Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive pour la Catégorie 'Drummondville !'

 

Ce midi, La chambre de Commerce et d’Industrie de Drummond (CCID) organisait un dîner conférence avec M. Pierre-Karl Péladeau, ici, à Drummondville.  Comme je connais un peu M. Péladeau que je n’use pas les chaises de cocktails et de dîner de la Chambre (une ou deux fois par année!…), je me suis dit que je me devais de participer à cette activité d’autant plus que le conférencier et le thème m’intéressent grandement!  J’ai déjà parlé de son courage dans un billet précédent.

Tout d’abord, une impressionnante vidéo nous montre l’ampleur de cet empire qu’est devenu Québécor!  Je ne peux énumérer toutes les divisions et sous-divisions mais je fus impressionné par tout ce que cette entreprise couvre et exploite!  Nous pouvons être fiers de ce fleuron du Québec Inc., en tout cas, moi je le suis, tout comme les autres fleurons comme Cascades, Bombardier, Transcontinental, Couche-Tard, Jean Coutu et j’en passe.

Par la suite, M. Péladeau a brièvement parlé de son entreprise pour ensuite parler de la raison de sa présence devant nous:  Promouvoir l’entrepreneurship Québécois.  Étant le Président du Conseil d’Administration de la Fondation de L’entrepreneurship, M.Péladeau fait le tour de la province afin de présenter sa conférence dont l’objectif est de raviver en nous la flamme entrepreneuriale et d’investir dans le Québec de demain.  Selon M. Péladeau, « l’entrepreneurship est en perte de vitesse au Québec. Un coup de barre s’impose si nous voulons demeurer compétitifs et conserver notre niveau de vie. »

Avec tout ce que je dis et surtout ce que j’écris via ce blogue, ma page Facebook ou mon compte Twitter, je ne peux qu’être d’accord avec lui!…  Il a traité de plusieurs points mais quelques-uns ont retenu davantage mon attention:

Être entrepreneur, c’est prendre des risques et de foncer dans notre aventure.  Très souvent, dans notre société ou les gens qui réussissent ou qui font de l’argent sont perçus négativement, le rôle de l’entrepreneur n’est pas reconnu à sa juste valeur.  On ne peut rien y faire à court terme mais tentons d’éduquer nos enfants à foncer vers leur rêve entrepreneurial et à leur enlever cet héritage Catholique que nous fut inculqué depuis 400 ans que « l’argent est sale » ou « qu’il est plus facile pour le chameau de passer par le trou de l’aiguille qu’à un homme riche d’entrer au paradis » !…  Désolé de ma mémoire, mais je fus éduqué par les Frères du Sacré-Coeur à Bromptonville !

M.Péladeau a franchement parlé de ses relations avec les syndicats et de la négociation de ses 50 conventions collectives dans son entreprise, à un ryhtme de 10 par année!…  Il a parlé que les syndicats devaient changer leur perception du travail et que la sécurité d’emploi n’apporte aucune créativité à l’entreprise.  Il a repris des paroles d’un film de Denys Arcnand qui disait que la sécurité d’emploi amène le confort et l’immobilisme (ou quelque chose du genre).  M. Péladeau n’a jamais parlé contre les syndicats dans son discours mais les a interpellé sur le fait que le Québec change, la concurrence est mondiale et que ces partenaires (ce sont ces mots) doivent aussi évoluer.

Les banques furent également prises à part;  il a mentionné le fait que les difficultés de financement pour les jeunes entrepreneurs sont fréquentes et que les banquiers sont devenus très frileux.  Je ne peux parler trop dans ce dossier car j’ai toujours eu un bon soutien de notre banque même si Marie-France et moi tentons par tous les moyens de développer nos projets d’entreprise par nos propres moyens!  Mon mentor, M. Jacques Lemoine, m’a toujours dit que « Business is cash » et je l’ai appris!  Les banques sont beaucoup plus enclins à prêter à des entreprises qui ont de bonnes liquidités qu’à celles qui semblent trop avoir besoin d’elles !!!  C’est la théorie du prêteur de parapluie lorsqu’il fait soleil et que tu le perds de vue quand il pleut!  À la défense de ces banquiers, ils ont des actionnaires exigeants et ils sont donc plus frileux face au risque des jeunes entrepreneurs…  C’est là que le rôle d’un mentor pourrait jouer dans le financement d’un projet:  sans s’impliquer financièrement dans le projet, le mentor devrait avoir une influence sur le prêt en garantissant une implication dans le projet afin de sécuriser la banque.  Une idée comme ça, de mon cru!

