Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive pour la Catégorie 'Commentaires reçus dans « Parlez au Président »'

Dès que le temps des fêtes se termine, on dirait qu’il y a un déclenchement dans la tête des futurs clients de Dessins Drummond qui fait en sorte que le démarrage de leur projet de construction se fait et que la course commence !  Tout cela est normal pour plusieurs raisons;  la principale étant celle où nous devons quitter notre actuel logement alors, on décide que les paiements de loyers, c’est assez et on veut investir dans notre premier chez soi.

Ce billet semble s’adresser aux premiers acheteurs mais peut tout aussi bien maintenir une information chez ceux qui pensent construire leur 2e, 3e ou 4e maison ou plus.  La formule de base demeure la même et il est important de la mettre en application afin de s’assurer du bon déroulement de notre projet.

Quoi de mieux que de vous expliquer le tout via un exemple concret d’un futur client qui a accepté que je vous présente son texte via mon blogue.  Ses questions sont très pertinentes et elles répondront sans doute aux vôtres !

La personne dont je parle est David Hamel qui m’a écrit via le lien « Parlez au Président » le 4 janvier dernier.  David est un de nos « followers » sur Twitter via @dessinsdrummond et aussi @yvescarignan et sa situation ressemble à celle de plusieurs clients.  Je vous propose son texte ici:

« Bonjour M.Carignan,
Je vous explique ma situation et vous serez alors p-e en mesure de me répondre ou de transférer mon message à la bonne personne. Je vous remercie à l’avance du temps que vous allez me consacrer.
Je suis actuellement en processus d’achat de maison depuis quelques mois. Mon but est de finalement d’avoir mon « chez-moi » et de sortir de la vie d’appartement dès le 1er juillet.
J’ai donc commencé à regarder sur les différents sites web, les maisons à vendre. J’en trouve beaucoup de d’intéressantes, mais l’effet « wow » ne s’est jamais présenté.
Étant originaire de Drummondville et un abonné de Radio Pirate avec Jeff qui parle souvent de vous, je pense à me rendre sur votre site. C’est à ce moment que l’effet « Wow » arrive. Je trouve une dizaine de plans de maisons qui nous intéresse moi et ma copine et que j’ai ajouté dans mes favoris sur votre site web.
C’est là que mes interrogations se présentent. Prenez en considération que je reste actuellement à Longueuil et qu’idéalement je voudrais m’installer sur la Rive-Sud (ce qui implique : Longueuil, St-Lambert, Boucherville, Ste-Julie, Chambly, St-Hubert et St-Bruno.)
1- Est-ce qu’il est trop tard pour penser avoir une maison le 1er juillet 2011 considérant que je n’ai pas trouvé de terrain et de contracteur?
2- J’ai trouvé quelques terrains sur le web, mais je vous avoue que je n’ai aucune idée de la grandeur que je dois regarder. Oui sur vos plans on voit la superficie de la maison, mais je me demande pour quelle grandeur je dois regarder. Est-ce qu’il y a une règle générale? On double, on triple la superficie? Parmi mes favoris, la superficie varie de 1252 pieds carré à 1750 pieds carré.
3- Pour ce qui est des contracteurs, j’en ai vu plusieurs sur votre site, mais personnellement, en avez-vous un préféré dans ma région?

4- Selon ce que je vous explique et de la compréhension que vous avez de mon processus, quels devraient être mes prochaines étapes?

Une fois de plus, je ne sais pas si je passe par la bonne façon pour vous expliquer ma situation, mais je vous remercie du temps accordé.

David Hamel »

Ses questions sont complètes et précises !  Voici mes réponses qui, je l’espère, seront aussi complètes et précises !

« Bonjour M. Hamel,
Tout d’abord, un gros merci de m’avoir écrit directement sur le lien de notre site Internetc’est toujours un plaisir pour moi de connaître les opinions de nos clients et, surtout, de nos futurs clients.  Comme votre nom me disait quelque chose, je suis allé fouillé sur le Web et me suis aperçu que je suis un de vos followers sur Twitter !
 
Très heureux également de constater que nous avons pu vous donner cet effet « wow » tant recherché par les clients;  même si une maison est un investissement que l’on veut plus cartésien, cette dernière doit venir chercher quelques émotions car nous allons y vivre plusieurs années.  Rien de pire que de vivre dans une maison que l’on n’aime pas, dont nous ne sommes pas fiers.
3. En ce qui concerne les entrepreneurs, ceux qui sont présents sur notre site sont généralement ceux qui sont clients chez nous.  C’est une forme de publicité que nous leur offrons.  Nous ne pouvons cependant garantir la qualité de leurs travaux.  Le meilleur moyen est de vérifier dans votre futur voisinage et de prendre des références auprès des professionnels dans le secteur ainsi que sur le site Internet de la Régie Du Bâtiment du Québec afin de vous assurer que votre entrepreneur possède bien sa licence.  Le directeur de notre Agence de Longueuil, Monsieur Sylvain Charrette, peut aussi vous guider dans votre sélection. 
Je me ferai donc un plaisir de répondre à vos questions:
 
1.  Il n’est pas trop tard mais le temps presse !  Les bons entrepreneurs sont souvent pris à l’avance mais vous avez encore un peu de temps.
 
