Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive pour la Catégorie 'Opinion'

Plus d’un an sans avoir blogué!…  Ça passe vite, j’ai plein de choses à faire mais le plaisir et le besoin d’écrire est toujours présent!

Mon dernier billet touchait dans le personnel, la manipulation et bien des choses pas très jolie que Marie-France et moi vivions.  Suite à cette triste expérience, nous avons fait du ménage dans nos vies et avons pris des décisions avec un large impact!

  1. Fini les bulletins de nouvelles et tout le négatif
  2. Fini les gens qui nous « tirent vers le bas »
  3. On prend ce temps pour se faire du bien (exercice, discussions, relaxation, gens positifs, vin rouge!)  Bon… ça coûte plus cher mais on vit mieux !

Je dois vous avouer que pour une personne qui adorait l’actualité et tout ce qui l’entoure, me déconnecter des médias traditionnels fut le geste le plus bénéfique pour moi au cours des dernières années.  Tout ce qu’on y lit, tout ce qu’on regarde, tout ce qu’on entend est négatif!  Et dire qu’il y a des gens branché sur RDI et LCN à journée longue !…  On peut bien avoir un taux de suicide élevé…

Si c’est difficile pour tout le monde, imaginez lorsque vous avez une pensée plus de droite politiquement et que vous regardez ces mêmes médias tendancieux qui penchent tous sur le même bord !…  Assez pour faire grimper n’importe quelle tension artérielle normale ! 🙂   Prenez un recul et regardez une soirée d’élections à Radio-Canada lorsque le parti élu n’est pas quelqu’un de leur gang…   IN-CRO-YA-BLE!…  Ça en est devenu drôle à force qu’ils sont biaisés.  Ne sont-ils pas supposés rapporter les faits sans biais politique?  Faire un peu comme Chantal Hébert, mettons ?

En éliminant tous ces médias, je me suis trouvé du temps et surtout une attitude beaucoup plus positive, un détachement bénéfique pour l’esprit et le corps.  Rien ne me rend plus heureux que de croiser un ami qui me demande:  « As-tu vu ce qui s’est passé aujourd’hui? » , avec un  air terrifié…  Mon « NON, et je ne veux pas le savoir! » lui rentre dedans comme une tonne de briques!

  • « Tu n’écoutes pas les nouvelles? »…
  • Non…
  • « Comment tu fais pour t’informer? »
  • Je m’informe de ce qui m’intéresse via le Web…
  • « Donc le jeune qui s’est tué sur la 20, tu t’en fout??… »
  • Non…  Mais même si je le regarde mort à la TV et qu’on interroge sa voisine pour me faire dire qu’il était super fin, que puis-je pour lui maintenant ?…  Ressuscitera-t-il si je scrappe ma journée?…   Regarde dans quel état que tu te mets pour quelque chose que tu ne peux contrôler!…

On peut avoir de la compassion sans constamment être bombardé de merde et de mensonges.  Car oui, il y en a des mensonges dans nos charmants médias.  On perd un temps fou et précieux à regarder des drames qui ne font que nous détruire ou nous rendre « down ».

La dernière campagne électorale américaine était une farce médiatique incroyable qui se déroulait sous nos yeux!  Des mensonges partout, des FakeNews à profusion et le peuple continue de les regarder…  98% des médias contre Trump et il remporte la victoire ?…  Il se passe quelque chose !  Soit que je ne suis pas le seul à ne plus les regarder ou qu’ils n’ont heureusement plus l’impact qu’ils avaient sur les gens.  Bref, un détachement fait du bien même si je m’accorde quelques rechutes le soir des élections !   😉
Et les Médias Sociaux maintenant?…
L’attaque terroriste de la Mosquée de Québec m’a maintenant fait réfléchir grandement sur mon attachement aux médias sociaux;  les gens sont méchants et assoiffés de leur petite heure de gloire…  Les analyses, sans connaître le contenu ni les impacts, fusent de partout;  les accusations aussi !…  Assez pour que je me dise:  « Dois-je éliminer les médias sociaux également de ma vie ? »…

Je suis moins présent, je fais moins de commentaires et je tasse ceux qui m’énervent…  Oui, ceux qui ne pensent pas comme moi !!!   Car je vais sur les médias sociaux pour m’informer, me divertir et prendre des nouvelles des gens que j’aime mais que je ne vois pas souvent.  Pas pour me faire suer avec un enragé qui ne lâche pas le morceau ou qui veut me faire la morale …  La politique et la religion sont les pires merdes des médias sociaux.  Tenez-vous en loin pour être heureux!

