers, pantoufles et aide légal serait gratuit sur demande
– Chambre privée et sécuritaire pour tous avec une aire d’exercice extérieur entouré d’un magnifique jardin.

Chaque vieillard aurait droit à un ordinateur, une télé, un radio ainsi que des appels illimités.  Il aurait un « conseil de directeurs » pour entendre les plaintes et les gardes auraient un code de conduite à respecter!

En échange, les criminels auraient des repas froids, ils seraient laissés seuls et sans surveillance.   Les lumières seraient éteintes dès 20 :00hrs.  Ils auraient droit à UN bain par semaine (et encore!), ils vivraient dans une petite chambre et paieraient au moins 2000  par mois avec aucun espoir d’en sortir vivant !

Et alors, enfin il y aurait une justice pour tous! »

Je trouve inconcevable qu’une société dite « évoluée » traite ses personnes âgées de cette façon alors que nos détenus revendiquent leurs « droits ».

De grâce, membres de ma génération, changeons les choses !

Mise à jour:  Je vous suggère cet article de Véronique Robert qui remet un peu les pendules à l’heure!  Nos prisonniers ne sont pas dans un Club Med mais cela nous réconforte un peu…  L’explication n’améliore pas la situation des CHSLD mais nous réconforte face à nos croyances.

Share

Mon bon ami Paul B. Goulet , président de GO Relations Publiques, me refile très souvent des articles de journaux ou de magazines traitant de sujets touchant l’industrie de la construction. Son aide vient compléter ma vigie et je l’apprécie.

Ce soir, il vient de m’envoyer une copie d’un article paru dans le Cahier Mon Toit de la Presse du 30 décembre 2010 intitulé: « Se passer des Architectes est un non-sens » et ces mots viennent du Président de l’Ordre des Architectes du Québec, M. André Bourassa.

L’article m’a surpris et m’a fait sourire car on y dit, entre autre, que les « Les sols, le zonage, l’efficacité énergétique, le bon emploi de l’eau, l’utilisation de matériaux sains et durables, la correspondance sûre aux besoins des acheteurs, la fragilité des écosystèmes, le respect des paysages naturels et urbains aussi bien que du patrimoine collectif, l’intégration des résidences à l’environnement tout en étant créatives et le renouvellement du design auquel les jeunes générations aspirent sont autant de raisons qui fondent, selon lui, l’intervention impérative des architectes » …

Est-ce que tous ces éléments sont de l’exclusivité des Architectes ?!  Absolument pas !  Une entreprise comme Dessins Drummond n’embauche aucun architecte et nous sommes capables de faire tout ce qui est énuméré dans la liste de M. Bourassa et même plus:  Dessins Drummond est apte à faire économiser les clients car un plan chez nous coûte beaucoup moins cher qu’un plan d’architecte tout en étant complet et prêt à construire.  Si le client désire un plan entièrement personnalisé et maximiser l’efficacité énergitique de sa nouvelle demeure, nous pouvons offrir tous ces services et nous en avons la preuve avec des réalisations complètes.

Je comprends l’intervention de M. Bourassa car, c’est de bonne guerre, il protège l’Ordre qu’il préside.  Je ne peux cependant demeurer silencieux face à des affirmations qui font croire aux lecteurs que seuls les architectes peuvent leur construire quelque chose de bien.  Cette « socialisation » d’une industrie me fait peur un peu.  Je ne pense pas que le problème premier de l’industrie de la construction soit l’architecture résidentielle…  M. Bourassa est un peu comme le gouvernement Charest:  il fait de la diversion au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes.

Je suis un apôtre de l’ouverture et de l’honnêteté et j’aimerais bien que l’Ordre des Architectes en fasse autant;  sachez que je connais beaucoup d’architectes et que je respecte cette profession.  Je suis absolument d’accord avec une grande partie de ceux-ci qui se demande à quoi joue leur Ordre…  Parlez aux architectes et demandez leur opinion face à leur Ordre, vous verrez…

Lorsque M. Bourassa nous dit que dans certains pays européens, il n’y a pas un mètre carré à construire qui n’oblige pas l’implication d’un architecte, il n’est pas sans savoir que la prériode pour l’obtention des permis de construction dans ces mêmes pays va au-delà de deux ans et ce, en grande partie, à cause de la lenteur des architectes et des municipalités impliquées.  Parlez aux entrepreneurs européens et aux citoyens, ils envient notre système rapide d’obtention des permis résidentiel et, à ce sujet, j’appuie l’APCHQ à 100%.