2.  En général, les terrains seront de 4000 à 5000 pieds carrés de superficie dans les récents développements.  Une fois votre terrain choisi, vous devez aller faire approuver votre plan à la municipalité qui vérifiera les marges à respecter.  La très grande majorité de nos modèles vont bien s’intégrer dans ces lots.  En ce moment, je crois que vous devez y aller étape par étape:  tout d’abord, trouvez votre terrain (ou votre développement domiciliaire);  une fois cette étape franchie, regardez le plan qui pourrait le mieux s’intégrer à ce terrain et adaptez votre maison en fonction des caractéristiques du terrain (ensoleillement, position du garage s’il y a lieu, intégration au quartier, etc.)  Une fois le terrain et le modèle choisis, vous partez en soumission auprès des entrepreneurs.  C’est là que je vous donnerais un conseil:  conservez votre appartement et signez un bail pour une autre année.  Je ne vous ferai peut-être pas plaisir mais trop souvent, les gens vont vite et oublient plusieurs éléments.  Au pire, demandez une extension jusqu’en septembre à votre propriétaire; cela vous donnera quelques mois de plus pour bien planifier votre projet.  Je suggère toujours aux clients de se donner un an au moins afin de bien planifier.
 
3. En ce qui concerne les entrepreneurs, ceux qui sont présents sur notre site sont généralement ceux qui sont clients chez nous.  C’est une forme de publicité que nous leur offrons.  Nous ne pouvons cependant garantir la qualité de leurs travaux.  Le meilleur moyen est de vérifier dans votre futur voisinage et de prendre des références auprès des professionnels dans le secteur.  Le directeur de notre Agence de Longueuil, Monsieur Sylvain Charrette, peut aussi vous guider dans votre sélection.

4.  Tel que décrit en 2, vous devez choisir votre terrain en premier, y intégrer votre maison et, ensuite, faire les soumissions.  Une fois le terrain choisi, je vous invite à communiquer avec notre agence qui peut se déplacer sur votre terrain et regarder à maximiser l’orientation de votre future résidence.  Vous allez apprécier cette étape car cela fait toute la différence tant au niveau de l’appréciation générale de votre maison (clarté, ensoleillement) qu’au niveau énergitique (chauffage passif).

J’espère avoir bien répondu à vos questions.  N’hésitez pas à me recontacter pour plus de détails, ça me fera plaisir.

Bonne chance et tenez-moi au courant »

Cette réponse, je le crois fermement, vous aidera dans votre propre démarche!
 
Bonne chance à vous aussi !
 
 
 
Conception de plans exclusifs

Cette semaine, j’ai reçu ce commentaire dans la section « Parlez au président – adressez-lui vos commentaires« :

« Bonjour, Je viens d’acheter votre revue 150 plans de maisons printemps 2010. La revue elle est très belle 10 sur 10. Sauf la photo à la page 127 (photo ci-haut), la grosse cabane de riche. Quelle horreur ! Une grosse cabane avec un patio de bois installé au dessus du lac probablement 30′ à 40 ‘par dessus l’eau… Et en plus aux endroits ou il n’a pas ces horribles planches de bois traité au produit chimique ils ont fabriqués des murets de pierre pour être bien certain qu’il ne reste plus aucune plage naturel…Ou est la végétation naturel qui agis comme filtres de ce plan d’eau ??? Il manque juste un beau garage pour son bateau au dessus de l’eau…. Votre gros bonnet est assez intelligent pour réussir sa carrière professionnel ou peut être en affaire, mais trop épais pour garder le lac en santé ! Nos lac au Québec sont remplis de ses idiots à gros budget….J’espère que la prochaine fois vous allez y pensé avant de mettre des photos aussi poche dans vos revues.

Un lecteur qui n’aime pas les algues bleus

Mario Grégoire »

Et vlan !  Pour ma part, c’est la première fois que je recevais un commentaire négatif sur cette réalisation qui en fait rêver plus qu’elle n’en dégoûte !  Cependant, en regardant l’image de cette maison et en prenant pour acquis qu’elle fut construite il y a près de 10 ans, nous devons constater que les problèmes d’algues bleues ne faisaient pas la une dans nos médias à cette époque !  Je dois aussi avouer que j’habiterais cette « horreur », comme vous le dites, n’importe quand !!  ;o) 

Je ne peux qu’être d’accord avec M. Grégoire sur certains points:  l’aménagement des berges de façon écologique est un sujet bien d’actualité depuis quelques années et nous collaborons avec la clientèle à ce sujet.  Comme je le dis souvent, nous ne pouvons être contre la vertu et nous ne sommes pas paysagistes non plus.

