Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive pour la Catégorie 'Dessins Drummond'

Une autre étape de franchie !

 

Lorsque je me suis tourné vers les médias sociaux ce matin, j’ai constaté que ma page LinkedIn recevait des messages de félicitations …  Je me suis demandé ce que j’avais pu faire de si positif pour recevoir ces messages ?…  Littéralement!  Je n’en avait aucune idée !  🙂

Toujours est-il que ma curiosité fut titillée (elle est plutôt facile à titiller!) et je me suis rendu sur ma page pour constater que ça fait 15 ans aujourd’hui que j’ai le privilège de diriger Dessins Drummond !  Que le temps passe vite !…

J’ai donc pris le temps ce matin pour me ressasser des souvenirs de mon arrivée, de l’acquisition de Dessins Drummond par Marie-France et moi et de toutes ces années de gestion d’entreprise qui font en sorte qu’après 15 ans, j’ai encore le feu sacré et que je veux tirer cette belle entreprise pour encore plusieurs années avec l’aide de cette belle équipe!  Tant que la PASSION nous habite, il est plaisant de travailler et de se défoncer!  Ceux qui ont cette passion le savent;  la retraite n’est pas un but lorsque tu es passionné mais seulement une étape !  😉

Et non, je ne songe pas à la retraite !  Je me sens encore bon pour 15 autres années et on verra pour la suite !  Je n’aurai que 59 ans dans 15 ans !…

15 ans à diriger ne se fait pas tout seul !  Marie-France et moi avons une équipe solide et sur qui nous pouvons compter en tout temps!  Vrai que nous voyageons beaucoup et que nous sommes toujours branchés lorsque nous sommes en vacances mais le plaisir de se connecter afin de faire évoluer notre entreprise tout en appréciant le fait que la technologie nous permet d’être présent peu importe où nous sommes sur la planète font de nous des gens comblés.  Oui toi, Debbie, Jessica, nos deux Véro, Jocelyn, Guylaine, Laurence, Claude, Julie, Andréane, Sylvain, Salvatore, Mario, tous les directeurs d’agences et leurs employés, tous nos collaborateurs et consultants externes ainsi que nos et leurs familles respectives: MERCI!  J’adore travailler avec vous!

Merci à ces employé(e)s et directeurs qui sont des passionnés comme nous! Merci aussi à ceux qui sont passés et qui ne sont malheureusement plus avec nous pour des raisons de réorganisation ou autres…  Je ne vous oublie pas car, en général, vous avez été de bonnes personnes et le fait que nous maintenons le contact fait en sorte que vous comprenez ces situations difficiles.  Mettre à pied des employés aura été, et sera toujours, le travail le plus difficile pour un patron.

Merci aussi à ces 4 personnes:  Jacques Lemoine, Nicolas Marcoux, Jean Wilhelmy et Patrice Hénaire qui ont formé, pendant plusieurs années, notre Conseil de Gestion qui était là pour guider nos décisions d’affaires et nous aider à nos débuts.  Je réitère que tout entrepreneur se doit de pouvoir compter sur ce type d’aide venant de gens qui ont à cœur votre succès et qui donneront tout ce qu’ils ont pour que vous réussissiez;  ces 4 personnes furent très importantes dans notre évolution et je les en remercie!

Je tiens aussi à remercier ma belle Marie-France sans qui, tout cela serait impossible!  Lorsque nous avons acquis Dessins Drummond des mains de mon beau-père et fondateur, Fernand Roger, la transaction fut difficile et nous étions là pour nous supporter mutuellement.  Les transactions familiales ne sont pas toujours faciles et, des deux côtés, nous avons vécu des moments difficiles pour ensuite, avec l’aide de nos avocats personnels, régler le dossier et reprendre une vie familiale plus harmonieuse.

Marie-France, je me souviendrais toujours du moment où nous avons discuté de mon éventuel retour chez Dessins Drummond (j’y avais travaillé un an avant de quitter pour aller travailler pour Jacques Lemoine chez GLP Hi-Tech et y revenir en 1999);  on se demandait si nous pourrions vivre et travailler ensemble !  Quelle belle décision nous avons prise !  et à ceux qui se posent la question, oui, il est possible de travailler avec sa (son) conjoint(e);  tout est une question de division de tâches et de respect.

Je me souviens du moment où tu m’as dit: « Je ne veux aucunement être présidente!  Laisse-moi l’aspect édition et créatif et occupe-toi du reste!  Je te fais confiance! »  Je sais au fond de moi que tu aurais pu prendre ce siège facilement mais, comme tu étais (et es toujours) une jeune maman, tes priorités ont toujours été envers notre famille et la conciliation d’un poste de présidente avec ces charges familiales ne cadraient pas avec tes valeurs.  Mais le temps a fait que nous décidons ensembles des destinées de Dessins Drummond et que nous avons une qualité de vie familiale idéale!…  Tu es et seras toujours mon meilleur « partner » !   😉

Je tenais à écrire ce billet car je sens, depuis quelques heures, que j’ai atteint une certaine étape de ma vie d’entrepreneur.  Je me sens comme au milieu de ma carrière et le hasard a voulu que le premier à qui j’en ai parlé ce matin fut mon père !!!  Celui qui m’a transmis cette fibre entrepreneuriale et avec qui j’ai eu le temps de déjeuner ce matin!  Merci à toi aussi papa!

J’ai la plus belle vie au monde et j’en suis reconnaissant envers tous ceux qui ont croisé mon chemin et qui ont rendu cela possible.  Oui, un entrepreneur prend ses décisions et plusieurs risques;  mais celui qui croit que son succès n’est dû qu’à ses seuls actions se met le doigt dans l’oeil!  Le succès d’un entrepreneur est aussi basé sur son entourage et surtout, la qualité de ce dernier.