Je suis en réflexion car je considère que les médias sociaux prennent une tangente anormale, plate, et commencent à ressembler un peu trop aux médias traditionnels.  Je ne voudrais pas être une vedette en 2017 !…  Je vous jure!  Content de mon anonymat et je me contenterai de faire ce que je sais faire de mieux:  être un père et gérer mon entreprise.  Dans l’ordre !

 

Call me Mr. Positif !
J’ai souvent des discussions familiales avec Marie-France et nos grands enfants et tous les sujets sont abordés.  Je m’efforce de donner mon point de vue et de renforcer l’argumentaire de mes enfants car, lorsqu’ils ont une idée ou une vision différente de la masse, ils doivent avoir confiance en eux et défendre leurs idées.   mais surtout, on tente de jaser « Positif ».  pas facile !!!   Mais il le faut!  Nos ados sont plongés dans une mer de stress des médias sociaux, de leur apprence, de ce que les autres pensent d’eux, etc.  Peut-on leur donner un break ?  Pas de bulletins de nouvelles, on jase et on se questionne du genre: « Qu’est-ce qui t’est arrivé de beau aujourd’hui? »

Essayez-le!…  Y’arrive toujours quelque chose de beau quand on le demande!…

Quand le manipulateur se victimise…

Écrit par Yves Carignan @ 4:00
Filed under: Opinion,Personnel

 

« On a beau avancer en âge, maturer.
Avoir des enfants, les éduquer.
On apprendra toujours des gens qui nous entoure,
Des bons… et de ceux qui nous manipulent chaque jour! »

En cette journée de la St-Valentin, je me fais poète car, au fil des derniers mois, je me sors tranquillement d’une relation qui dure depuis près de 20 ans (20 ans personnel et près de 15 ans professionnel) et qui en était une qui me rongeait tranquillement par en-dedans.  Je fus, en effet, la proie d’un manipulateur de classe mondiale et, l’automne dernier, j’ai décidé que ça en était assez.

Soyez sans crainte!   Ma relation avec Marie-France va très bien ! Ha! Ha!

Les gens de mon entourage reconnaîtront de qui je parle mais je m’efforcerai de taire son nom afin de ne pas me mettre dans le trouble et, surtout, ne pas lui donner une occasion de se manifester encore plus.  Il est tranquille depuis quelques mois?  Laissons-le dormir!…

J’écris ce billet car l’écriture fut depuis toujours une forme de thérapie pour moi.  Quand la maladie de ma mère a frappé,  l’écriture fut un excellent exutoire et m’a permis de recevoir un soutien incroyable des lecteurs de ce blogue.  Dans le cas présent, je ne suis ni en situation de deuil, ni en situation de survie;  je suis en paix même si j’ai encore quelques petites choses à régler en dedans…  Je suis heureux car la vie va encore mieux depuis que j’ai dit: « Enough!!! » avec, bien entendu, quelques sacres au bout de ce mot…

Je ne sais pas si vous avez déjà vécu près d’un manipulateur mais je vous liste quelques traits de sa personnalité:  il est souvent un personnage

  • connu de son milieu,
  • impliqué,
  • qui aime bien paraître,
  • qui s’entoure de gens faibles (manipulables),
  • qui adore contrôler tout ce qui l’entoure
  • qui prend les gens pour de purs imbéciles…

Vous avez sûrement un nom en tête car « les manipulateurs sont parmi nous! »  Vous reconnaîtrez aussi ces personnes car lorsque vous leur tenez tête, les manipulateurs se retournent vers leurs « brebis » et racontent à celles-ci que vous n’avez pas d’allure, que vous êtes dur, voire violent et que vous ne vous contrôlez pas !  Lorsque vous en avez plein le cul de ses agissements, qu’il ne respecte ni sa parole, ni sa signature, et que vous invitez le manipulateur à venir vous confronter dans le blanc des yeux, ce dernier s’esquivera comme un « jaune » et ne viendra pas vous parler face à face…  Pourquoi?  Le manipulateur est un faible qui a peur de ceux qui se tiennent debout;  il préfère être entouré de gens qui le mettent sur un piédestal, qui croient toutes ses histoires et lui pardonnent souvent l’impardonnable…

Je fus en relation d’affaires avec mon manipulateur.  Comme il était près de la famille, je lui faisais confiance et ne vérifiait pas trop ses dires car je croyais naïvement que, sans nous donner un avantage particulier, il devait au moins faire le maximum pour nous aider.  Et bien non!  Mon erreur d’homme d’affaires fut de lui faire confiance pendant toutes ces années et me réveiller il y a quelques mois avec un fait accompli:  au fil des ans, il nous a coûté plusieurs dizaines de milliers de $  en trop (pour ne pas dire centaines).  Notre futur changement de fournisseur nous fait économiser 40%…. Des 5 autres avec qui nous avons vérifié, 4 avaient un meilleur prix que le manipulateur… Oui, j’aurais dû vérifier avant…  Mais je faisais confiance.  Il n’est jamais trop tard pour se réveiller par contre!