Là où j’ai un problème, et j’en ai déjà parlé dans un billet précédent, c’est l’agressivité et le ton accusateur avec lequel les « pro-environnements » frappent lorsque quelque chose ne cadrent pas avec leur vision;  si on ne pense pas comme eux, nous sommes tous des imbéciles !…  Je peux accepter le point que notre client aurait pu modifier son aménagement (c’est peut-être déjà fait au moment où j’écris ce billet) mais, à ce que je sache, il a obtenu un permis de construction et respectait les règlementations de l’époque.   Croyez-vous vraiment que des citoyens vivant sur le bord de l’eau se foutent de la santé dudit plan d’eau ?!  Voyons donc !  Le manque d’information est bien plus souvent la cause des constructions polluantes que le manque de volonté.

J’ai un ami qui a une magnifique maison sur un plan d’eau et qui a investi plus de 30 000$ pour refaire l’aménagement de ses rives afin de donner une chance au lac.  Il l’a fait une fois qu’il a eu l’information.  Oui, il est riche mais conscient !  Il y a de plus petites maisons à côté de chez lui qui n’ont toujours pas défait leur muret de béton qui borde leur rive…  et ces gens ne sont pas riches !…

Je sens toujours une forme de « jalousie québécoise » lorsque les gens parlent de « grosses cabanes de riches » !…  Il y a une proportion de notre société qui envie les autres et qui dénigre ce qu’ils font et ça m’attriste…  Pourquoi ne parlez-vous jamais des petites maisons qui n’ont pas encore un champs d’épuration convenable ?…  Je vois aussi souvent des gens à revenus moyens se foutre de l’environnement que des gens mieux nantis.  Je trouve le lien « riche-pollueur » trop facile et jaloux.  Des inconscients, il y en a dans toutes les couches de la société.

Sachez que notre rôle, comme me l’a dit le directeur de notre agence de Trois-Rivières qui a réalisé ce projet avec notre client (qui est dentiste et non un  méchant homme d’affaires …) est de répondre aux exigences du client et non de lui faire la morale.  Nous les guidons mais comme c’est lui qui paie, nous réalisons ce qu’il désire.  Ce client avait un droit acquis et nous avons reconstruit au même endroit tout en respectant les lois et règles de l’époque.

Voilà !…  Mais qui ne prendrait pas cette maison ?!…

Contenu original publié sur http://blogue.dessinsdrummond.com/

Quel est le délai raisonnable pour la production d’un plan de maison , ou un plan de rénovation?  C’est un peu la base du commentaire recueilli par une cliente dans la section « Parlez au Président » que voici:

« Bonjour , Nous sommes de Ste-Marthe, Mon fils prend la relève sur la ferme alors nous avons achetés une plus petite maison que nous allons rénover et ajouter une petit agrandissement. Nous avons fait appel à Dessin Drummond Valleyfield pour nous faire les plans de rénovation de la maison et aussi un agrandissement pour la cuisine. Nous nous sommes rencontrés avec Sylvain autour du 25 juillet et nous avons donnés notre accord au début aout mais Sylvain partait en vacances 2 semaines . Après le 2e préliminaire nous nous sommes rencontrés nous avons discuté des derniers changements et Sylvain nous a demander pour quand on voulaient ces plans Mon mari lui a dit nous voulons commencer les travaux au début septembre mais voila nous attendons toujours après ces plans . Est-ce normal de prendre autant de temps pour faire des plans pour cette maison. Le temps passe et je crains pour la qualitée des travaux . Avoir su je n’aurais pas fait faire de plans. Marie-Anne« 

 

Je comprends très bien la situation de cette cliente et nous en avons fait le suivi avec elle.  Selon mes conversations, elle a son plan entre les mains présentement mais je veux profiter de cette occasion pour peut-être éclaircir la situation des délais pour la production d’un plan de maison neuve ou de rénovation.

Dans le cas de cette cliente, je crois que c’est une situation où elle avait des attentes de livraison à une date précise et que nous avons retardé de quelques jours pour une raison de surcharge et d’imprévus.  Cependant, ce que je dis à nos agences dans ce cas, c’est de toujours communiquer avec le client et de faire le suivi du dossier avec lui.  Dans le cas présent, ce fut fait.  Cependant, la question demeure très pertinente:  est-ce normal de prendre autant de temps pour faire un plan ?