M. Péladeau a également couvert le sujet du rôle de l’État dans l’économie via la SGF et la Caisse de Dépôt et Placements qui ont un rôle, entre autre, de maintenir des sièges sociaux au Québec.  À ce sujet, étant de tendance assez de « droite » au niveau économique, je suis inconfortable avec l’internvetion de l’État dans l’économie mais je suis conscient que Québécor, sans l’intervention de Bernard Landry et de la Caisse de Dépôt, aurait difficilement pu acquérir Vidéotron et Rogers, l’acquéreur de l’époque, aurait sans doute déménager le tout à Toronto.  Maintenant, les emplois de Vidéotron sont passés de 2000 à 6000 depuis l’acquisition par Québécor et le siège social est toujours au Québec.  Mais j’aimerais quand même voir l’État ailleurs que dans l’économie et ne pas avoir besoin de ces interventions…

Autre point intéressant de sa conférence:  avant de distribuer la richesse, nous devons créer la richesse!…  Ça a l’air stupide comme propos mais nous faisons le contraire au Québec et nous devrons faire des choix rapidement!  M.Péladeau a cité l’exemple de l’Allemagne dans son propos et ce pays est devenu le plus grand exportateur d’Europe grâce à des politiques axées aur la création de la richesse, en impliquant les entreprises et les syndicats.  Je n’en dis pas plus, vous connaissez mon opinion!

En terminant et tel que spécifié au début de ce billet, M. Péladeau et moi avons un ami commun et un de mes amis proches à déjà travaillé pour lui.  Ce qui fait que j’ai eu la chance de le rencontrer à quelques reprises depuis 2 ans et j’ai eu l’honneur de le côtoyer dans des moments familiaux, bien en dehors du travail.  Cet homme est un passionné et il m’a surpris à plusieurs reprises à s’intéresser aux autres d’une manière que l’on ne s’y attend pas. D’une approche timide au début, il vous déballe son sac rapidement et il possède un sens de l’humour que j’adore!  Je fus surpris qu’il se souvienne de mon nom à chacune de nos rencontres, du nom de mon entreprise et de s’intéresser à mes enfants.  Quand il vous parle, il se concentre sur vous et pour moi, c’est une marque de respect, surtout venant d’un homme de sa trempe.

Je suis conscient qu’il a des ennemis mais je voulais partager mon expérience avec vous.  Oui, je fais affaires avec Québécor, ce n’est pas toujours facile, mais j’ai d’excellentes relations avec cette équipe et j’en suis fier.

En plus, M. Péladeau répond toujours à mes courriels (2 ce soir!) et Dieu sait que je ne suis pas son client le plus payant ! :-)

Merci M. Péladeau et merci surtout de votre implication afin de réveiller le Québec!

 

 

 

Partager

Au cours de cet après-midi, j’ai eu un échange sur Twitter avec Diane Bérard, chroniqueuse au Journal Les Affaires et aux Affaires.com, concernant le fait que le Conference Board du Canada disait que le plus gros problème du Québec, c’est la faiblesse de Montréal.

Dans nos échanges, je lui disait de façon humoristique que la métropole du Québec devrait venir à Drummondville, ville qui a connu et connaît toujours une belle croissance économique.  C’est alors qu’elle me répond ce qui suit:

- Je me souviens d’une certaine histoire de Chinois venus faire des affaires là-bas et et qui sont repartis… #WorldBest

C’est alors que ma fierté de drummondvillois d’adoption lui a répondu:

- Vrai! Venez voir cette usine maintenant! C’est Soprema qui y est avec une des plus belles usines du Québec!

