Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive pour la Catégorie 'Entrevues Média'

J’effectue un retour au blogue aujourd’hui car la vie apporte son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles;  mais aujourd’hui, j’en ai une bonne!

Si vous suivez mon blogue et celui de Dessins Drummond, je vous ai parlé en 2009 d’une entreprise oeuvrant en Suisse du nom de Canadex et de son charmant président, Stéphan Daigle.  Pour résumer la situation, Canadex utilisait l’ancienne version du site Internet de Dessins Drummond et avait conservé tout le contenu de notre site afin de promouvoir son entreprise!  C’est donc dire que Canadex laissait entendre que les 1000 modèles de maisons présents sur le site étaient les siens !!!

Après plusieurs appels sans réponse, j’avais décidé d’écrire ce billet et la réponse des internautes fut assez incroyable!  Tellement que pendant plusieurs années, lorsque les internautes cherchaient le nom de « CANADEX » sur Google, le billet de mon blogue sortait avant même le site de Canadex;  ce faisant, les futurs clients avaient la chance de savoir à qui ils avaient affaires avant même d’ouvrir le site internet de cet escroc.  Lorsqu’il s’est rendu compte de ce fait, Daigle était entré en contact avec moi afin de régler la situation et, une fois que mes demandes furent exaucées, Stéphan Daigle me demanda alors: « Bon, maintenant que j’ai tout fait ce que vous m’avez demandé, est-ce que vous pouvez retirer votre texte concernant CANADEX de votre blogue? »

Il ne savait vraiment pas à qui il avait affaires celui-là…

Je lui ai répondu qu’un blogue est comme un journal:  tu écris la nouvelle et lorsque la nouvelle passe, tu fais des mises à jour, ce que j’avais fait à l’époque dans la section « commentaires » de mon billet concernant les activités illégales de Stéphan Daigle et Canadex.

Toujours est-il que hier, je reçois un commentaire dans mon blogue de la part de Dominique Bouvet qui m’écrit que « tout finit par se payer! » et me met le lien du journal Le Dauphine en France qui nous annonce la condamnation de Stephan Daigle!  18 mois de prison pour notre ami!  Hier, en après-midi, je reçois un message du journaliste Philippe Teisceira-Lessard de La Presse me demandant mes impressions sur le dossier…  Je lui ai livré le tout avec plaisir!  Il a publié l’article concernant la condamnation de Stéphan Daigle ce matin.

Suis-je heureux?  Non.

Daigle est introuvable malgré les démarches incroyables de ses nombreuses victimes…  D’honnêtes gens ont cru en lui et il les a trompés!  Je suis cependant heureux d’une chose:  certaines gens ont lu mon texte concernant Stéphan Daigle avant d’entrer en contact avec lui et m’ont précisément remercier de l’avoir écrit car ils seraient tombés dans le panneau de cet escroc.

Je sais également que l’entreprise fut reprise et que le nom de la nouvelle entité est CanadexAlpes.  Je ne connais pas ces gens, je n’ai aucune idée du travail qu’ils font et personne ne m’a dit quoi que ce soit sur eux à date.  Chose certaine, leurs modèles de maison ne sont pas ceux de Dessins Drummond!…

Content d’avoir pu éviter le pire pour certaines personnes mais triste de voir combien les victimes doivent travailler pour aller chercher leur dû…  Continuez!  Mes pensées sont avec vous !

 

Partager

Lors de la matinée de jeudi dernier, j’ai profité de mon passage à Québec pour aller saluer l’équipe de Radio Pirate et son capitaine, l’unique Jeff Fillion.  Comme vous le savez, il m’arrive d’être inerviewé par Jeff quelques fois par année et je prends toujours un plaisir à répondre à ses questions qui tournent tant autour de l’industrie de la construction que de l’actualité en général.

Toujours plaisant et divertissant de revoir ces gens; je vous partage ici le contenu de mon interview dans lequel nous parlons du ralentissement en construction, de style de maison, de tendances, de « propreté » et…  de la SAQ!:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bonne écoute et vos commentaires sont les bienvenus !  :)

Au cours de mes vacances estivales, La journaliste Nathalie Côté est entrée en contact avec moi afin de me questionner sur ma vision des chefs d’entreprises présents sur les réseaux sociaux.  Le résultat de cette entrevue fut publié hier dans La Presse, section CV.