Pour cela, je suis très choyé!…

Une des frustrations que je vis quasi quotidiennement ces temps-ci est celle où des entreprises compétitrices ou reliées à l’industrie de la construction utilisent notre image et nos modèles de maison afin de promouvoir leur propre entreprise, sans jamais entrer en contact avec nous, sans nous dédommager pour utilisation de notre image et, en plus, certains poussent même l’audace de nous dire qu’ils nous font de la publicité !!!…  Tenez-vous le pour dit:  nos images nous appartiennent et c’est illégal de s’en servir dans notre autorisation!  Même chose pour les présumés « grands créateurs architecturaux » qui mettent de nos modèles de maisons dans leur section « réalisations » de leur site Internet…  Je suis à la veille de vous dénoncer au grand jour !

Lorsque cette situation arrive au Québec, un simple courriel, un simple appel téléphonique ou une simple rencontre réussit à faire son effet.  Mais lorsque cette situation survient à l’international, surtout hors de l’Amérique du Nord, cela cause plus de problème.

Ceux qui suivent mon blogue ou celui de Dessins Drummond savent que la saga CANADEX s’est réglée grâce aux médias sociaux et aux blogues que nous exploitons.  Effectivement, Stephan Daigle alors président de cette entreprise ne répondait aucunement aux courriels envoyés ni aux lettres d’avocats.  Un bon matin, j’ai écrit un billet sur le blogue de Dessins Drummond afin de dénoncer son geste et, en quelques semaines, lorsque les gens tapaient « CANADEX » sur Google, notre blogue sortait avant son entreprise !…  Les clients potentiels perdaient confiance rapidement et ce fut notre seule façon de régler le problème!

Mais cette fois-ci, mon nouveau problème se situe en Roumanie:  Le nom de l’entreprise est Drummond Construction Systems et les dirigeants de cette entreprise se targuent d’être les distributeurs de Drummond House Plans (Dessins Drummond en anglais) dans leur pays, ce qui est totalement faux!  Ce n’est pas parce que vous nous avez acheté 8 plans en 10 ans que vous devenez distributeurs de notre entreprise !…  Donc, première faute!

Si vous allez sur le site internet de Drummond Construction Systems, soit le www.caseieftine.ro, qui est un site en roumain dédié à la Roumanie, vous vous sentirez chez nous car ils font la promotion de la quasi totalité de nos modèles sans jamais avoir obtenu de licence au préalable !…  Ils nous disent que si les clients désirent un de nos modèles, ils le commandent chez nous !…  Je répète:  vente de 8 plans en 10 ans !…  La business ne roule pas fort !…  Donc, 2e faute!

L’autre élément qui me met le feu, c’est que cette entreprise utilise également notre logo pour se promouvoir!!!  regardez la photo ci bas et comparez leur logo en bleu avec le notre en haut de page!…   Et ils osent nous dire que chez eux, la loi est différente!   Donc, 3e faute!

roumanie-license-fr

Mon message est clair:  ne faites jamais affaires avec une entreprise qui ne respecte pas nos lois ni les désirs de leurs collaborateurs.  S’ils agissent de cette façon avec nous, imaginez ce qu’ils font avec leurs clients?…

Ce que je déplore dans tout cela est le manque d’originalité et de créativité de certaines personnes.  Ils sont tellement ordinaires qu’ils utilisent le bien des autres pour se faire valoir.  Dans le cas de Drummond Construction Systems, ils ont même une page facebook où ils n’utilisent que nos images, ou presque !  Au moins, les images réfèrent vers notre site…

Certains me diront: « Au moins, ils ont acheté des plans! »  Vrai!

Mais l’achat d’un plan te donne le droit de construire une seule fois ce qu’il y a dessus !  Il ne te donne pas le droit d’utiliser notre collection de plans, ni notre logo ni de prétendre que nous avons un lien d’affaires particulier.

Donc, si jamais vous avez un ami roumain, il peut traduire mon texte et le mettre sur son blogue !  Je l’autorise avec plaisir ! Cela nous aidera à peut-être modifier l’approche de Drummond Construction Systems !…   En passant, pourquoi croyez-vous qu’ils s’appellent « Drummond » ?…  Donc, 4e faute !

roumanie-enregistrement

Merci de me lire et de partager !  Vous nous aiderez !  😉

Au cours d’une année, les gestionnaires d’entreprise brassent de nombreuses idées afin de promouvoir leurs produits et services et démontrer que ceux-ci sont une solution aux besoins des consommateurs.

Cette année, Dessins Drummond n’y a pas échappé !  Dans notre volonté de toujours aller plus loin dans le développement Web et l’utilisation des médias sociaux, nous avons eu l’idée de nous lancer dans la production de capsules vidéos qui nous permettront de mieux conseiller notre clientèle et de les guider dans leurs projets de construction ou rénovation.

Tournées en collaboration avec Jean-Hugues Hamelin de l’Agence J2 et mis en ligne grâce à la collaboration de Bernard Prince et de l’équipe Web de Dessins Drummond, ces capsules sont le fruit des différentes situations vécues sur des chantiers ou des questions posées par nos clients.  Nous y verrons des experts nous donner leurs conseils afin de solutionner le problème ou améliorer la situation.  Nous allons également vous présenter des projets réalisées ainsi que des témoignages de clients.

Dans la première capsule, que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien du site Vimeo,  je vous invite à consulter nos vidéos et à nous transmettre vos idées de production vidéo!  Vous vivez un problème et aimeriez nous en parler?  Contactez-moi et nous regarderons votre dossier pour peut-être aller filmer le tout chez vous, avec un expert.

Je vous invite à vous abonner à nos capsules sur Vimeo.com et à suivre l’évolution de nos contenus vidéos Dessins Drummond!  Nous débuterons la mise en ligne de nos premières capsules dès janvier 2014 !!!

Merci de nous suivre !