Je me suis également permis de lui fournir mon billet que j’avais écrit sur l’acquisition par Soprema de l’ancienne usine Worldbest.  Dans le bas de ce billet, j’ai écrit ce qui suit, en juillet 2009:

« Félicitations à toi Richard et à l’équipe de Soprema !  Les gens qui passeront sur l’autoroute 20 verront maintenant une magnifique usine au lieu d’un édifice de 250 000 pieds carrés vide !…  Je demeure convaincu que l’éléphant (emblème de Soprema) dans la fontaine d’eau en façade aurait été très beau !…  ;o)  C’est mon copyright par contre ! »

Et bien le Mammouth de bronze de Soprema a fait son entrée la semaine dernière !  Jamais je n’ai pensé que le blogue me servirais de preuve de ma vision d’avenir !  :)

Toute mes félicitations encore à Rochard Voyer et son équipe !  Quelle belle réussite!

 

Il y a quelques jours, je vous ai parlé de ma participation à titre de président d’honneur pour la région de Drummondville, au défi Têtes Rasées de Leucan.  Je continue mes efforts afin que nous atteignions l’objectif fixé à 130 000$ et, encore une fois, je compte sur vous !

En ce sens, je vous propose cette vidéo du Défi Têtes Rasées Leucan 2001. Elle vous présente les enfants vedettes ainsi que les présidents d’honneur de notre région.  Vous verrez mes talents limités de comédien !!!   :o)

Vous vous demandez à quoi ressemble un défi têtes rasées ?  venez consultez cette vidéo du Défi des Anges de Marie-Laurence…  Quel courage et quelle détermination !

Serez-vous l’un des nôtres ?  Soyez-le en effectuant un don sur ma page personnelle !

Chapeau à nos Héros!

Léika Guévremont et Yves Carignan

En novembre dernier, l’ami Michel Nadeau, directeur général de Leucan, m’écrit une note afin de me demander si je connaissais un homme d’affaires de Drummondville qui serait intéressé à devenir le président d’honneur du prochain défi têtes rasées de Leucan pour la région de Drummond…

Connaissant assez bien Michel ainsi que l’organisme Leucan, je lui ai retourné le message rapidement en lui disant que j’en connais un qui serait très intéressé à les aider et ce quelqu’un, c’est moi !!!

Comme vous le savez peut-être, le cancer a malheureusement emporté un des mes bons amis en 1998, Michel Blouin, pour qui nous avions lancé un Omnium de Golf annuel qui porte son nom, et dont je vous ai fréquemment parlé.

De plus, ayant vécu une expérience difficile avec le cancer de ma mère qui est en rémission depuis 2 ans et ayant appris en mars dernier que mon père est atteint d’un cancer de la prostate (qui est en contrôle et facilement traitable, selon les médecins), je me suis dit que je devais profiter de ma santé pour faire ma part et dénicher des fonds pour aider les enfants malades et finalement vaincre cette maudite maladie.

Je suis donc très fier de vous dire que je suis le président d’honneur du défi têtes rasées de Leucan pour 2011 et que nous avons besoin de vous !  L’objectif de la région est de 130 000$ et 400 têtes à raser.  Je suis fier de dire que mon père, mes 2 frères ainsi que moi-même seront parmi les 400 têtes rasées !  Vous pouvez faire un don en-ligne en allant sur ma page personnelle de Leucan;  c’est facile et sécuritaire!

Ceux qui aiment mieux envoyer un chèque, faites-moi parvenir votrre chèque chez Dessins Drummond, 2950 Boulevard Lemire, Drummondville, Québec, J2B 7J6.  Faites le chèque au nom de Leucan – Défi têtes rasées.

Pour cet événement, je suis accompagné d’un enfant porte-parole;  cette année, Léika Guévremont (enfant avec moi sur la photo) tient ce rôle de façon extraordinaire.  Léika a connu l’enfer !!!  Elle a appris en novembre 2009 qu’elle avait un sarcome d’Ewing extra-osseux rétropéritonéal; une masse de 12 cm était siutée dans son bassin.  Pour elle, le cancer a représenté une opération, 77 chimiothérapies, 3 neutropénie fébriles, 31 jours de radiothérapie, un caillot au cœur, une centaine de prise de sang, la perte de ses cheveux à deux reprises, 11 hospitalisations, 10 pentamidines et l’apprentissage d’une centaine de nouveaux mots!…

Je prends donc le temps de vous écrire et de donner ce coup de main à Leucan:  de votre côté, vous pouvez participer de plusieurs façons:

J’attends de vos nouvelles !…

Merci à l’avance…

En cette semaine olympique et suite à la superbe performance d’Alexandre Bilodeau, je suis sur un nuage total.  Chaque soir, je me plais à regarder les athlètes réaliser leur performance et tenter de se dépasser.  Quel bel exemple pour les jeunes et quelle fierté de voir les nôtres avoir du plaisir et foncer.