Le manipulateur poussera donc l’audace, après vous avoir fourré pendant des années, « à vous fournir son meilleur prix » !!!  Il arrive donc avec un prix à peine en dessous de celui avec qui vous êtes sur le point de signer votre entente, sous prétexte que « le marché a drastiquement baissé au cours des derniers mois… »  Mais comment fait-il pour baisser son prix de plus de 40% sans que je ne lui aie dit précisément quel était le prix du futur fournisseur ?…

Est-ce le fait qu’il possède les clés de nos locaux et que le document de négociation traînait sur nos bureaux (nous avons fait exprès, soyez sans crainte!…) l’aurait aidé à venir nous soumettre un prix juste en dessous de notre futur fournisseur ?…  Je ne peux accuser sans preuve mais…  Quand je vous dis qu’il vous prend pour un imbécile…

Sans compter toutes les histoires qui sont survenues au fil des ans, à faire dresser le poil de chacun à qui je les raconte…  Juste à leur raconter, je me trouve complètement imbécile d’avoir continuer à le côtoyer!…

Le manipulateur arrivera à ses fins, coûte que coûte.  Vous pouvez tenter de le voir venir mais il vous surprendra avec autre chose et vous déstabilisera.  Il fait des choses qui sont en dehors de vos valeurs personnelles mais vous continuez à le côtoyer en vous disant que ce ne sont pas de vos affaires.  Mais dès que vous prenez un recul, vous vous apercevez que vous vous êtes laissés endormir.

Ma grande question, et celle des gens qui m’entourent, fut la suivante:  « Comment une personne avec mon caractère a pu tolérer cette situation aussi longtemps?… »  Ma réponse facile fut de dire que je voulais préserver certains liens… mais je la trouve aussi stupide que facile…

Ma décision, celle qui m’a permis d’avancer et de me libérer du manipulateur est venue de…  ma fille de 19 ans!  Celle que nous avons éduqué à se faire respecter, à ne pas tolérer les gens qui abusent d’elle, est venue nous dire à la fin de l’été, une fois qu’elle a su toute l’histoire: « Moi, c’est terminé avec lui! ».   Et elle tient parole depuis ce temps.  Je me suis donc demandé pourquoi, moi, je continuais à côtoyer et excuser ce manipulateur alors que ma fille fait exactement ce que nous lui avons inculqué?  Ce fut donc une éducation renversée et j’ai mis en application ce que je montre à mes enfants.  Merci ma belle !  Tu m’as donnée toute une leçon!  😉

Je ne veux jamais me retrouver, un jour, devant mes enfants qui, à l’âge adulte, pourraient me dire: »Pourquoi tu ne t’es pas tenu debout, tel que tu nous as éduqué à le faire? Pourquoi, si c’est bon pour nous, ce n’est pas bon pour toi? »  À partir d’aujourd’hui, je suis fier de dire à mes enfants que mes « babines suivent mes bottines! », comme je leur dis si souvent!…

Si je vous raconte tout cela, c’est que je vis présentement le dernier détachement avec ce manipulateur et que j’en suis extrêmement heureux.
Si je vous raconte tout cela, c’est aussi pour vous avertir de faire attention…

Des manipulateurs, il y en a partout et sachez qu’il n’y a aucun remède contre ces gens à part mettre vos limites…  sinon, ils vous contrôleront le reste de vos jours et vous tasseront pour quelqu’un de « mieux » une fois que vous ne serez plus à sa hauteur.  Ce sont des destructeurs.

Le meilleur conseil reçu?  Ne lui parles plus, ne lui écris plus, coupes tous les contacts.  Merci à mes chums de notre « Cercle » pour vos conseils et votre écoute! Ils se reconnaîtront! 😉

Une fois vos limites mises en place, vous verrez le phénomène de victimisation se déployer.  Les mensonges et les raisons loufoques de votre « séparation » viendront à vos oreilles…  Gardez le cap et maintenez vos distances:  c’est votre seule planche de salut!