 

Lors de la matinée de jeudi dernier, j’ai profité de mon passage à Québec pour aller saluer l’équipe de Radio Pirate et son capitaine, l’unique Jeff Fillion.  Comme vous le savez, il m’arrive d’être inerviewé par Jeff quelques fois par année et je prends toujours un plaisir à répondre à ses questions qui tournent tant autour de l’industrie de la construction que de l’actualité en général.

Toujours plaisant et divertissant de revoir ces gens; je vous partage ici le contenu de mon interview dans lequel nous parlons du ralentissement en construction, de style de maison, de tendances, de « propreté » et…  de la SAQ!:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bonne écoute et vos commentaires sont les bienvenus !  🙂

Au cours de mes vacances estivales, La journaliste Nathalie Côté est entrée en contact avec moi afin de me questionner sur ma vision des chefs d’entreprises présents sur les réseaux sociaux.  Le résultat de cette entrevue fut publié hier dans La Presse, section CV.

Je suis très content du résultat de cet article;  l’essentiel de mon propos fut reporté et mon message fut bien rendu par Madame Côté.

Il est vrai que la présence d’un chef d’entreprise dans les médias sociaux continue de fasciner car, traditionnellement, et même si les technologies 2.0 ne sont pas ancrées dans nos moeurs depuis des siècles, la majorité des gestionnaires d’entreprise ont une crainte de s’y lancer.  La nouveauté et l’inconnu peuvent faire peur aux plus conservateurs et c’est bien normal.

Je fus souvent appelé à commenter sur le sujet de ma présence sur les médias sociaux et j’ai eu l’immense plaisir de prononcer plusieurs conférences à ce sujet par le passé.  Même si le temps me manque, j’adore bloguer et échanger sur les médias sociaux.  Je considère ces outils comme une excellente façon de maintenir le contact professionnel et personnel avec une communauté que nous n’avons souvent pas l’occasion de rencontrer en personne.

Dans l’article de La Presse dont nous parlons ici, Mme Francine Charest et M. Didier Dubois y vont également de leurs commentaires et suggestions avec lesquelsje suis passablement d’accord.  Je mettrais cependant un bémol dans tout l’aspect « stratégique » relié à la présence d’un dirigeant d’entreprise sur les réseaux sociaux.

Je crois que la présence d’une entreprise sur les réseaux sociaux doit effectivement faire partie d’une stratégie afin de ne pas trop s’y perdre et d’y dire n’importe quoi.  Cependant, la présence de l’un ou de tous ses dirigeants doit aussi être intégrée à cette stratégie sans pour autant tuer leur spontanéité.

Je m’explique:  un dirigeant d’entreprise qui sera présent sur les réseaux sociaux et qui y fera des commentaires essentiellement stratégiques risque de devenir un peu drabe à la longue.  C’est comme si un(e) critique de cinéma ne ferait que des commentaires positifs sur des films qu’il (elle) a visionnés…  Le dirigeant qui blogue, facebook ou tweete doit nécessairement avoir une couleur, au risque de voir des commentaires semblables à ceux que j’ai déjà reçus, tel qu’indiqué dans le texte de Madame Côté.  J’ai appris à être moi-même et à ne pas me cacher derrière un faux-masque grâce aux précieux conseils de Michelle Blanc et je dois admettre que cela fut très bénéfique.  L’authenticité est la clé d’une bonne présence 2.0.

L’important est de montrer que nous sommes des humains et de ne pas se cacher derrière l’image du parfait entrepreneur.  Lorsque je reprends les commentaires de clients insatisfaits et que nous mettons le tout en ligne en expliquant comment nous avons ou allons régler le problème, cela peut faire partie d’une stratégie de transparence mais amène un côté humain, « normal », que peu d’entreprises prônent mais qui devraient prôner.   De montrer publiquement que nous faisons des erreurs et tentons de les corriger montrent que nous voulons bien servir le client et désirons constamment nous améliorer.

En ce qui concerne la divulgation d’éléments plus personnels, je crois que cela fait aussi partie de l’humain et de la couleur que nous voulons nous donner.  Lorsque j’ai parlé du cancer de ma mère et de ses traitements, mon but premier était d’écrire pour me libérer;  c’était ma façon de sortir ma peine.  Les lecteurs de mon blogue y ont vu une belle ouverture et un humain derrière le dirigeant. Ce n’était pas mon but premier mais comme en affaires, nos décisions peuvent nous amener complètement ailleurs !

Si le gestionnaire parle seulement de gestion, les lecteurs se blaseront rapidement. S’il parle de ses sentiments et de ses émotions face à certains aspects de la gestion, il deviendra plus intéressant car le lecteur verra un humain derrière l’entrepreneur, ce que nous sommes tous, il va sans dire!

Oui, vous devez être un bon communicateur, oui, vous devez aimer écrire et émettre vos opinions et oui, il y a un léger danger à dire ce que vous pensez.  Et si quelqu’un vous dit qu’il n’achètera pas chez vous à cause de vos opinions, dites-vous bien qu’il n’aurait sans doute jamais acheté de toute façon et songez à ceux que vous avez acquis comme clients grâce à vos opinions et votre présence!  Tant que la balance est positive, continuez !!!

Mais de grâce, restez vous-mêmes !

Image du Blog maesha3-fetenoel2.centerblog.net

Le moment est bien choisi de discuter de priorités et de diminutions des dépenses de l’État en cette fin de campagne électorale.  Il est doublement bien choisi car j’ai eu une conversation avec une gentille dame de l’Agence du revenu du Canada à propos d’une demande de crédit d’impôt à l’investissement (CII) effectué en 2011, et dont je ne me souvenais même pas du contenu, même chose pour les employés figurants sur la liste fournie par le gouvernement.  « C’est quoi ça? » me suis-je fais répondre!