La réponse est oui.  Au cours d’une année, les délais de production d’un plan Modifié, Exclusif ou de rénovation varient entre 4 à 8 semaines.  Ces délais dépendent de plusieurs facteurs:

  1. Le niveau d’activités de l’agence:  Si vous venez rencontrer une agence en Mars pour une construction en Avril, vous risquez d’avoir des surprises !  Prévoyez toujours un délai d’au moins 8 semaines pour vous laisser un temps de réflexion.  Si vous êtes pressés, sachez que vous pouvez choisir un plan dans notre collection, ces plans sont généralement prêts à expédier et vous pouvez les obtenir rapidement (2 à 4 jours, dépendamment de votre région).  En contrepartie, si vous allez voir un technicien en architecture ou un architecte en Mars et qu’il peut vous livrer votre plan complet en Avril, posez-vous des questions sur le fait que ce dernier n’est pas très occupé pour la période de l’année !!!  Vous êtes peut-être son seul client et il doit y avoir une explication à cela !
  2. La période de l’année:  Tel que spécifié, Le printemps est très occupé alors que les mois de novembre et décembre sont généralement plus tranquille.  Un petit truc pour vous:  pourquoi ne pas regarder votre projet en novembre afin d’être prêt dès janvier et ainsi prendre les devants en toute quiétude ?… 
  3. La complexité de votre projet: un projet complexe nécessite plus de temps et plus de frais. 
  4. Votre rapidité à répondre:  une fois votre projet présenté à l’agence de Dessins Drummond, cette dernière préparera un plan préliminaire qui sera un premier jet, sans détails, de votre projet.  L’employé de l’agence vous remettra le plan préliminaire et le regardera avec vous.  Vous aurez la chance de spécifier au technicien vos changements sur place ou de partir chez vous avec la plan préliminaire pour y réfléchir.  Si vous réfléchissez pendant deux (2) semaines, vous devez ajouter ce temps de réflexion aux semaines de délais prescrites au départ.  Si on vous parlait de 4 semaines de délais, cela fera donc 6 semaines au total, incluant votre temps de réflexion.
  5. Les imprévus…   Une agence qui a trois employés dont un tombe malade pour quelques semaines voit ses délais de production en prendre un coup.  Cela doit aussi entrer en ligne de compte mais si la situation survient, il est du devoir de l’agence de prévenir la clientèle.

Dans un contexte où les bons techniciens en architecture sont rares et que la formation de ces derniers à notre technologie et à notre façon de procéder peut s’avérer longue, l’embauche n’est pas la solution rapide à l’extension des délais.  Cependant, grâce à la force de notre réseau de 20 agences, il est souvent possible pour une agence en situation serrée de transmettre des tâches à une autre agence qui a des disponibilités dans cette même période et ainsi éviter des dépassements de délais au client.

Comme vous pouvez le constater, nous mettons tout en oeuvre pour accélérer la production de vos plans et cela, seul Dessins Drummond peut s’en vanter ! 

 

Dans la soirée du dimanche 7 juin dernier, pendant que je travaille un peu à préparer ce que sera ma prochaine semaine de travail, je reçoit ce courriel provenant de la section « Parlez au Président« :

« Bonjour M. Carignan. Je vous écris aujourd’hui concernant  un petit problème qui m’est arrivé.

Pour commencer, mon aventure avec Dessins Drummond à débutée après une rencontre au Salon de l’habitation où voilà environ 4 ans , moi et ma femme avons rencontré un travailleur de Dessins Drummond qui nous a expliqué la façon de travailler de Dessins Drummond .Le professionnalisme du représentant et ses explications étaient excellents.

Voilà pourquoi, à la fin avril 2009, étant désormais prêts pour la construction de notre maison,  nous décidons de faire affaire avec Dessins Drummond pour les plans. Certaines modifications mineures seraient requises au plan W2745. Nous prenons donc rendez-vous avec Dessins Drummond de Laval.

Le 9 mai 2009, nous rencontrons M. Marin, directeur de l’agence pour la modification de nos plans. Nous l’avisons que nous quittons pour la Floride le lendemain et cela, pour environ 3 semaines. Il nous dit qu’il nous enverra la soumission par internet Lundi dans la journée. Que je pourrai approuvé la soumission et payer avec carte de crédit durant mon voyage. Qu’il faisait cela pour plusieurs clients.

Je lui parle également de mon arpenteur qui aurait besoin des plans de fondation pour pouvoir faire l’implantation de la résidence. Il me dit de lui fournir l’adresse électronique de l’arpenteur et qu’il lui enverra cela sans problème.

Toutefois, là commençait certains problèmes.

Le 11 mai, pas de soumission reçue, message laissé pour M. Marin.