Car quand le manipulateur se victimise, c’est signe que VOUS grandissez!… et il n’aime pas ça…

Une des frustrations que je vis quasi quotidiennement ces temps-ci est celle où des entreprises compétitrices ou reliées à l’industrie de la construction utilisent notre image et nos modèles de maison afin de promouvoir leur propre entreprise, sans jamais entrer en contact avec nous, sans nous dédommager pour utilisation de notre image et, en plus, certains poussent même l’audace de nous dire qu’ils nous font de la publicité !!!…  Tenez-vous le pour dit:  nos images nous appartiennent et c’est illégal de s’en servir dans notre autorisation!  Même chose pour les présumés « grands créateurs architecturaux » qui mettent de nos modèles de maisons dans leur section « réalisations » de leur site Internet…  Je suis à la veille de vous dénoncer au grand jour !

Lorsque cette situation arrive au Québec, un simple courriel, un simple appel téléphonique ou une simple rencontre réussit à faire son effet.  Mais lorsque cette situation survient à l’international, surtout hors de l’Amérique du Nord, cela cause plus de problème.

Ceux qui suivent mon blogue ou celui de Dessins Drummond savent que la saga CANADEX s’est réglée grâce aux médias sociaux et aux blogues que nous exploitons.  Effectivement, Stephan Daigle alors président de cette entreprise ne répondait aucunement aux courriels envoyés ni aux lettres d’avocats.  Un bon matin, j’ai écrit un billet sur le blogue de Dessins Drummond afin de dénoncer son geste et, en quelques semaines, lorsque les gens tapaient « CANADEX » sur Google, notre blogue sortait avant son entreprise !…  Les clients potentiels perdaient confiance rapidement et ce fut notre seule façon de régler le problème!

Mais cette fois-ci, mon nouveau problème se situe en Roumanie:  Le nom de l’entreprise est Drummond Construction Systems et les dirigeants de cette entreprise se targuent d’être les distributeurs de Drummond House Plans (Dessins Drummond en anglais) dans leur pays, ce qui est totalement faux!  Ce n’est pas parce que vous nous avez acheté 8 plans en 10 ans que vous devenez distributeurs de notre entreprise !…  Donc, première faute!

Si vous allez sur le site internet de Drummond Construction Systems, soit le www.caseieftine.ro, qui est un site en roumain dédié à la Roumanie, vous vous sentirez chez nous car ils font la promotion de la quasi totalité de nos modèles sans jamais avoir obtenu de licence au préalable !…  Ils nous disent que si les clients désirent un de nos modèles, ils le commandent chez nous !…  Je répète:  vente de 8 plans en 10 ans !…  La business ne roule pas fort !…  Donc, 2e faute!

L’autre élément qui me met le feu, c’est que cette entreprise utilise également notre logo pour se promouvoir!!!  regardez la photo ci bas et comparez leur logo en bleu avec le notre en haut de page!…   Et ils osent nous dire que chez eux, la loi est différente!   Donc, 3e faute!

roumanie-license-fr

Mon message est clair:  ne faites jamais affaires avec une entreprise qui ne respecte pas nos lois ni les désirs de leurs collaborateurs.  S’ils agissent de cette façon avec nous, imaginez ce qu’ils font avec leurs clients?…

Ce que je déplore dans tout cela est le manque d’originalité et de créativité de certaines personnes.  Ils sont tellement ordinaires qu’ils utilisent le bien des autres pour se faire valoir.  Dans le cas de Drummond Construction Systems, ils ont même une page facebook où ils n’utilisent que nos images, ou presque !  Au moins, les images réfèrent vers notre site…

Certains me diront: « Au moins, ils ont acheté des plans! »  Vrai!

Mais l’achat d’un plan te donne le droit de construire une seule fois ce qu’il y a dessus !  Il ne te donne pas le droit d’utiliser notre collection de plans, ni notre logo ni de prétendre que nous avons un lien d’affaires particulier.

Donc, si jamais vous avez un ami roumain, il peut traduire mon texte et le mettre sur son blogue !  Je l’autorise avec plaisir ! Cela nous aidera à peut-être modifier l’approche de Drummond Construction Systems !…   En passant, pourquoi croyez-vous qu’ils s’appellent « Drummond » ?…  Donc, 4e faute !

roumanie-enregistrement

Merci de me lire et de partager !  Vous nous aiderez !  😉

Élections Provinciales: « Hangover » ?