Je suis très content du résultat de cet article;  l’essentiel de mon propos fut reporté et mon message fut bien rendu par Madame Côté.

Il est vrai que la présence d’un chef d’entreprise dans les médias sociaux continue de fasciner car, traditionnellement, et même si les technologies 2.0 ne sont pas ancrées dans nos moeurs depuis des siècles, la majorité des gestionnaires d’entreprise ont une crainte de s’y lancer.  La nouveauté et l’inconnu peuvent faire peur aux plus conservateurs et c’est bien normal.

Je fus souvent appelé à commenter sur le sujet de ma présence sur les médias sociaux et j’ai eu l’immense plaisir de prononcer plusieurs conférences à ce sujet par le passé.  Même si le temps me manque, j’adore bloguer et échanger sur les médias sociaux.  Je considère ces outils comme une excellente façon de maintenir le contact professionnel et personnel avec une communauté que nous n’avons souvent pas l’occasion de rencontrer en personne.

Dans l’article de La Presse dont nous parlons ici, Mme Francine Charest et M. Didier Dubois y vont également de leurs commentaires et suggestions avec lesquelsje suis passablement d’accord.  Je mettrais cependant un bémol dans tout l’aspect « stratégique » relié à la présence d’un dirigeant d’entreprise sur les réseaux sociaux.

Je crois que la présence d’une entreprise sur les réseaux sociaux doit effectivement faire partie d’une stratégie afin de ne pas trop s’y perdre et d’y dire n’importe quoi.  Cependant, la présence de l’un ou de tous ses dirigeants doit aussi être intégrée à cette stratégie sans pour autant tuer leur spontanéité.

Je m’explique:  un dirigeant d’entreprise qui sera présent sur les réseaux sociaux et qui y fera des commentaires essentiellement stratégiques risque de devenir un peu drabe à la longue.  C’est comme si un(e) critique de cinéma ne ferait que des commentaires positifs sur des films qu’il (elle) a visionnés…  Le dirigeant qui blogue, facebook ou tweete doit nécessairement avoir une couleur, au risque de voir des commentaires semblables à ceux que j’ai déjà reçus, tel qu’indiqué dans le texte de Madame Côté.  J’ai appris à être moi-même et à ne pas me cacher derrière un faux-masque grâce aux précieux conseils de Michelle Blanc et je dois admettre que cela fut très bénéfique.  L’authenticité est la clé d’une bonne présence 2.0.

L’important est de montrer que nous sommes des humains et de ne pas se cacher derrière l’image du parfait entrepreneur.  Lorsque je reprends les commentaires de clients insatisfaits et que nous mettons le tout en ligne en expliquant comment nous avons ou allons régler le problème, cela peut faire partie d’une stratégie de transparence mais amène un côté humain, « normal », que peu d’entreprises prônent mais qui devraient prôner.   De montrer publiquement que nous faisons des erreurs et tentons de les corriger montrent que nous voulons bien servir le client et désirons constamment nous améliorer.

En ce qui concerne la divulgation d’éléments plus personnels, je crois que cela fait aussi partie de l’humain et de la couleur que nous voulons nous donner.  Lorsque j’ai parlé du cancer de ma mère et de ses traitements, mon but premier était d’écrire pour me libérer;  c’était ma façon de sortir ma peine.  Les lecteurs de mon blogue y ont vu une belle ouverture et un humain derrière le dirigeant. Ce n’était pas mon but premier mais comme en affaires, nos décisions peuvent nous amener complètement ailleurs !

Si le gestionnaire parle seulement de gestion, les lecteurs se blaseront rapidement. S’il parle de ses sentiments et de ses émotions face à certains aspects de la gestion, il deviendra plus intéressant car le lecteur verra un humain derrière l’entrepreneur, ce que nous sommes tous, il va sans dire!