Toujours est-il que la dame en question communique avec moi par téléphone et m’explique les tenants et aboutissants de ma demande et pourquoi elle est refusée.  Comme Dessins Drummond n’a jamais eu de subventions ni aide de tout acabit depuis sa création (à part pour le programme de temps partagé à une certaine époque et quelques petits montants « surprises » lors du développement des USA), je ne fus pas surpris de ce refus et je n’ai surtout pas budgété cet entrée d’argent de la part du gouvernement.

Cette petite expérience me confirme le pourquoi je suis un citoyen de centre-droite, plus à droite qu’au centre, au niveau politique et que je suis constant dans mon approche, tant au niveau personnel que professionnel.  Si je suis un apôtre de la réduction de la présence de l’État et de ses dépenses, je le suis jusqu’au bout et je crois que nous devrions éliminer ces subventions et crédits d’impôts aux entreprises afin de devenir plus efficaces.  Je m’explique:

Je crois que l’entreprise privée doit être auto-suffisante et développer sa clientèle et ses produits avec l’aide des institutions financières existantes.  Je crois que nous devrions créer une collaboration avec l’État pour deux raisons:  Des start-ups dans des domaines en progression et pour redresser des entreprises connaissant des difficultés dans leur marché qui demeure en émergence.  Mais les subventions directes et crédit d’impôts?  NON.

Premièrement, ces programmes gouvernementaux sont complexes et exigent beaucoup de temps à compléter.  Qui dans une PME a le temps et les connaissances pour effectuer ce type de travail?  Personne…  On se fait alors dire d’embaucher des concultants spécialisés pour aller chercher ces subventions en retour d’une portion du montant acquis ou des honoraires fixes.  Ainsi, on paie quelqu’un pour aller chercher des fonds dans un programme pour lequel nous payons…  Tous d’honnêtes travailleurs; mais est-ce logique ?

Si je continue mes démarches pour obtenir mes CCI, je ne mets pas mes énergies à faire avancer mon entreprise.  Je tasse donc rapidement ces dossiers et me concentre à ce qui crééra cette richesse corporative à notre entreprise.  Ces programmes sont complexes et nécessitent beaucoup de ressources, tant humaine que financière.

Deuxièmement, la dame qui m’a contacté m’a expliqué le programme de long en large et je sentais que j’avais affaires avec quelqu’un de solide et de brillant.  J’ai reçu sa lettre aujourd’hui et je constate que ses études sont assez complètes:  B.Sc.A et MBA.  Cette dame serait sans doute une perle dans la gestion d’une entreprise privée!…  Je ne sais pas combien d’employés de sa trempe travaille dans son département ni combien ils sont rémunérés mais je me dis que l’on doit dépasser les six (6) chiffres par employé.  Tant mieux pour eux!  Mais nous payons tous pour ces salaires et est-ce qu’ils participent à la création de la richesse collective malgré leur bon vouloir?  Je suis un peu attristé de voir que tant de gens de qualité oeuvre pour la « distribution » de la richesse plutôt qu’à sa « création » mais bon, c’est mon humble opinion!  Une chose est certaine:  La gestion de ces programmes est coûteuse.

Ma solution serait la suivante:  On retire la majorité de ces programmes, on diminue les impôts des corporations et on favorise les « starts-up » et les redressements d’entreprises dans des marchés qui ont un avenir, via des programmes gouvernementaux intégrés à des investissements privés.

Je sais que certains me diront que je prêche pour ma paroisse en disant de diminuer les impôts des corporations mais voici pourquoi je pense que c’est une bonne chose en vous expliquant ce qui se passe chez nous:  Le développement de notre entreprise passe par les nouvelles technologies, l’acquisition de matériel performant et de personnel qualifié.  Tout cela se paie en grande partie avec les revenus et aussi les profits de l’entreprise.  Si l’impôt vient en chercher plus, j’en investit moins et Dieu sait que nous pourrions embaucher plus de personnels et developper encore plus!  Pour ce faire, je devrais demander des subventions en complétant des formulaires complexes et en travaillant des heures pour les compléter adéquatement !!!…  Vous voyez que c’est un cercle vicieux ?  Laissez-moi notre argent et je vais m’arranger avec les investissements!  La présence de l’État dans l’économie est une nuisance au développement de notre société, sans parler des pertes de temps et des cadeaux aux « zamis » des partis politiques…

Le gouvernement et certains citoyens ont peur que je me remplisse les poches avec cet argent? Car on sait que nos valeurs judéo-chrétiennes font en sorte que toutes les femmes ou hommes d’affaires sont des multi-millionnaires qui aiment exploiter les gens et qui se palaient dans le malheur des autres tout en jouant dans leur argent, comme Oncle Picsou (voir photo en haut de ce texte)!

Si un propriétaire retire de l’argent de son entreprise, on appelle cela un dividende (entre autre) et nous payons un impôt d’autour de 30% au lieu du 21% corporatif.  Donc, il est plus payant de conserver l’argent dans l’entreprise, de la réinvestir et de créer des emplois!  Ça l’est!  Mais cela pourrait l’être encore plus!  Enlevons les subventions, diminuons le 21% et maintenons (voire augmenter!) l’impôt sur les dividendes!  De cette façon, « les bottines suivront les babines », comme on dit!  Les dirigeants d’entreprises obtiendront des baisses d’impôts pour réinvestir, créer des emplois et réembaucher les excellents employés de l’État!

Il devient frustrant quelques fois d’être un chef d’entreprise et de voir des employés quitter pour des emplois aux différents paliers de gouvernements (fédéral, provincial, municipal) à cause du fait que ces employeurs offrent des conditions que le privé ne peut offrir (salaires, fonds de pension, congés pour tout ou rien, etc)…  mais les revenus de ces différents paliers ne proviennent-ils pas de nos taxes et impôts!…  Toujours le même cercle vicieux qui opère…

D’où mon idée de payer pour « CRÉER » de la richesse et non pour la « DISTRIBUER ».  Nos gouvernements doivent s’occuper de santé, éducation, infrastructures routières et des plus démunies (les vrais!)  mais pas trop jouer dans la création d’une « spin » interminable et frustrante…

En terminant, ce vous suggère cet excellent texte de David Descôteaux que j’ai trouvé à la fin de l’écriture de ce billet!  On ne pourra m’accuser de ne penser qu’à mes poches!  Les vôtres aussi m’inquiètent!