Écrit par Yves Carignan @ 10:54
Filed under: Actualités,Opinion

The Hangover 2 – The Movie

En ce 8 avril, Lendemain des élections provinciales, j’ai comme un sentiment que la majeure partie de la population se sent dans un Hangover, un lendemain de veille difficile, duquel on se demande « Mais qu’est-ce qui s’est passé? »

Vous le savez, j’aime la politique et j’aime discuter politique.  Même si je suis en affaires et que l’adage dit que nous ne devons pas mêler les affaires et la politique, je n’ai eu qu’une ou deux remarques en 10 ans de gens en désaccord avec moi qui, sans argument, me « menaçant » en faisant allusion que mon entreprise perdrait des ventes et bla,bla,bla…

Je fais confiance en l’intelligence des gens et j’ai toujours eu des discussions civilisées dans les médias sociaux et en personne.  On jase, on échange et on se fait une idée, ensemble.  Mes idées sont personnelles et elles le demeureront toujours. Mon entreprise n’a rien à voir là-dedans.

Ce matin, je suis tout aussi secoué que vous!  Comme je suis un gars un peu plus de droite économique (rien à voir avec la droite anti-avortement et anti-mariage gai et pro-pétrole), j’ai appuyé l’Équipe Adrien Pouliot , du parti Conservateur du Québec lors de ces élections provinciales, même si je savais que ce dernier ne pouvait former le prochain gouvernement.  C’est le parti qui me ressemble le plus et qui prône des valeurs de libertés individuelles et de droite économique.   Peu connu, je voulais simplement les appuyer et voter selon mes véritables valeurs.  Voilà pour moi !

Mais en général, les gens ont montré au PQ qu’ils n’appréciaient pas ce retour en élection provinciale précipitée et ils l’ont fait savoir à Madame Marois…  La démocratie a parlé et le PQ doit vivre avec les résultats et surtout, faire un examen de conscience.

Lorsque les québécois se sont réveillés ce matin, mes lectures et mes discussions avec mon entourage ont toutes portées vers la même chose: « On a élu les Libéraux majoritaires? »  Je sentais un malaise, une honte!  Comme si une personne avait passé la nuit à faire des choses qu’elle ne se souvient pas et qu’elle découvre le tout en se réveillant!  Des choses qu’elle ne voulait pas faire en plus !  Genre de situation où la personne va dire à ses chums: « Qu’est-ce que j’ai fait?  Aie-je vraiment fait ça? »  Comme dans la trilogie américaine du film « The Hangover« , mais en moins pire !  😉

On dirait que la population voulait donner une leçon à madame Marois mais ne voulait pas vraiment de gouvernement libéral ! Sentez-vous la même chose ?

M. Couillard a fait une bonne campagne et a démontré que les élections sont une game d’images et de communication.  « You must drive the show » et c’est ce qu’il a fait.  Faut lui donner ça même si je me souviendrai toujours des années Charest…  Il a mené la campagne sur des sujets dont les péquistes ne voulaient pas parler.  Il avait l’image parfaite et contrôlait les discussions.  Qu’on l’aime ou non, il a gagné…

Mais la crainte que j’ai présentement, c’est que la Commission Charbonneau va continuer et qu’elle entrera dans les prochaines semaines dans le sujet du « financement des partis politiques »….  C’est là que je crains le plus gros Hangover !  Lorsque les québécois se feront mettre sous le nez comment les partis politiques se financent, ils auront un haut de coeur mais seront coincés avec ce gouvernement pour 4 ans!  Souvenez-vous de Paul Martin, fraîchement élu, qui voit la Commission Gomery mettre en lumière tout le financement des libéraux fédéraux!…   Ils sont encore sur le « backburner » depuis ce temps.

Je crois que M. Couillard pourrait revivre la même situation…  Et là, la saga des manifestations reprendra et les casseroles ressortiront et Amir Khadir aura le micro sous le nez et mettra de l’huile sur le feu!…  Vision négative?  Peut-être…  Mais c’est la vision que j’aie.

La CAQ? J’aime bien M. Legault et sa vision.  Trop interventionniste mais la moins interventionniste des trois principaux partis.  Je crois que plus de gens auraient voté pour lui si ce n’avait été de la crainte de voir qu’un vote à la CAQ aurait aidé le PQ à passer comme gouvernement minoritaire…  Je crois que notre hangover provincial de ce matin est là:  certains ont voté Libéral en guise de contestation au PQ.  Mais ils ne pensaient pas que nous aurions une vague rouge sur nos bancs de neige blancs !