Oui, vous devez être un bon communicateur, oui, vous devez aimer écrire et émettre vos opinions et oui, il y a un léger danger à dire ce que vous pensez.  Et si quelqu’un vous dit qu’il n’achètera pas chez vous à cause de vos opinions, dites-vous bien qu’il n’aurait sans doute jamais acheté de toute façon et songez à ceux que vous avez acquis comme clients grâce à vos opinions et votre présence!  Tant que la balance est positive, continuez !!!

Mais de grâce, restez vous-mêmes !

 

Lundi dernier, j’étais de passage dans la ville de Québec car nous devions prendre la photo avec le gagnant du Concours « Vos Rénos par Dessins Drummond » organisé dans le cadre de l’émission « Nos Rénos » diffusée sur la chaîne CASA, propriété de Québécor Media.

Comme je tente d’organiser mon agenda afin de maximiser mon temps et mes déplacements (une idée de génie comme ça!), je me suis rendu à la station de Jeff Fillion, Radio Pirate, et je me suis entrenu avec lui quelques minutes. Voici donc l’extrait audio de cette entrevue:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Cliquez ici pour télécharger l’extrait.

Toujours un plaisir de revoir Jeff, Yves Landry, Nick et aussi Marie-Claude, la conjointe de Jeff qui est en charge des contrats publicitaires et autres dossiers touchant la gestion de cette station.

Un gros merci à toute la gang et au plaisir de vous revoir.

 

Au cours de son émisison du 16 juin dernier, Jeff Fillion a eu des commentaires assez durs envers la condition de transgenre de Michelle Blanc, commentaires que Michelle a publié sur son blogue Femme 2.0 au cours du week-end.  Nul besoin de vous dire que cette situation m’a troublée passablement jeudi soir car, comme plusieurs le savent, je côtoie les deux personnes dans ma vie professionnelle et occasionnellement personnelle. 

Pour ceux qui ne le savent pas, je collabore à une émission radiophonique avec Stéphane Bruyère qui est diffusée sur le XM 156, station satelitte qu’exploite l’entreprise de Jeff Fillion.  Je fus reçu en entrevue à quelques reprises par Jeff sur Radio Pirate et il a toujours été correct avec moi et envers Dessins Drummond et ce, même avant que nous achetions des spots publicitaires à sa station.  Cette situation de respect jumelée à un auditoire ciblé et fidèle a fait en sorte que nous avons investi en publicité avec lui depuis maintenant 2 ans.

Quant à Michelle, nul besoin de vous dire qu’elle fait partie du succès internet de Dessins Drummond.  Plusieurs de mes billets parlent d’elle, j’ai fait des conférences avec elle et je fus témoin de l’évolution de sa condition et cette expérience m’a fait énormément grandir.  Je comprends mieux la situation des trans et j’en suis fier.  Je sais qu’elle nous (Marie-France et moi) respecte beaucoup et ce respect est réciproque.  Je collabore avec elle depuis 4 ans et jamais sa condition ne fut questionnée;  au contraire, j’ai trouvé qu’elle avait un « guts » incroyable de risquer sa vie et sa carrière en sortant du placard et cela mérite tout mon respect.

Le situation entre Jeff et Michelle a soulevé plusieurs questions quant à ma position dans ce « conflit ».  Mon ouverture et mon désir de transparence font en sorte que j’ai décidé de publier le tout sur mon blogue.  Je me permets de vous présenter le fil des événements:

Jeudi le 16 juin vers 22h00, je regarde mon fil Twitter et je vois quelqu’un qui écrit que Jeff Fillion a eu des commentaires désobligeants envers Michelle Blanc.  Je réussis à entendre les commentaires qui étaient effectivement durs.  J’envoie un un Direct Mail (DM) à Michelle pour lui dire que je viens d’entendre cet audio et que je suis troublé par cette situation.  Peu de temps après, je vois un Tweet de Jeff Fillion qui dit à Michelle qu’il est désolé d’avoir mis en doute sa crédibilité et qu’il connait quelqu’un qui l’a comme consultante et qu’il sait qu’elle connaît son domaine.  J’ai su samedi ce que je doutais:  ce quelqu’un était Dessins Drummond, en l’occurrence, moi!…