Bon week-end de la fête du TRAVAIL!  🙂

Mes souhaits pour 2012 !…

Écrit par Yves Carignan @ 4:13
Filed under: Actualités,Dessins Drummond,Humour,Opinion,Personnel

En cette fin d’année 2011, je suis à regrouper quelques dossiers sur mon bureau et, comme à l’habitude, je songe à tout ce qui s’est passé au cours de l’année et je me suis dit que je devrais écrire tous mes souhaits pour cette période des Fêtes !  Pleins d’idées me passent par la tête et certaines sont reliées à l’actualité et d’autres sont plus personnelles…  je vous en propose donc une jolie liste ici!

  • À la population québécoise, je vous remercie de votre confiance envers Dessins Drummond depuis maintenant 38 ans !  Nous sommes une PME privilégiée!  Pour ceux qui ont construit leur maison il y a 38 ans avec un plan de chez nous, je vous souhaite un beau projet de rénovation avec Dessins Drummond ! Si ce n’est déjà fait, je crois que vous êtes dus!  🙂
  • Je souhaite également à la population québécoise de se prendre en main et de se faire confiance pour affronter les défis qui nous attendent; ne demandez pas à nos gouvernements de prendre les choses en main, SVP…  Ça coûtera trop cher et ce sera mal fait!  Merci de vous responsabiliser et de foncer!
  • Je souhaite aux jeunes intimidé(e)s de s’ouvrir à leurs parents afin que ceux-ci les aident et prennent le taureau par les cornes; en même temps, je souhaite aux parents des intimidateurs d’arrêter de voir leur enfant comme un ange et de lui botter le derrière de façon responsable, sans violence!…  « botter le derrière » peut aussi vouloir dire « prendre ses responsabilités »…
  • Aux clients et employés de Dessins Drummond, je vous souhaite la santé et vous remercie de votre fidélité!
  • Je souhaite à Jean Charest de cesser de consulter et de gérer…  C’est pour gérer et prendre des décisions que la population vous a élu, pas pour consulter… On peut faire ça nous mêmes!  Je lui souhaite d’avoir un jour seulement  la moitié du courage d’une de ses « Charest’s Angel », Lise Thériault; enfin une politicienne de tête en mission!
  • Je souhaite à ma belle Marie-France une reposante période des Fêtes !…  Tu le mérites!  Être maman et femme d’affaires, c’est pas toujours évident, surtout en ces temps où nos mousses sont malades un après l’autre, entre deux tournois de hockey!  Je t’aime et t’apprécie à chaque minute ! xx
  • Je souhaite à ma belle grande fille de terminer son secondaire 5 avec succès et de se rendre compte qu’il y a autre chose qu’Occupation Double dans la vie…  🙂  Je te souhaite la santé et une entrée en force au CÉGEP!  Le Québec a besoin de jeunes fonceurs comme toi!  Ah oui!…  Continue à pratiquer ton anglais; le monde t’appartient !  Et non, je ne te prêterai pas mon camion et non, je ne serai pas nerveux le soir du 21 décembre 2012!
  • À mon grand Garçon, je te souhaite la santé (qui est difficile en ce moment) car j’ai terriblement besoin de te voir en forme et d’être témoin de ton sens de l’humour unique!  Oui, je prendrais toutes tes petites maladies des derniers jours à ta place et ainsi te voir en santé et surtout, voir maman prendre soin de moi!  Tu es un fils responsable et attachant!
  • À mon plus jeune fils, je te souhaite beaucoup de succès au hockey et à l’école!  Continues sur ta lancée, je suis fier de toi!  Tu es mon « assistant » préféré, tu es plein de vie et tu es un bon garçon!  Je suis persuadé que tu auras ta table de ping-pong un jour !
  • À ma mère, de reprendre définitivement le chemin de la santé sans douleur ni souffrance !  Cela fera trois ans que tu es en rémission et je suis fier de toi et du caractère que tu as démontré tout au long de tes traitements contre le cancer!  Luv Ya Mom! xx
  • À mon père, de continuer à profiter de chaque moment de la vie et que ton cancer, qui s’est résolu rapidement, soit également chose du passé!  merci d’être là!  Je te souhaite plein de tournées en moto cet été et la Floride pour les jours plus froids et gris!
  • À mes frères, ma soeur et mon beau-frère, de réaliser vos projets et de profiter de cette trop courte vie !
  • À mon beau-père Fernand, une superbe soirée le 30 janvier prochain pour votre intronisation au Temple de la Renommée des Affaires de Drummondville ainsi que la réalisation de votre projet de tour !  Je n’en dis pas plus !  😉  Continuez d’être hyper-actif, ça me déculpabilise ! Ha! Ha!
  • À ma belle-maman Monique, que de la santé et une amélioration globale de ta condition afin de pouvoir continuer de vivre pleinement et de te voir souvent!  Oui!…  J’ai une belle-mère extra, bande de jaloux! 🙂
  • Je souhaite au Canandiens de Montréal de se rapprocher de sa clientèle, comme toute bonne entreprise respectueuse de cette dernière
  • Je souhaite aux fans du Canadien d’avoir le courage de ne plus aller aux matchs et de ne plus acheter de produits dérivés s’ils se sentent abandonnés par leur équipe!  C’est la seule façon de vous faire respecter… en attendant les Nordiques!
  • Je souhaite à Stephen Harper de pouvoir connecter avec les québécois et aussi qu’il puisse rencontrer, un jour, un journaliste québécois qui pourra parler de lui sans le « basher » constamment !  M. Harper, en ce moment, que l’on soit d’accord ou non avec vous, vous êtes le seul politicien qui tient ses promesses…
  • Je souhaite à Denis Coderre la mairie de Montréal!  Je le souhaite aux Montréalais aussi !…  J’ai appris à connaître le personnage sur Twitter et je le trouve sympathique, engagé et très présent.  Ce serait bon pour Montréal, car le Québec a besoin de Montréal en santé.
  • Je souhaite aux gens de Québec une équipe de hockey professionnelle et un maire qui a les moyens de ses aspirations!…  Je n’envie pas vos augmentations de taxes ni votre dette municipale sans cesse croissante!  Vous êtes du bon monde et j’adore aller vous visiter!  Dites juste à M. Labeaume de se calmer un peu!
  • Je nous souhaite un système de santé dans lequel il y a plus de gens dédiés aux soins des patients que de gens en administration du système…  ce qui n’est pas le cas présentement…
  • Je nous souhaite de développer nos richesses afin d’enrayer notre dette nationale et ainsi créer une richesse collective pour payer nos coûteux programmes sociaux et enrayer la pauvreté par un système d’éducation adapté !… Ouf…
  • Je souhaite à la génération montante que ma génération et celle qui nous précède soient aptes à enrayer la dette de 240 millards $ du Québec au cours des 20 prochaines années afin que je prenne ma retraite avec le sentiment du devoir accompli!  Sinon, on travaillera longtemps car les coffres seront vidés avant!
  • Je souhaite que toutes les commissions d’enquête aboutissent à quelque chose, que les crosseurs soient emprisonnés et, surtout, qu’on passe à autre chose!…
  • Je souhaite un système de justice dans lequel les médecins « non-criminellement responsables » de leurs meurtres affreux sur leurs enfants se fassent emprisonner à perpétuité afin de libérer notre société de ces narcissiques dangereux;
  • Je souhaite obtenir une réponse finale à la question « Est-ce que la terre se réchauffe oui ou non?  Et est-ce à cause de ma voiture vraiment? » car je suis un peu à bout de toutes les propagandes qui ne répondent qu’aux intérêts de ceux qui les font!…
  • Je nous souhaite des politiciens solides, honnêtes, droits et non carriéristes car après tout, on leur donne la moitié de notre salaire!…
  • Je nous souhaite la renaissance d’un Québec Inc. en force car nous en avons bien besoin!
  • Finalement, je souhaite à tous mes parents et amis d’être aussi heureux que moi !  Je suis choyé dans tous les sens du terme et je continuerai à travailler fort pour le demeurer !