D’ici là, je me propose une phrase à la Martin Luther King qui dit: « I have a dream!  J’aimerais que l’on puisse avancer et travailler vers quelque chose qui nous unit au lieu de nous diviser constamment.  Comme vous, je viens à bout de nos politiciens et en même temps, je veux qu’il se passe quelque chose de bien.  J’aimerais pouvoir dire, en 2050, que nous avons marqué l’histoire en 2020 en faisant de cette province un « succes story » et non une risée nationale. »

Ne soyons pas dupes;  les libéraux n’ont pas le monopole de la corruption et du financement illégal.  Je crois que la Commission Charbonneau lèvera le voile sur 40 ans de politique qui nous lèveront le coeur encore une fois mais qui, en même temps, nous fera perdre un précieux temps à brasser le passé au lieu de travailler l’avenir.  Oui, la Commission est essentielle mais oui, elle a un prix!

Je vous souhaite un beau printemps et que l’on se tienne loin des urnes pour quelques années!  😉

Et de quelque allégeance que vous soyez, je vous respecte et j’apprécie nos discussions!  Je suis dur envers les décisions de nos politiciens et le temps me dit que nous devons l’être.  Nous leur donnons la moitié de notre salaire en taxes et impôts, qu’ils ne viennent pas nous rire en pleine face.

Soyez vigilants et surveillez vos poches !  😉

 

J’effectue un retour au blogue aujourd’hui car la vie apporte son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles;  mais aujourd’hui, j’en ai une bonne!

Si vous suivez mon blogue et celui de Dessins Drummond, je vous ai parlé en 2009 d’une entreprise oeuvrant en Suisse du nom de Canadex et de son charmant président, Stéphan Daigle.  Pour résumer la situation, Canadex utilisait l’ancienne version du site Internet de Dessins Drummond et avait conservé tout le contenu de notre site afin de promouvoir son entreprise!  C’est donc dire que Canadex laissait entendre que les 1000 modèles de maisons présents sur le site étaient les siens !!!

Après plusieurs appels sans réponse, j’avais décidé d’écrire ce billet et la réponse des internautes fut assez incroyable!  Tellement que pendant plusieurs années, lorsque les internautes cherchaient le nom de « CANADEX » sur Google, le billet de mon blogue sortait avant même le site de Canadex;  ce faisant, les futurs clients avaient la chance de savoir à qui ils avaient affaires avant même d’ouvrir le site internet de cet escroc.  Lorsqu’il s’est rendu compte de ce fait, Daigle était entré en contact avec moi afin de régler la situation et, une fois que mes demandes furent exaucées, Stéphan Daigle me demanda alors: « Bon, maintenant que j’ai tout fait ce que vous m’avez demandé, est-ce que vous pouvez retirer votre texte concernant CANADEX de votre blogue? »

Il ne savait vraiment pas à qui il avait affaires celui-là…

Je lui ai répondu qu’un blogue est comme un journal:  tu écris la nouvelle et lorsque la nouvelle passe, tu fais des mises à jour, ce que j’avais fait à l’époque dans la section « commentaires » de mon billet concernant les activités illégales de Stéphan Daigle et Canadex.

Toujours est-il que hier, je reçois un commentaire dans mon blogue de la part de Dominique Bouvet qui m’écrit que « tout finit par se payer! » et me met le lien du journal Le Dauphine en France qui nous annonce la condamnation de Stephan Daigle!  18 mois de prison pour notre ami!  Hier, en après-midi, je reçois un message du journaliste Philippe Teisceira-Lessard de La Presse me demandant mes impressions sur le dossier…  Je lui ai livré le tout avec plaisir!  Il a publié l’article concernant la condamnation de Stéphan Daigle ce matin.

Suis-je heureux?  Non.

Daigle est introuvable malgré les démarches incroyables de ses nombreuses victimes…  D’honnêtes gens ont cru en lui et il les a trompés!  Je suis cependant heureux d’une chose:  certaines gens ont lu mon texte concernant Stéphan Daigle avant d’entrer en contact avec lui et m’ont précisément remercier de l’avoir écrit car ils seraient tombés dans le panneau de cet escroc.

Je sais également que l’entreprise fut reprise et que le nom de la nouvelle entité est CanadexAlpes.  Je ne connais pas ces gens, je n’ai aucune idée du travail qu’ils font et personne ne m’a dit quoi que ce soit sur eux à date.  Chose certaine, leurs modèles de maison ne sont pas ceux de Dessins Drummond!…

Content d’avoir pu éviter le pire pour certaines personnes mais triste de voir combien les victimes doivent travailler pour aller chercher leur dû…  Continuez!  Mes pensées sont avec vous !