Le 12 mai, pas de soumission reçue, un 2e message laissé pour M.Marin.

Nous avons été voir notre email plusieurs fois par jours par la suite, en Floride, en espérant à chaque fois que ladite soumission serait arrivée, mais rien.

Le 24 mai j’envois un email a M.Marin et le 25 mai, je reçoit la soumission.

Le 27 mai, de retour de vacance, nous allons signé le contrat et faire le 1er dépôt de 1000$ environ.

Le 5 juin 2009, mon arpenteur me téléphone pour me dire qu’il devra me canceller car il n’a pas encore reçu le plan de fondation. Il me dit qu’il doit l’avoir au plus tard lundi le 8 mai.

J’appelle donc immédiatement à l’agence Dessin Drummond à Laval et l’on me dit qu’ils feront le message à M.Marin, qu’il me rapellera. Pas d’appel.

Le 6 mai, n’ayant pas reçu encore de nouvelle de M.Marin, ma femme téléphone une nouvelle fois. Là, elle parle avec quelqu’un qui ne s’est pas nommé. Il lui dit après discussion pendant quelques minutes, qu’il met cela en priorité et qu’il nous rappel aujourd’hui pour nous confirmer que cela a été fait.

Et….. pas d’appel reçu….

M. Carignan, je crois que Dessins Drummond est le plus grand leader et matière de plans au Québec et moi et ma femme avons été témoin de votre grand professionnalisme, toutefois, les services reçus à l’agence de Laval sont médiocres au mieux. Je ne sais pas s’il y a un problème de communication dans cette agance, mais le service semble en être affecté.

Si jamais vous pourriez me conseiller ou m’aider, votre aide serait extrêmement appréciée.

Pierre-Alexandre Dumont »

(Suite à quelques échanges courriels avec M. Dumont, les dates et heures peuvent varier mais le contexte demeure le même)

Ce n’est pas le genre de commentaires qu’un dirigeant aime recevoir le dimanche soir !…  Et même n’importe quel jour !  J’ai immédiatement senti, par la teneur du propos de M. Dumont, que nous avions affaires à quelqu’un de professionnel qui se demande simplement ce qui se passe.  Immédiatement, j’ai transféré la demande à M. Marin de notre bureau de Laval ainsi qu’à Daniel Girouard, notre directeur du service à la clientèle afin d’effectuer un suivi avec M. Dumont dès la première heure lundi.

M. Marin a pris le dossier en main et a fixé une rencontre avec M. Dumont, le tout suivi de près par Daniel.  Certaines explication furent faites par M. Marin et la rencontre finale s’est effectuée le samedi suivant.  J’avais demandé à M. Dumont de me faire un suivi et voici ce qu’il m’a répondu:

« Bonjour M.Carignan,
 
J’aurais aimé pouvoir vous répondre un petit peu plus tôt, mais le service de courriel Hotmail ne fonctionnait pas depuis environ 2 jours.
 
Samedi le 13 juin, moi et ma femme avons rencontré M. Marin à l’agence de Laval. Le tout s’est très bien passé. M. Marin a été très professionnel et a su répondre à nos questions en plus d’être très courtois. Les plans étaient tels que convenus.
 
Depuis votre intervention et celle de M. Girouard le service a été irréprochable et digne des plus grandes compagnies avec lesquelles il m’a été donné de faire affaire. 
 
Je n’hésiterai pas à recommender Dessins Drummond aux personnes de mon entourage.
 
 
En vous remerciant de nouveau,
 
 
Pierre-Alexandre Dumont et Marie Josée Pariseau »

Mission accomplie !…  Mais que devons-nous retirer de cette mésaventure ?  Il est clair dans mon esprit que le manque de suivi d’un client représente 90% des problèmes d’insatisfaction de ce dernier.  Cet élément a souvent été mis en priorité dans nos formations avec M. Félix Laventure de l’École de la Vente Professionnelle;  ce dernier était catégorique: « Ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais service à la vente, c’est le suivi.  80% des gens en ventes ne font pas de suivi adéquat. »

À la défense de M. Marin, ce dernier avait vécu toutes sortes de situations qui faisaient en sorte que son suivi de clientèle devenait difficile.  Nous avons tous compris la situation, incluant M. Dumont, et les choses sont rentrées dans l’ordre.  Cependant, peu importe ce que vous vivez en temps qu’humain, votre client ne doit pas le subir;  assurez-vous que les gens qui vous entourent prennent votre place ou, du moins, avertissent les clients.  Un client contacté et suivi de près est un client heureux qui saura comprendre.

Merci Mme Pariseau et M. Dumont de m’avoir informé de cette situation et merci de votre professionnalisme;  toute notre démarche s’est faite dans le respect et la solution fut plus facile à trouver de cette façon.  C’est un honneur de servir des clients ayant tant de professionnalisme et de classe.  Merci de votre confiance.