Chers lecteurs, prenez soin de vous et de ceux que vous aimez, c’est tout ce qui compte!…  Pour le reste, il y a Master Card!  😉

Dès que le temps des fêtes se termine, on dirait qu’il y a un déclenchement dans la tête des futurs clients de Dessins Drummond qui fait en sorte que le démarrage de leur projet de construction se fait et que la course commence !  Tout cela est normal pour plusieurs raisons;  la principale étant celle où nous devons quitter notre actuel logement alors, on décide que les paiements de loyers, c’est assez et on veut investir dans notre premier chez soi.

Ce billet semble s’adresser aux premiers acheteurs mais peut tout aussi bien maintenir une information chez ceux qui pensent construire leur 2e, 3e ou 4e maison ou plus.  La formule de base demeure la même et il est important de la mettre en application afin de s’assurer du bon déroulement de notre projet.

Quoi de mieux que de vous expliquer le tout via un exemple concret d’un futur client qui a accepté que je vous présente son texte via mon blogue.  Ses questions sont très pertinentes et elles répondront sans doute aux vôtres !

La personne dont je parle est David Hamel qui m’a écrit via le lien « Parlez au Président » le 4 janvier dernier.  David est un de nos « followers » sur Twitter via @dessinsdrummond et aussi @yvescarignan et sa situation ressemble à celle de plusieurs clients.  Je vous propose son texte ici:

« Bonjour M.Carignan,
Je vous explique ma situation et vous serez alors p-e en mesure de me répondre ou de transférer mon message à la bonne personne. Je vous remercie à l’avance du temps que vous allez me consacrer.
Je suis actuellement en processus d’achat de maison depuis quelques mois. Mon but est de finalement d’avoir mon « chez-moi » et de sortir de la vie d’appartement dès le 1er juillet.
J’ai donc commencé à regarder sur les différents sites web, les maisons à vendre. J’en trouve beaucoup de d’intéressantes, mais l’effet « wow » ne s’est jamais présenté.
Étant originaire de Drummondville et un abonné de Radio Pirate avec Jeff qui parle souvent de vous, je pense à me rendre sur votre site. C’est à ce moment que l’effet « Wow » arrive. Je trouve une dizaine de plans de maisons qui nous intéresse moi et ma copine et que j’ai ajouté dans mes favoris sur votre site web.
C’est là que mes interrogations se présentent. Prenez en considération que je reste actuellement à Longueuil et qu’idéalement je voudrais m’installer sur la Rive-Sud (ce qui implique : Longueuil, St-Lambert, Boucherville, Ste-Julie, Chambly, St-Hubert et St-Bruno.)
1- Est-ce qu’il est trop tard pour penser avoir une maison le 1er juillet 2011 considérant que je n’ai pas trouvé de terrain et de contracteur?
2- J’ai trouvé quelques terrains sur le web, mais je vous avoue que je n’ai aucune idée de la grandeur que je dois regarder. Oui sur vos plans on voit la superficie de la maison, mais je me demande pour quelle grandeur je dois regarder. Est-ce qu’il y a une règle générale? On double, on triple la superficie? Parmi mes favoris, la superficie varie de 1252 pieds carré à 1750 pieds carré.
3- Pour ce qui est des contracteurs, j’en ai vu plusieurs sur votre site, mais personnellement, en avez-vous un préféré dans ma région?

4- Selon ce que je vous explique et de la compréhension que vous avez de mon processus, quels devraient être mes prochaines étapes?