 

Tout comme vous, je fus un témoin impuissant de la terrible tragédie de Lac-Mégantic qui a fait près de 50 morts le 6 juillet dernier.  Chacun fut horrifié et nous avons tous eu le sentiment que ce genre de choses ne doit plus jamais arriver…  Il suffit malheureusement d’un terrible accident pour prendre les meilleures décisions…  Souhaitons qu’elles soient prises!

J’ai décidé d’écrire aujourd’hui sur cette situation et plus particulièrement sur ma vision d’un chef d’entreprise en rapport avec un autre chef d’entreprise, soit M. Ed Burkhardt, président de la Montreal, Maine & Atlantic Railway et la façon dont il s’est pris pour gérer cette crise.

Vous vous souvenez de la crise du verglas ?…  Comment aviez-vous trouvé MM. Lucien Bouchard et André Caillé lors de cette crise majeure?

Calme, présence rassurante, suivi et surtout, prise en main de la situation.  Voilà qui rassure une population.

La situation de Lac-Mégantic est bien différente car il y a eu plusieurs morts, un feu digne des plus profonds ténèbres et une incompréhension globale de la situation.  M. Burkhardt devait se douter que tous les projecteurs seraient dirigés sur lui.

Je m’attendais donc à voir un homme solide, faire face à la musique et surtout, témoigner une sympathie sans borne à cette population dévastée.

M. Burkhardt est arrivé en parlant au média d’erreurs de pompiers, d’erreur de son conducteur et j’en passe…

Dans une situation de crise, un chef d’entreprise doit se comporter en bon père de famille et tenter de calmer le jeu malgré la situation.  Il doit prendre conscience qu’il part avec deux prises contre les médias et l’opinion publique:
1- Il est un homme d’affaires, ce qui est rarement bien perçu dans ce genre de situation
2- Il fait partie d’une tragédie sans en connaître encore son rôle

Dans son cas, une 3e prise l’attendait au tournant:  il ne parle pas français.  YOU’RE OUT BEFORE THE FIRST PITCH !

Je trouve épouvantable que M. Burkhardt se soit présenté si peu préparé et avec un discours accusateur envers les autres interveants.  Qui peut lancer le blâme sur des pompiers qui risquent leur vie ?  Comment un chef d’entreprise peut-il frapper publiquement sur son employé avant même que l’enquête soit terminée ?  Quel genre de leadership cette personne apporte-t-elle à son entreprise ?

Déjà que la MMA était pointée du doigt dès le début, il aurait fallu qu’il se présente rapidement, contrôle le cirque médiatique et s’implique personnellement dans cette galère mais le mal était fait;  les citoyens de Lac-Mégantic semblent avoir eu plusieurs démêlées avec cette entreprise et l’accusé était pendu avant sa condamnation.  Sans jeu de mot, il a même jeter de l’huile sur le feu en accusant quiconque et en se lavant les mains de toute responsabilité.  Il me faisait penser à un enfant qui se fait prendre à mentir alors que les parents savent déjà le dénouement.  Il pousse même l’audace à accuser les autres!

Morale de cette histoire?  Un chef d’entreprise doit constamment gérer son entreprise de la façon la plus moralement acceptable et tenter de protéger sa réputation (celle de l’entreprise, bien sûr). Si un incident survient, il a le devoir de prendre le contrôle, d’en protéger les employés et d’aller au front de façon humaine et responsable et faire preuve d’empathie pour les gens touchés.

Nous devons franchir certaines étapes avant de se présenter devant les médias dans une telle situation et de conserver un côté humain est la base de tout…  Encore faut-il en avoir un !…

C’est la base d’un leadership en entreprise so, if you can’t stand the heat, get out of the kitchen!

 

 

Je regarde mon blogue et je n’en reviens tout simplement pas comment le temps passe vite!…  Mon dernier billet date du 10 octobre 2012 et, comme bien d’autres, j’ai toutes les raisons du monde pour expliquer pourquoi le délai fut si long entre mes deux billets!  Michelle Blanc ne serait pas fière de moi car elle m’a souvent dit que la réussite d’un bon blogue dépend, entre autre, de notre constance à bloguer !…   Ouch !

Lorsque l’on gère une entreprise, le temps devient une ressource rare et nos besoins de cette ressource sont illimités!

Le développement et le lancement de notre nouveau site axé sur les rabais relié à l’habitation, Coupons Maison, a pris une bonne partie de nos énergies depuis l’été dernier et nous sommes très heureux du résultat!  Je vous invite d’ailleurs à consulter le blogue de Coupons Maison!

Le démarrage d’une nouvelle entreprise est un défi de tous les instants et un travail continu, étape par étape.  Je tiens à féliciter toute l’équipe de leur excellent travail et de leur assiduité.