Jeff demande donc à Michelle, sur ce même tweet, de l’avoir en entrevue pour le vendredi AM.  À 23h00 le jeudi soir, je félicite Jeff pour ce geste car, effectivement, Michelle connaît et maîtrise très bien son domaine.   Plusieurs voient en cette demande de Jeff une façon de sauver sa peau (vu via Facebook et Twitter); de mon côté, je fais confiance à la personne que je connais et lui donne le bénéfice du doute.  Je ne suis pas là pour faire la morale à personne, j’ai bien assez de moi et de mes enfants à moraliser !!!

Toujours en DM, j’écris à Michelle et lui suggère d’accepter la proposition d’entrevue de Jeff car, de cette façon, elle pourrait expliquer à Jeff et son équipe que sa condition est scientifiquement reconnue de même que le traitement (lire transformation) qu’elle a subi.  Jeff Fillion dérange et est aussi capable d’entendre les arguments fondés des autres.  Michelle, maîtrisant autant le dossier des Transgenres que le Web, avait une occasion unique de s’expliquer avec Jeff et de fermer le dossier.

J’ai eu la chance de discuter avec Michelle au téléphone vendredi AM vers 7h30 et je lui ai réitéré d’accepter l’entrevue:  elle devait, selon moi, continuer l’éducation sur sa condition sans perdre de temps ni d’argent avec les avocats et les poursuites.  Je lui ai ajouté que ses explications pourraient tomber dans les oreilles de gens qui ont peut-être des préjugés et qui comprendront sans doute mieux cette condition.  L’entrevue a eu lieu vendredi matin et vous pouvez l’entendre via le lien proposé par Radio Ego.  Faites votre propre opinion.

Le hasard a voulu que toute cette situation se passe 2 jours avant que je quitte pour la Floride.  Comme je voulais y aller avec mon véhicule et que je savais que Jeff et son accolyte Yves Landry descendaient dans les mêmes dates, je leur ai demandé si je pouvais les suivre lors de leur voyage en auto.  Ils ont accepté et nous avons roulé sur la 95 dans la journée de samedi et dimanche.  Nous n’étions pas dans le même véhicule mais nous avons eu la chance de discuter du dossier lors de nos peu fréquents arrêts et lors de notre passage à l’hôtel samedi pour le coucher.

Jeff ayant présenté ses excuses en ondes à Michelle, je n’avais rien à ajouter sur ce sujet.  Je me suis concentré à expliquer à Jeff et Yves Landry l’histoire de Michelle et les raisons de sa réaction car elle vit fréquemment avec des menaces, des commentaires disgracieux ainsi que des regards louches.  La crainte fait partie de sa vie.  Certains me diront que je victimise, moi je vous dis ce que je vois et comment je la vois.  D’autres diront qu’elle n’a qu’à changer de carrière, moi je dis que cette condition ne mérite pas une réorientation totale.  Je ne suis pas psy mais Michelle en a plein le cul des commentaires et sa conjointe également.  Je ne peux demeurer indifférent face à cela, que ce soit devant Jeff ou quiconque.  C’est ce dont nous avons parlé calmement mais Jeff a de la difficulté avec cette différence; ça se sent et il le verbalise.  Ça n’excuse pas mais ça explique, comme dirait ma blonde, avec sa verve légendaire !

Cette situation m’a rendu inconfortable mais mon constat de base demeure le même:  Jeff manque d’information sur la condition de Michelle et a porté des opinions qui ont blessé cette dernière.  Il ne voyait pas l’ampleur de la portée de ses opinions et Michelle voyait, dans les propos de Jeff, une autre attaque et/ou situation qui ferait en sorte qu’elle aurait encore à se défendre sur sa condition.   Le point de Michelle est que des propos de ce genre, entendu par quelqu’un d’homophobe ou de « transgenrophobe » pourrait tourner en une situation potentiellement dangeureuse pour elle; du genre: « Fillion pense exactement comme moi, donc, je suis correct de les haïr ».  De son côté, Jeff poussait l’argument que jamais il n’incite à la violence physique envers les autres et je le crois.  Mon opinion?  Avec ce qu’elle a vécu, je comprends que Michelle veuille se protéger et protéger sa conjointe.  C’est normal.  Je crois que Jeff l’a trop poussé, d’où ses excuses en ondes.