Une fois de plus, je ne sais pas si je passe par la bonne façon pour vous expliquer ma situation, mais je vous remercie du temps accordé.

David Hamel »

Ses questions sont complètes et précises !  Voici mes réponses qui, je l’espère, seront aussi complètes et précises !

« Bonjour M. Hamel,
Tout d’abord, un gros merci de m’avoir écrit directement sur le lien de notre site Internetc’est toujours un plaisir pour moi de connaître les opinions de nos clients et, surtout, de nos futurs clients.  Comme votre nom me disait quelque chose, je suis allé fouillé sur le Web et me suis aperçu que je suis un de vos followers sur Twitter !
 
Très heureux également de constater que nous avons pu vous donner cet effet « wow » tant recherché par les clients;  même si une maison est un investissement que l’on veut plus cartésien, cette dernière doit venir chercher quelques émotions car nous allons y vivre plusieurs années.  Rien de pire que de vivre dans une maison que l’on n’aime pas, dont nous ne sommes pas fiers.
3. En ce qui concerne les entrepreneurs, ceux qui sont présents sur notre site sont généralement ceux qui sont clients chez nous.  C’est une forme de publicité que nous leur offrons.  Nous ne pouvons cependant garantir la qualité de leurs travaux.  Le meilleur moyen est de vérifier dans votre futur voisinage et de prendre des références auprès des professionnels dans le secteur ainsi que sur le site Internet de la Régie Du Bâtiment du Québec afin de vous assurer que votre entrepreneur possède bien sa licence.  Le directeur de notre Agence de Longueuil, Monsieur Sylvain Charrette, peut aussi vous guider dans votre sélection. 
Je me ferai donc un plaisir de répondre à vos questions:
 
1.  Il n’est pas trop tard mais le temps presse !  Les bons entrepreneurs sont souvent pris à l’avance mais vous avez encore un peu de temps.
 
2.  En général, les terrains seront de 4000 à 5000 pieds carrés de superficie dans les récents développements.  Une fois votre terrain choisi, vous devez aller faire approuver votre plan à la municipalité qui vérifiera les marges à respecter.  La très grande majorité de nos modèles vont bien s’intégrer dans ces lots.  En ce moment, je crois que vous devez y aller étape par étape:  tout d’abord, trouvez votre terrain (ou votre développement domiciliaire);  une fois cette étape franchie, regardez le plan qui pourrait le mieux s’intégrer à ce terrain et adaptez votre maison en fonction des caractéristiques du terrain (ensoleillement, position du garage s’il y a lieu, intégration au quartier, etc.)  Une fois le terrain et le modèle choisis, vous partez en soumission auprès des entrepreneurs.  C’est là que je vous donnerais un conseil:  conservez votre appartement et signez un bail pour une autre année.  Je ne vous ferai peut-être pas plaisir mais trop souvent, les gens vont vite et oublient plusieurs éléments.  Au pire, demandez une extension jusqu’en septembre à votre propriétaire; cela vous donnera quelques mois de plus pour bien planifier votre projet.  Je suggère toujours aux clients de se donner un an au moins afin de bien planifier.
 
3. En ce qui concerne les entrepreneurs, ceux qui sont présents sur notre site sont généralement ceux qui sont clients chez nous.  C’est une forme de publicité que nous leur offrons.  Nous ne pouvons cependant garantir la qualité de leurs travaux.  Le meilleur moyen est de vérifier dans votre futur voisinage et de prendre des références auprès des professionnels dans le secteur.  Le directeur de notre Agence de Longueuil, Monsieur Sylvain Charrette, peut aussi vous guider dans votre sélection.

4.  Tel que décrit en 2, vous devez choisir votre terrain en premier, y intégrer votre maison et, ensuite, faire les soumissions.  Une fois le terrain choisi, je vous invite à communiquer avec notre agence qui peut se déplacer sur votre terrain et regarder à maximiser l’orientation de votre future résidence.  Vous allez apprécier cette étape car cela fait toute la différence tant au niveau de l’appréciation générale de votre maison (clarté, ensoleillement) qu’au niveau énergitique (chauffage passif).

J’espère avoir bien répondu à vos questions.  N’hésitez pas à me recontacter pour plus de détails, ça me fera plaisir.

Bonne chance et tenez-moi au courant »

Cette réponse, je le crois fermement, vous aidera dans votre propre démarche!
 
Bonne chance à vous aussi !
 
 

Mon bon ami Paul B. Goulet , président de GO Relations Publiques, me refile très souvent des articles de journaux ou de magazines traitant de sujets touchant l’industrie de la construction. Son aide vient compléter ma vigie et je l’apprécie.

Ce soir, il vient de m’envoyer une copie d’un article paru dans le Cahier Mon Toit de la Presse du 30 décembre 2010 intitulé: « Se passer des Architectes est un non-sens » et ces mots viennent du Président de l’Ordre des Architectes du Québec, M. André Bourassa.

L’article m’a surpris et m’a fait sourire car on y dit, entre autre, que les « Les sols, le zonage, l’efficacité énergétique, le bon emploi de l’eau, l’utilisation de matériaux sains et durables, la correspondance sûre aux besoins des acheteurs, la fragilité des écosystèmes, le respect des paysages naturels et urbains aussi bien que du patrimoine collectif, l’intégration des résidences à l’environnement tout en étant créatives et le renouvellement du design auquel les jeunes générations aspirent sont autant de raisons qui fondent, selon lui, l’intervention impérative des architectes » …

Est-ce que tous ces éléments sont de l’exclusivité des Architectes ?!  Absolument pas !  Une entreprise comme Dessins Drummond n’embauche aucun architecte et nous sommes capables de faire tout ce qui est énuméré dans la liste de M. Bourassa et même plus:  Dessins Drummond est apte à faire économiser les clients car un plan chez nous coûte beaucoup moins cher qu’un plan d’architecte tout en étant complet et prêt à construire.  Si le client désire un plan entièrement personnalisé et maximiser l’efficacité énergitique de sa nouvelle demeure, nous pouvons offrir tous ces services et nous en avons la preuve avec des réalisations complètes.