Le suivi est une priorité chez nous et cette mésaventure nous démontre encore une fois son importance !

Une question m’est venue hier dans Parlez au Président:

« Bonjour Monsieur Carignan, 
Je suis étudiante au HEC de Montréal et nous devons faire une présentation sur les blogues. Je trouve votre site intéressant et j’aurais aimé comprendre comment cela fonctionne. Qui héberge votre page blogue. Êtes-vous en mesure de me dire si votre page blogue apporte une valeur ajoutée à votre entreprise?
Est-ce que quelqu’un dans votre entreprise pourrais me dire quel est la technologie derrière ce nouveau mode de communication?
Merci de me répondre rapidement car nous sommes en session d’été et l’échéance arrive rapidement.
Merci,

Manon Comtois« 

J’aime bien pouvoir donner un coup de main aux étudiants qui choisissent notre entreprise pour un travail de session.   Lorsque j’étais à l’université, nous avions toujours des présentations sur les mêmes entreprises qui étaient le fleuron du Québec Inc. tel que Cascades, Bombardier, Jean Coutu, Québécor, etc. alors, lorsqu’un ou une étudiant(e) démontre de l’intérêt envers nous, je me fais un devoir d’y répondre, lorsque c’est possible !…

 Et comme je fus un étudiant universitaire moi aussi, je connais les échéances rapides ! ;o)  Ce fut un excellent camp d’entraînement pour ma vie d’aujourd’hui !

 

Ces belles questions pouvaient sans doute être répondues efficacement par Francis qui est derrière la technologie utilisée par notre entreprise, sous l’oeil aguerrie de Marie-France et moi, et sous les conseils de Michelle Blanc, notre consultante, elle aussi graduée des HEC.

Voici donc ce que Frank a répondu:

« Bonjour Mme Comtois,

Pour répondre à votre question sur les blogues, nous utilisons la plateforme WordPress qui est entièrement gratuite que nous pouvons installer nous-même. C’est une solution parmi tant d’autres (Blogger que Google possède, ou Dupral par exemple) qui est offerte aux internautes pour bloguer. Nous utilisons WordPress, car c’est celle qui demeure le plus simple en donnant les résultats que nous désirons. Au niveau de l’hébergement, nous l’hébergons sur un serveur dédié que nous possédons.

Je vous suggères également de regarder ce petit vidéo qui explique les technologies que nous utilisons chez Dessins Drummond: http://www.youtube.com/watch?v=QEX7mEVtEUM

Au niveau de la valeur ajouté à l’entreprise, je vous répondrais qu’un des avantages pour nous est de nous rapprocher de notre clientèle. C’est un excellent moyen de montrer le côté humain d’une entreprise et également recueillir les commentaires pour améliorer notre produit et notre service. Vous pouvez visionner ce vidéo qui est la présentation au Webcom de Novembre dernier avec M. Carignan et Mme Michelle Blanc qui explique ce que le Web 2.0 apporte à notre entreprise.
http://www.yvescarignan.com/2008/12/31/conference-webcom-avec-michelle-blanc-sur-video/

Merci et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas!

Francis »

Voilà !  Je crois que le travail peut être commencé !  Merci de votre intérêt, madame Comtois.

Ce matin, j’ai reçu un courriel bien spécial dans « Parlez au Président »:

« Est-ce que les directeurs et co-directeurs des bureaux de Dessins Drummond ont signés une entente de non concurence ? Si il y a fautes qu’elles seraient les conséquences?

John Doe. »

 

J’aime bien ce genre de courriel !  Premièrement, nul besoin de vous que l’utilisation du terme John Doe se veut un pseudonyme d’une personne qui ne veut pas être identifiée.  Je n’ai pas l’habitude de publier les questions si je crois que les gens tentent de se camoufler mais là, je fus intrigué !   ;o)

Pour répondre à la question de  mon ami « John », oui, les directeurs d’agences et leurs employés signent des ententes relatives à la loyauté et la non-concurrence.  Les conséquences prévues sont financières mais nous ne contactons pas nécessairement nos avocats dès que nous vivons une situation litigieuse.  Nous tentons de régler les dossiers par nous mêmes et si la manière douce ne fonctionne pas, nous avons toujours un recours.

Ça répond à votre question ?  Avez-vous des gens à délater ?