Je crois surtout que Jeff a besoin d’information pour le sensibiliser.  Au moment où elle m’a annoncé sa condition, Michelle m’a remis plein de textes à ce sujet et j’ai vite compris qu’elle ne jouait pas à la « fofolle » et je m’en voulais d’avoir eu certains préjugés envers les trans auparavant.  Je suis donc une autre preuve vivnate que certains états et certaines opinions se changent avec une information adéquate.  À ce sujet, lors d’une conversation cet après-midi avec Michelle, je lui ai demandé de me fournir la même documentation qu’elle m’avait fournie à l’époque, ce qu’elle a fait.  Je l’ai envoyée à Jeff en mettant Michelle en copie.  Le reste leur appartient mais s’ils ont besoin de moi, en ami, je serai là. 

C’est en informant les gens que l’on pourra réussir à mieux se comprendre.  C’est en côtoyant Michelle que j’ai compris ce qu’elle vivait, je souhaite à tous, même à Jeff, de connaître cette expérience afin de mieux comprendre cette condition.  Je vous propose les liens de cette documentation fournie par Michelle via le blogue Femme 2.0, un texte qui explique ce qui cause le transsexualisme, les désordres causés par le transsexualisme ainsi que la procédure thérapeutique reconnue internationalement de suivi des trans.  Si vous avez des préjugés et ne prenez pas la peine de lire ou, du moins, de survoler ces textes, vous n’avez malheureusement pas le droit de juger ces gens.  Si vous connaissez de la documentation contradictoire, merci de m’en informer.

Ni Michelle ni Jeff n’ont vu mon texte avant que je le mette en ligne, par respect de mon amitié envers eux.  Seule Marie-France, ma conjointe et meilleure alliée, l’a vu.  Je l’ai écrit avec mes trippes et j’espère que les deux parties comprendront où je veux en venir.  Je leur laisse le reste mais j’aimerais un jour voir Michelle en studio avec Jeff et jaser de Web !  C’est le domaine qui les rapproche le plus après tout…

Je tiens à préciser que mes opinions et le contenu de mes textes n’impliquent que ma personne.  Les employés et agences de Dessins Drummond ne sont aucunement impliqués dans mes propos.  Sachez que vos commentaires, constructifs et non-diffamatoires sont les bienvenus. 

Merci de me lire !  :)

Comme certains le savent déjà, depuis ma rencontre avec Jeff Fillion il y a plus de deux ans, il m’est arrivé à plusieurs reprises d’aller le visiter en studio à Québec afin de le saluer et, par la fait même, de jaser en ondes avec lui.

Je vous propose donc d’entendre notre dernier entretien qui date de jeudi le 23 septembre dernier.  Jeff et Yves Landry étaient en Floride à ce moment alors, nous avons fait cette entrevue à distance.  Vous pourrez m’entendre faire ma première publicité LIVE sur Dessins Drummond, surprise que Jeff m’a fait sans m’en parler ! 

Nous avons jasé du marché de la construction, des projets de rénovation post crédits d’impôt, de rendement énergétique des maisons et des mythes relativement aux intentions des baby-boomers avec leurs maisons et…  de Carey Price !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

J’ai aussi ma propre chronique à la radio!

Dans le même ordre d’idée, je participe fréquemment à une émission radio sur les ondes de XM172, Radio Sattelite, avec Stéphane Bruyère, à chaque 2 semaines, les jeudis de midi à 14h00.  L’émission s’appelle « Ypotek » et parle du marché immobilier et hypothécaire.  Vous pouvez entendre les podcasts des émissions ici.  Ne vous gênez pas pour proposer des sujets!  Il me fera plaisir d’en traiter en ondes et de les mettre sur notre site Internet.