Comme je l’ai expliqué dans de récents billets, je suis d’accord avec M. Bourassa que le secteur résidentiel soit légiféré et que le citoyen soit protégé.  Les membres de l’Ordre des Technologues Professionnels du Québec (OTPQ) peuvent très bien effectuer ce travail.  Notre entreprise embauche de leurs membres et nous sommes fiers de nos 37 ans d’existence au service des entrepreneurs en construction et des consommateurs.  Quant à l’intégration architecturale et les autres éléments numérés, il en va des municipalités impliquées de légiférer en ce sens et de collaborer avec les fournisseurs de services d’architecture.

Bref, on se retrouve dans une situation où, encore une fois, seul l’Ordre des Architectes aimerait voir les Architectes exclusivement dans un secteur d’activités…  Même vos propres membres, M. Bourassa, aimeraient bien collaborer avec une entreprise comme la nôtre mais vos règles leur en empêchent…

Certains se spécialisent dans le « tournage en rond » et je serai toujours un « empêcheur » de cette activité de plus en plus présente auprès des politiciens et de certains organismes… ou Ordre.

Bonne Année!

Share
Depuis plusieurs années, je crie haut et fort que le hockey au Québec devrait être géré par les écoles, un peu comme le modèle des Collèges aux États-Unis.  Plusieurs avantages entrent en ligne de compte:  fierté de jouer pour son école, développement des jeunes sous la supervision d’éducateurs, raccrochage, importance des résultats scolaires avant le sport, etc.  Et surtout, mettre les parents-entraîneurs qui voient leur fils dans la LNH de côté !  Cette folie tue notre sport, ce type de parent est dangereux et ne doit surtout pas être entraîneur!  Rassurez-vous, mes garçons ne sont pas des vedettes de hockey et n’ont jamais eu d’avantages à avoir leur père comme entaîneur !  ;o)  Au contraire !…  Quand tu es honnête, tu limites les privilèges de tes propres enfants afin de ne pas avoir de problèmes.

En tant qu’ancien entraîneur au hockey mineur, j’ai eu ma part de frustration avec mon Association de hockey, leurs règlements stupides, leur manque de structure et bien d’autres éléments dont je vous ferai grâce ici!  Je sais pertinemment bien que ce sont des bénévoles qui font leur possible mais force est d’admettre que certains dirigeants ont peu de respect pour les entraîneurs et pour les parents des joueurs.  J’ai donc réglé mon problème et décidé d’accrocher mon sifflet d’entraîneur.  Je tente de trouver des solutions à la place mais on se bute toujours à cette mafia bien installée qu’est le hockey mineur.

En ce début d’année de hockey, je regarde la façon dont les équipes sont montées, le classement des joueurs, la frustration de certains parents et entraîneurs, l’abdication d’autres, et je me dis que notre sport national est malade !  Notre façon de gérer le hockey doit être revu et je reviens toujours à l’idée que si l’on veut conserver nos jeunes sur les bancs d’école, nous devons favoriser leur émancipation à l’intérieur de cette même école, développer le sport et ses infrastructures et tenter le mieux possible d’éviter le favoritisme en éliminant certains parents de postes décisionnels dans le hockey mineur !

La lumière au bout du tunnel arrive cette semaine !  En effet, le drummondvillois d’adoption et directeur général des Voltigeurs de Drummondville, Dominic Ricard (photo du haut), fait partie d’un groupe qui vient de lancer la ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS)!  Cinq établissements scolaires de niveau secondaire feront partie de cette ligue qui permettra aux jeune joueurs de hockey de 13 à 17 ans d’évoluer dans un environnement favorisant la réussite scolaire.

Quelques blogues parlent de ce sujet dont celui-ci !

De gros noms supportent ce projets:   Mathieu Darche, joueur du Canadien, Stephan Lebeau et Marc Bureau, anciens joueur du canadiens.  Les entraineurs seront d’anciens professionnels, d’anciens joueurs de la LHJMQ et des éducateurs physiques.

Je ne peux que saluer cette initiative et prier pour que les jeunes de 5 à 13 ans puissent bénéficier de cet avantage un jour.  Chapeau aux instigateurs et longue vie à votre ligue !  Si vous avez besoin de moi, I’m in !!!  ;o)

Share
 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

juin 2019
L M M J V S D
« Jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930