Non, je n’offre pas de contrat de délation !…

Voici un commentaire reçu dans la section « Parlez au Président »

Bonjour Monsieur Carignan,
Félicitation pour votre ouverture, à l’écoute des gens.
Si c’est possible, j’aimerais voir d’avantage de plans sur le net, de semi-détaché de trois logements et plus. Split-entrée habitable au demi-sous-sol et à l’étage. Avec un rez-de-jardin à l’arrière, ainsi que les chambres en haut.
Je suis plombier, et je préconise un drain de plancher, avec un amorceur de siphon, dans les salles d’eau, la cuisine près de l’évier et du lave-vaisselle, dans la buandrie, et près du réservoir d’eau chaude, monté dans une panne. Beaucoup d’évier de cuisine n’ont pas de trop-plein, les lavabos en ont, mais ils sont trop petit ,pour le débit d’eau du robinet. Vous avez raison ,il faut être au dessus des normes.
Au plaîsir de vous lire…
Denys Roy

 

Bonjour M. Roy,

Tout d’abord, je tiens à vous remercier de vos bons mots et de votre excellente suggestion !  Votre critère de choix est bien expliqué et je vais transmettre votre demande à notre équipe de développement de modèles. 

Au sujet des suggestions professionnelles quant à l’aménagement de la plomberie, nous prendrons bonne note de vos suggestions et verront à intégrer le tout dans nos futurs plans, lorsque possible !…  Ce qui n’est pas toujours évident en conception.  Je trouve vos propositions très intelligentes et logiques;  effectivement, nous ne perdons jamais à aller au-delà des normes.

En ce qui concerne les éviers de cuisine avec trop-plein, mes recherches ne m’ont rien donné…  Avez-vous le nom d’un manufacturier ?

Merci de votre commentaire et surveillez nos développements de modèles !  Nous en aurons sans doute de ce type au cours de l’automne.

Voici une question reçue:

Bonjour Yves,
Je suis en charge du site web de l’Hôtel et Suites le Dauphin que vous connaissez bien j’imagine…! Par le biais de mes fonctions de directeur des ventes,  je m’intéresse beaucoup au commerce électronique depuis plus de 3-4 ans.   Mes connaissances sont le SEOAdwords…vente en ligne..connaitre le ROI de mes campagnes…mailing list…et la plupart des fonctionnalités de Google.  J’utilise le plus d’open source possible….
Je suis à me demander si je devrais m’impliquer dans un réseaux social tel que Facebook. Quel est la meilleure stratégie à prendre ??? Impliquer des employés…client…fournisseur ?? Auto-Promotion ?
Je veux me plonger la dedans sans me tirer dans le pied.
Nous avons environ 200 visiteurs par jours sur notre site avec un faible taux de rebond…je dois me servir de ses visiteurs pour communiquer avec eux car je ne crois pas être pret pour un blog ou pour l’assistance en ligne..J’ai déja des clips sur YouTube….photos sur PicasaFlickr et tout les annuaires gratuits possible…!
Quel sont vos suggestions ???
Commencer par Twitter pour me mouiller ?

Merci !

Etienne Aubin

 

 

Bonjour Étienne et merci de ta question.  Je connais effectivement bien votre Hôtel pour y avoir réservé des salles de réunions et des chambres pour mes clients en visite chez nous.  Votre hôtel est très bien.

Au sujet de ta question concernant les différents réseaux sociaux, je dois admettre que, selon moi, le meilleur outil de réseautage est, de loin, le blogue.   Ta question est tellement pertinente que même notre consultante Michelle Blanc en traite dans un récent billet !  je t’invite également à visionner cette vidéo d’une conférence que j’ai présentée avec Michelle lors du dernier Webcom;  tu auras réponse à une bonne partie de tes questions.

Ce que tu fais présentement ne nuit pas mais d’avoir votre propre blogue relié à ces médias sociaux demeure, selon moi, la meilleure stratégie. 

J’espère avoir répondu à ta question et laisse-moi savoir si tu comptes te lancer dans la blogosphère !

Le fait de s’ouvrir au monde Web via un blogue a ses multiples avantages !  J’en ai souvent parlé et je ne veux pas me répéter !  Si vous lisez ces textes, c’est que vous avez de grandes chances d’être blogueur ou de connaître les rouages d’un blogue.

Un des aspects négatifs d’un blogue est de gérer les commentaires indésirables, communément appelés SPAMS.  Bien entendu, un bon logiciel anti-spam comme akismet me permet de gérer 99% de ce type de courriels indésirables.

Cependant, certaines personnes utilisent les blogues pour publiciser leur entreprise et/ou service en insérant, pas toujours discrètement, du texte de promotion à l’intérieur de leur commentaire avec pleins d’adresses internet.  Cela me met le feu là où je m’assoie et ce n’est pas sur ma chaise…

J’ai eu une expérience aujourd’hui où une personne m’a écrit dans la section « Parlez au Président » et a inséré un message promotionnel de son entreprise qui n’avait rien à voir avec l’objectif de cette ouverture, soit de recevoir des commentaires de la clientèle de Dessins Drummond.