Bonne semaine !

Eh oui !  Après l’amie Michelle Blanc qui s’est fait critiquée par Nathalie Petrowski, voilà que « la poivrière » de l’inséparable kit d’assaisonnements parle de nous !   René Homier Roy se dilate la rate en regardant notre magazine !  Je ne pensais jamais que notre PME de Drummondville saurait intéresser un homme aussi branché et « important » que M. Homier Roy, mais oui !  C’est fait !  Et il semble que ce ne soit pas la première fois en plus.  Je suis honoré !  Je vous laisse écouter l’extrait dans lequel il parle de nous:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Télécharger

Ceux qui pensent que je vais « loader mon gun » et tirer à bout portant sur René Homier Roy se trompent…  Oui, ce fut mon premier réflexe lorsque j’ai entendu cet extrait et par la suite, je me suis dit que je n’embarquerais jamais dans ce discours vide qu’est celui de la critique sans fond;  trop facile.

Je me suis cependant attardé sur la vie de Monsieur Homier Roy afin de savoir à qui j’avais à faire et je vous en fais un résumé ici:

  • Mes recherches rapides me disent que M. Homier-Roy est un fils d’entrepreneur en construction et qu’il a passé une partie de sa jeunesse avec lui, dans les maisons modèles;
  • Il a étudié en architecture à McGill mais n’a malheureusement pas terminé son cours; il avait peur de s’ennuyer dans ce métier d’architecte… 
  • Il a passé la majeure partie de son temps en communication et c’est un amoureux d’architecture et d’art. 
  • Il fut et est toujours un critique de tout (cinéma, livre et même architecture) et anime l’émission « C’est bien meilleur le matin » sur les ondes de la radio de Radio-Canada ( la Radio de la Première Chaîne de Radio-Canada, pour les initiés).
  • Il a géré son propre magazine par le passé et fut collaborateur pour plusieurs magazines et hebdos.

Voilà pour l’homme et son oeuvre.  Il a 70 ans et roule toujours sa bosse.  Je respecte ça.  Maintenant, je me dis « Pourquoi cette remarque gratuite?… » 

C’est clair que Monsieur Homier-Roy n’aime pas ce que nous faisons.  Je me dis que s’il est un amoureux d’architecture et d’art, il ne doit pas aimer le bungalow !  C’est bien correct.  Cependant, pourquoi s’en prendre à Dessins Drummond ?  Pourquoi se servir de sa tribune radiophonique pour dénigrer une entreprise qui fait son travail, soit développer des modèles de maison au goût des consommateurs québécois ?

Personnellement, je fus agacé par ses propos mais je ne m’en suis pas fait une plaie;  j’ai cependant penser à tous les employés, créateurs de ces modèles de maison et à nos 125 000 clients depuis 1973 qui nous ont fait confiance et qui ont pu, grâce à notre entreprise qui créé une catégorie de plans à faible prix, construire leur maison et ainsi accéder à la propriété car une grande partie de nos clients sont des premiers acheteurs.

M. Homier-Roy peut ne pas aimer, c’est son droit.  Tous les gens qui touchent de près à l’architecture aimeraient construire le prochain Taj Mahal ou devenir les prochains Antoni Gaudi et ainsi créer notre propre Sagrada Familia.  Mais qui paiera pour tout cela ?!!

Notre travail est de proposer aux consommateurs et entrepreneurs en construction des modèles de maisons qui seront à leur goût, au prix qu’ils désirent payer et de leur remettre un plan de qualité avec un service impeccable.  En ce moment, je considère que nous atteignons notre objectif !

Pourquoi alors M. Homier-Roy se plaît à dire des commentaires aussi insignifiants en ondes ?  Pourquoi frapper sur une entreprise privée qui paie ses taxes et impôts et qui travaille honnêtement avec nos concitoyens ?  Pourquoi ne pas attaquer et émettre des commentaires sur les scandales touchant la construction, la corruption et les personnes impliquées au lieu de ridiculiser le travail de centaines d’artisans honnêtes et des centaines de milliers de clients ? 