Ce matin, que vois-je dans les journaux ?  Une chronique complètement dépassée de Réjean Tremblay concernant le fait qu’il n’y a pas beaucoup de français aux Jeux Olympiques de Vancouver !!  M. Tremblay:  ON S’EN FOUT !!!  Nous avons les Jeux Olympiques au pays et certains journalistes pleurnichent le fait que les francophones sont encore une fois mis de côté…  Peut-on avoir du plaisir ?  Peut-on seulement être fiers des nôtres et s’amuser ?  Peut-on lever nos barrières et nos vieilles chicanes qui n’ont plus leur place et simplement célébrer ?

Je suis personnellement écoeuré de voir ce « bashing » sur le dos du reste du Canada comme si nous étions bafoués dans ce pays !  Oui je me suis fait traité de « Frogs » en Ontario et dans d’autres provinces canadiennes;  So what ?  Des imbéciles, il y en a partout, même au Québec, même à La Presse !…  Avons-nous fini de jouer à la victime ?…  Soyons fiers de nos racines et montrons-le au lieu de nous plaindre.  En passant, ce n’est pas avec la performance de Garou lors des cérémonies d’ouverture que nous allons plaire au Canada anglais, je vous en passe un papier !

Je demande donc une trève aux journalistes frustrés de ne pas avoir leur pays en français qui sont supposés être chroniqueur de sport:  parlez des exploits et de la belle fébrilité qui se passe présentement à Vancouver, parlez de cette magnifique ville et du fait que le Canada est devant les yeux de millions de téléspectateurs présentement. 

Sur une note plus positive, je vous invite à visiter le blogue de mon ancien confrère de travail, Christian Fortin, qui a eu l’idée de génie de s’inscrire comme bénévole il y a 2 ans pour les Jeux de Vancouver;  résultat, il a vu la performance LIVE…  euh…  EN DIRECT (S’cusez-moi Honorable Réjean) d’Alexandre Bilodeau.  À voir !

Je vous invite aussi à réfléchir sur un point:  présentement, le méchant gouvernement Harper via ses programmes d’infractructures, financent toute sorte de projet qui touchent également les infrastructures sportives;  je suis 100% d’accord avec ces projets qui permettent à nos jeunes de s’améliorer et de se concentrer sur une passion sportive qui aura un effet réducteur certain sur le taux de criminalité juvénile, les soins de santé (sport = santé), la dépression et autres facteurs que je ne listerai pas au complet ici.  Je comprends que le sport ne va pas à tout le monde mais si on mettait autant d’efforts à développer ces infrastructures qu’à investir dans les artistes et les festivals, je crois que notre jeunesse s’en porterait beaucoup mieux.

Seulement ici, à Drummondville, nous avons des dizaines de millions qui seront investis cette année dans la contruction d’un centre multi-sports, d’une piscine semi-olympique, de 5 terrains de tennis intérieurs et j’en passe.  Il était temps !  Je regarde aussi les efforts de mon ami Paul Goulet à regrouper les fonds pour la construction d’un terrain de soccer intérieur à Granby:  chapeau !  Félicitations aux élus qui prennent le taureau par les cornes et profitez de cette année olympique !  Les contribuables seront d’accord !  ;o)

Allez !  Profitez de ces moments uniques que nous offrent ces Jeux de Vancouver, soyez fiers et laissez Réjean Tremblay et Denis Coderre brailler dans leurs coins !…  Denis Coderre, qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour se voir à la télé, lui ?…  Comment va votre poursuite contre Shane Doan M. Coderre ?!…

Amusez-vous !  ;o)

Mon absence au cours des dernières semaines avait deux principales raisons:

  1. Je devais préparer le début de saison de hockey des deux équipes dont je suis entraîneur (je me demandais quoi faire de mes temps libres !!). Mes deux fils jouent et les bénévoles se font rares!…
  2. J’ai eu une discussion sérieuse avec notre V-P Finances et associé et avons décidé de prendre des chemins différents…

Nul besoin de vous dire que l’élément #2 a pris de mon temps et beaucoup de mon énergie.  Celles et ceux qui sont en affaires connaissent le topo:  le temps file, les besoins changent et le dirigeant doit prendre des décisions pour le bien de son entreprise.  Comme il est à la fois le décideur et l’annonceur, il est aussi celui qui est visé par les regards et les rumeurs:  part of the job and I can live with that !  En prenant cette décision difficile, il se créé un climat délicat dans l’entreprise et le leadership du dirigeant est mis à l’épreuve !  Le thrill est là et les défis aussi.