J’ai pris le courriel et je l’ai retourné au destinataire en indiquant clairement que je connais le stratagème, qu’il me fait suer et que je ne veux plus jamais revoir ce genre de texte dans une section dédiée à la clientèle.  Voilà !  Pif! Paf! et Paclow!

Quelques heures plus tard, je reçois une réponse très polie d’une dame du nom de Élizabteh Deslauriers qui ne comprend pas ma montée de lait et qui m’explique qu’elle voulait simplement m’informer des promotions de sa magnifique Auberge, La Camarine, située à Beaupré, près de la magnifique station de ski du Mont Sainte-Anne…  Elle me dit ne pas être familière avec les blogues et se demande comment interagir avec ce milieu de blogueuses et blogueurs.

À Go!, je me sens looser !!!…  Je m’en voulais un peu d’avoir mis en marche mon vilain caractère et mon intolérance légendaire face à une personne qui pensait bien faire !  Je me suis donc excusé et j’ai expliqué à madame Deslauriers que ce genre de publicité de se fait pas sur les blogues.  Que la meilleure façon de faire connaître son entreprise dans ce milieu, c’est de bloguer et d’interragir en commentant sur les blogues des autres, sur des sujets qui vous intéressent.  Je lui ai cité l’exemple du blogue de Lucie Octeau qui écrit le blogue du Spa Eastman, en guise de comparaison pour une entreprise hôtelière, même si le Spa n’est pas totalement comparable à l’Auberge La Camarine.

Je réitère donc mes excuses et invite mes consoeurs et confrères blogueurs à me donner leur opinion sur ce genre d’approche.  Êtes-vous d’accord avec moi ?  Avez-vous d’autres commentaires ?  Je suis certains que Madame Deslauriers vous lira attentivement et elle ne sera pas seule !  ;o)

Milles excuses encore, madame Deslauriers…

Voici une question dans la section « Parlez au Président »:

« Bonjour monsieur Carignan,

Je travaille présentement à la rédaction d’un projet de mémoire traitant de la transparence en ligne via les médias sociaux.

Plus précisément, ma problématique se situe au niveau de la transparence en ligne, un concept qui est à la fois la clé du succès d’une campagne marketing utilisant les médias sociaux et le frein premier pour ne pas s’y aventurer. À ce sujet, tous les spécialistes parlent de l’importance d’être transparent dans les communications via les médias sociaux, par contre, personne ne s’entend sur ce qu’est concrètement cette transparence et quelles en sont ses limites.

Je m’intéresse ainsi aux entrepreneurs québécois qui utilisent le blogue d’entreprise comme moyen de communication marketing et qui ont été confrontés de près ou de loin au concept de transparence. Le but de mon mémoire et de définir le concept de la transparence en ligne via le blogue d’entreprise et de faire ressortir les limites de ce concept.

Je vous écris, parce que vous avez un blogue d’entreprise. Je me demandais si vous êtes en mesure de participer à mon projet de mémoire en m’accordant une entrevue à ce sujet. L’entrevue pourra se faire en mai ou en juin.

Si vous avez des questions ou des commentaires, ne vous gênez pas.

En attendant de vos nouvelles

Au plaisir,

Karine Vezeau
www.vezoblog.com

Vezart@mac.com »

Quel beau sujet !  Pour répondre à votre question, je participerai avec plaisir à votre projet de mémoire et je vous promets une transparence digne de mention !  Jusqu’à quel point doit-on être transparent ?… C’est une excellente question et ma réponse la plus transparente serait la suivante:

« Une personne ou une entreprise qui se sert des médias sociaux comme outil de marketing doit amener son niveau de transparence aussi loin que possible, tant que certains intervenants n’en sont pas lésés de manière injuste »

Par exemple, si un client vit un problème avec sa construction et qu’il nous contacte en nous disant qu’il y a des erreurs sur le plan et que, suite à une vérification, nous sommes effectivement dans l’erreur, le Mea Culpa doit  se faire.  Si, par contre, il n’y a pas d’erreurs mais que le vice vient de l’incompréhension de l’entrepreneur sur un des aspects du plan, je ne crois pas que ce fait doit être rapporté directement et ainsi nuire à la réputation de l’entrepreneur qui n’a peut-être pas fait exprès.

Cependant, tout peut se dire dans la classe et le respect.  De mon côté, je me suis fais un devoir d’être ouvert et je le suis, dans la mesure où le client me parle via le blogue (bien entendu) et que cela ne blesse personne injustement.

À date, cette ouverture et cette transparence ne sont pas toujours faciles à gérer mais elles apportent beaucoup de commentaires positifs car les lecteurs sentent que rien n’est parfait et que nous travaillons à améliorer notre offre de service.

 

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

décembre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031