Ce n’est pas tout le monde, M. Homier-Roy, qui désire un condo bon chic bon genre sur le Plateau, avec garage intégrée pour stationner sa Audi décapotable et être entouré de ses amis qui pensent comme lui!   Dieu merci, la différence existe et c’est celle que vivent les clients de Dessins Drummond. 

Est-ce que je lui en veux ?  Bof…  Si Dessins Drummond avait été critiquée par Paul Arcand ou un autre animateur qui ne fait pas dans la critique gratuite, j’aurais été certes secoué mais lui… 

J’ai croisé M. Homier-Roy à deux reprises dans des restos du Vieux-Montréal sans jamais lui parler.  La prochaine fois, j’irai me présenter avec plaisir !

J’aimerais bien aller jaser d’architecture en ondes avec lui et ainsi l’écouter me conseiller sur les modèles que nous devrions développer.  Je suis toujours à l’écoute de futurs clients et/ou d’experts !  Je suis aussi à l’écoute des critiques fondées!…  J’attends l’invitation à Radio-Canada !

Jeudi dernier le 25 Mars, j’ai eu la chance de profiter de cette belle journée pour rouler vers la magnifique ville de Québec et rencontrer de nouveau la gang de Radio Pirate XM 172 avec l’ami Jeff Fillion, Yves, Nick et Marie-Claude, conjointe de Jeff, en charge de la publicité pour le groupe.  Oui !  J’ai bien dit « L’ami » Jeff Fillion car plus je le côtoie, plus j’apprécie sa vivacité d’esprit, son intelligence et sa capacité de synthèse d’une situation, n’en déplaise à ses dénigreurs qui n’ont souvent jamais écouté une seule minute de sa radio… 

J’ai encore eu le privilège de m’asseoir en studio et de discuter en ondes avec Jeff de tout ce qui touche la construction résidentielle et le développement de Dessins Drummond. Je vous joins, ci-bas, notre entretien de plus de 15 minutes.

Suite à un dîner avec l’équipe et des membres « Pirates » gagnants d’un concours, je suis retourné en studio afin de discuter avec Stéphane Bruyère, Planificateur hypothécaire et animateur de l’émission Ypotek sur XM 172.  Nous avons échangé pendant une heure et le temps a passé très vite !

Je dois avouer que j’adore ce média (la radio) et les possibilités qu’il peut offrir à une entreprise comme la nôtre de même que les liens intéressants à faire avec le Web.

Histoire à suivre !  Je vous tiens au courant !  ;o)  D’ici là, vous pouvez écouter l’entrevue en cliquant sur ce lien sonore.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Comme vous le savez, notre entreprise collabore avec Michelle Blanc depuis plusieurs années.  Michelle, jumelée à notre équipe de développement WEB, font en sorte que Dessins Drummond a pris un virage Web 2.0 il y a plus de deux ans et continuera ce virage au cours des prochaines années.

Le blogue que vous lisez présentement, celui de Dessins Drummond, notre présence sur les différents médias sociaux et le développement de stratégies précises (et secrètes…) font partie de la stratégie web 2.0 de Dessins Drummond et nous continuons en ce sens.

Lors d’une entrevue à RDI avec Gérald Fillion, Michelle a parlé de Dessins Drummond dans les dernières secondes et nous en sommes bien fiers.  Merci Michelle et je vous joins cette vidéo pour votre information.

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

Mon entrevue avec Michelle Blanc au Webcom

Écrit par Yves Carignan @ 9:56
Filed under: Conférences,Entrevues Média

Comme vous le savez, lors du dernier Webcom Montréal, j’ai fait une conférence avec Michelle Blanc sur les bienfaits du Web 2.0 pour les entreprises.

Par la suite, l’ami Laurent Maisonneuve nous a interviewé.  Cliquez sur ce lien et, une fois la page ouverte, descendez un peu et vous verrez ma binette et celle de Michelle !

MÀJ:  Grâce aux Conseils de Laurent, voici la vidéo directement, sans cliquer sur un lien !

Bon visionnement !

 

 

 

 

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

août 2014
L Ma Me J V S D
« juin    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031