En même temps, lorsque des changements de la sorte surviennent, il est très facile pour le dirigeant de voir sur qui il peut compter et de qui il doit peut-être se méfier…  dans mon cas, j’ai eu des gens qui se sont investis grandement afin de donner un coup de main et cela me fait dire que c’est dans la tempête que l’on reconnaît nos meilleurs matelots !

Le dossier financier avec l’ex associé n’est pas complètement réglé mais nous devons préparer l’année 2010 et aller de l’avant.  Le département des finances d’une entreprise n’est pas un département temporaire et abstrait;  c’est le centre névralgique de l’entreprise et la personne en poste doit être au front, près du président et de ses décisions et doit être constamment aux aguets.  Pas de demi-mesures.

C’est pour cette raison que je me sers de mon blogue pour annoncer l’ouverture d’un poste de Contrôleur Financier pour le siège social de Dessins Drummond, à Drummondville.  Vous pouvez retrouver les informations relatives à ce poste en cliquant sur ce lien.

Si les défis vous stimulent et que vous avez le désir de collaborer avec tous les départements de l’entreprise et ses agences, si vous désirez participer à la croissance #3 de notre entreprise qui se fera à partir de l’an prochain, si vous aimez sortir des sentiers battus au niveau comptable et de relever des défis avec une équipe expérimentée, jeune et stimulée, si vous êtes autonome et dévoué, nous avons un siège pour vous !

Au plaisir de recevoir vos CV !

J’avais entendu parler de ce rôle délicat qu’est celui du Procureur du Tribunal Spécial pour le Liban qui est  un tribunal à caractère international chargé de juger les auteurs de l’attentat à la bombe qui, le 14 février 2005, a coûté la vie à M. Rafic Hariri, ancien Premier Ministre du Liban, et à 22 autres personnes. 

Terroristes et crime organisé sont impliqués dans cet attentat et M. Bellemare est à la tête de ce tribunal…  Yves Boisvert en a fait un papier intéressant sur le profil de ce drummondvillois qui a le job le plus stressant de l’heure !!!

Je suis de retour de vacances et j’ai repris le travail depuis lundi.  Je n’ai pas été très actif sur le blogue mais je me suis monté une banque de sujets !  On tentera de mettre des mots autour de tout cela !

Pour débuter, j’aimerais parler de l’ouverture officielle de la nouvelle usine de Soprema qui se situe le long de l’autoroute 20 à Drummondville.  Il est rare que j’écris au sujet des entreprises de mon patelin d’adoption mais cette fois, c’est spécial !

Soprema est une multinationale dont le siège social est en France et qui se spécialise dans la fabrication de produits et revêtements d’étanchéité pour la construction et le génie civil.  Son usine de Drummonville vient de déménager dans l’ancienne usine de la China World Best qui était devenue comme une cicatrice dans le front de la ville !!!  Après 12 millions $ d’investissement et la construction d’une terrasse originale sur la toiture proposant de nombreux végétaux visibles de l’autoroute.

Je suis doublement fier car le directeur général de cette entreprise, Richard Voyer (photo ci-bas), est un de mes compatriotes de hockey et est un type qui, avec son équipe,  a développé de manière incroyable cette entreprise.  Soprema est devenu au fil des ans un des plus gros employeur de la ville et Richard y est pour beaucoup.

Félicitations à toi Richard et à l’équipe de Soprema !  Les gens qui passeront sur l’autoroute 20 verront maintenant une magnifique usine au lieu d’un édifice de 250 000 pieds carrés vide !…  Je demeure convaincu que l’éléphant (emblème de Soprema) dans la fontaine d’eau en façade aurait été très beau !…  ;o)  C’est mon copyright par contre !

         

Parlant de copyright, ces photos sont une courtoisie du Journal L’Express !

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

septembre 2014
L Ma Me J V S D
« juin    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930