Je comprends l’intervention de M. Bourassa car, c’est de bonne guerre, il protège l’Ordre qu’il préside.  Je ne peux cependant demeurer silencieux face à des affirmations qui font croire aux lecteurs que seuls les architectes peuvent leur construire quelque chose de bien.  Cette « socialisation » d’une industrie me fait peur un peu.  Je ne pense pas que le problème premier de l’industrie de la construction soit l’architecture résidentielle…  M. Bourassa est un peu comme le gouvernement Charest:  il fait de la diversion au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes.

Je suis un apôtre de l’ouverture et de l’honnêteté et j’aimerais bien que l’Ordre des Architectes en fasse autant;  sachez que je connais beaucoup d’architectes et que je respecte cette profession.  Je suis absolument d’accord avec une grande partie de ceux-ci qui se demande à quoi joue leur Ordre…  Parlez aux architectes et demandez leur opinion face à leur Ordre, vous verrez…

Lorsque M. Bourassa nous dit que dans certains pays européens, il n’y a pas un mètre carré à construire qui n’oblige pas l’implication d’un architecte, il n’est pas sans savoir que la prériode pour l’obtention des permis de construction dans ces mêmes pays va au-delà de deux ans et ce, en grande partie, à cause de la lenteur des architectes et des municipalités impliquées.  Parlez aux entrepreneurs européens et aux citoyens, ils envient notre système rapide d’obtention des permis résidentiel et, à ce sujet, j’appuie l’APCHQ à 100%.

Comme je l’ai expliqué dans de récents billets, je suis d’accord avec M. Bourassa que le secteur résidentiel soit légiféré et que le citoyen soit protégé.  Les membres de l’Ordre des Technologues Professionnels du Québec (OTPQ) peuvent très bien effectuer ce travail.  Notre entreprise embauche de leurs membres et nous sommes fiers de nos 37 ans d’existence au service des entrepreneurs en construction et des consommateurs.  Quant à l’intégration architecturale et les autres éléments numérés, il en va des municipalités impliquées de légiférer en ce sens et de collaborer avec les fournisseurs de services d’architecture.

Bref, on se retrouve dans une situation où, encore une fois, seul l’Ordre des Architectes aimerait voir les Architectes exclusivement dans un secteur d’activités…  Même vos propres membres, M. Bourassa, aimeraient bien collaborer avec une entreprise comme la nôtre mais vos règles leur en empêchent…

Certains se spécialisent dans le « tournage en rond » et je serai toujours un « empêcheur » de cette activité de plus en plus présente auprès des politiciens et de certains organismes… ou Ordre.

Bonne Année!

C’est en lisant un billet du blogue de Lucie Lavigne que m’est venue l’idée de vous proposer un top 10 des phrases entendues mais qui devraient être évitées lors d’un projet de construction et de rénovation de maison.  Ces phrases peuvent être dites par l’entrepreneur, les sous-traitants et les clients!…

#10. Phrase d’un entrepreneur ou d’un sous-traitant à éviter sur un chantier où l’on vit un problème: « Je t’avoue que c’est la première fois que je vois ça!… »   Après quelques expériences en rénovation, on me l’a trop souvent dite celle-là !

#9. Phrase d’un client à un entrepreneur sur un chantier de rénovation: « Tant qu’à faire, refait-moi donc tout ce mur et assure-toi que c’est parfait! »  Attention!…

#8. Phrase d’un client à son banquier après avoir dit la phrase #9 à son entrepreneur: « J’ai besoin d’une extension de marge de crédit !  Ça coûte tellement cher ça a pas de bon sens! » 

#7. Phrase d’un entrepreneur ou sous-traitant à son client: « Je devrais terminer le tout la semaine prochaine si je n’ai pas d’autres urgences… »  Très bien…  Peux-tu me donner ta définition du mot « urgence » maintenant?…

#6.  Phrase d’un entrepreneur à son client lorsqu’il a fait une gaffe mais qu’il veut s’en sauver: « Ouan! Mais celle-là c’est pas de ma faute, y’avait une erreur sur les plans! »  NDLR: après vérification avec les clients qui nous parlent de ce genre de commentaires, moins de 5% de ces allégations sont vraies !… 

#5. Phrase que l’homme dit à sa conjointe: « Si t’es pas contente, arrange-toi donc avec ta « /&?$? de maison ! »

#4. Phrase que l’homme dit à sa conjointe suivant généralement la phrase #7 après un projet de construction/rénovation: « On a défoncé notre budget de 30% !!!  Veux-tu bien me dire c’que t’as faite!!? »

#3. Phrase à éviter avec un paysagiste: « Mets-moi ça beau, j’ai pas vraiment de limites budgétaires… »

#2. Phrase du tireur de joint: « J’ai bien de la difficulté à tout te mettre ça beau, le poseur de gypse a fait une job de merde! »   NDLR:  Conseil:  faites tirer les joints par la même équipe qui installe le gypse !

#1. Phrase après une rénovation dont la maison a l’air d’une bottine ou d’un long pan de mur interminable: « Regardes ça si c’est beau !  J’ai faite ça pas d’plans!  Veux-tu ben me dire quosse ça donne d’avoir un plan?… »

Si vous en avez de votre cru, n’hésitez pas à m’écrire un commentaire directement sur ce billet;  je pourrai ainsi écrire un autre top 10!

Je me sens en forme en ce retour de vacances !  Je vous souhaite un excellent retour à vous aussi et je me fais un devoir de reprendre mes bonnes habitudes de m’entretenir avec vous plus souvent!

Quelqu’un a vu René Homier-Roy cet été ?  ;o)

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

octobre 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031