Mais un démarrage d’entreprise peut avoir son lot de joies et de surprises!…  Et une de ces surprises m’est arrivée la semaine dernière!…

Le coup de barre dans le front!
Au cours de cette semaine, j’effectuais une vigie quotidienne de la page Facebook de Dessins Drummond et je vois le statut de l’ami Dany Paquin dont je vous fournis une copie ici:

Le commentaire pertinent de Francis Bédard qui dit que notre logo (maison verte) ressemble à celui de DuProprio me glace le sang et fait monter mes pulsations cardiaques d’un trait!  Je vais directement sur le site de DuProprio et m’aperçois de la ressemblance…  Je prends quelques respirations…  Je suis en état de pseudo-choc pour 3 raisons:

1. Je me bats pour faire respecter les droits d’auteurs de Dessins Drummond et voici que les apparences sont totalement contre nous;
2. Je connais et respecte énormément Nicolas Bouchard, Président de DuProprio avec qui j’ai d’excellentes relations;
3. Je sais que Nicolas se bat contre des entreprises qui tentent de reproduire le concept de DuProprio et qu’il n’a certainement pas besoin que nous fassions un logo semblable au sien dans ses activités quotidiennes !…

Je m’empresse d’envoyer une note de mon constat à Nicolas et de lui présenter mes excuses et ce dernier me contacte sur mon cellulaire afin de discuter de la situation.  Notre discussion est professionnelle et, même s’il ne me le demande pas, je lui annonce que je vais revoir notre logo dans les prochains jours.  Nicolas apprécie et ne met aucune pression.  Je n’en ai pas besoin et je sais ce que j’ai à faire ! 🙂

L’exemple avant/après qui suit vous démontre les modifications apportées, surtout au niveau de la petite maison verte qui était au coeur du malaise.  Le logo de droite, avec le pointillé, sera dorénavant le logo utilisé pour CouponsMaison.

Dans toute cette histoire, je suis fier d’avoir réagi rapidement et d’avoir eu la chance de contacter Nicolas avant qu’il ne le fasse.  Et même si plusieurs me disaient que ce n’était pas « si semblable que ça », je me ferai toujours un devoir de respecter l’image des autres et de ne pas porter le public à confusion entre deux marques et/ou logos.  Il en coûte extrêmement cher de développer une image d’entreprise, personne n’a le droit d’en copier n’en serait-ce qu’une partie pour promouvoir la sienne.  C’est de l’entrepreneurship de bas niveau.

Le MeaCulpa fut fait et je crois que la faute fut pardonnée par M. Bouchard et les gens de DuProprio;  milles excuses encore!

Je dois avouer que la beauté de cette petite saga est que je trouve le nouveau logo plus beau et représentatif de notre entreprise!…  Comme quoi qu’une faute avouée est à moitié pardonnée et que le changement de comportement amène des améliorations !

Il est donc payant d’être honnête et droit.  Les gens que vous côtoyez vous le rendrons.

Samedi le 8 septembre, j’ai falli m’étouffer en lisant l’article « Petit Déjeuner avec GND » dans La Presse, écrit par le complaisant gauchiste et anti-américain, Patrick Lagacé.  Ma description de M. Lagacé vous fera comprendre que je ne partage pas grand chose de ces opinions mais je dois avouer qu’il a le don de traiter de sujets qui me font réagir et c’est, en partie, son travail.  Il m’arrive même de regarder ce qu’il écrit en me disant; « Bon, qu’est-ce que mon ami gauchiste a à dire contre les américains ce matin? »  Notez que je n’ai rien contre les gauchistes; ça en prend pour balancer les débats.  Mais j’ai de la difficulté avec ceux qui ne s’avouent pas ouvertement alors que le jupon dépasse un peu trop, comme Patrick Lagacé!

Toujours est-il que  l’article parlait de sa rencontre avec Gabriel Nadeau-Dubois, GND pour les intimes…  Tout le monde se souvient de ce personnage qui ne laissait personne indifférent;  le militant veut la gratuité scolaire et un Québec Socialiste, voire communiste, un point c’est tout!  À constater le succès que ces deux systèmes politiques ont connu à travers le monde, il est donc normal qu’une certaine classe de la population veuille l’adopter !!  (Sarcasme…)

J’en ai parlé sur ce blogue, au début de la crise surnommé le « Printemps Érable », que je suis contre l’augmentation des frais de scolarité.  Pourquoi?  Parce qu’il paraît, à un moment donné de notre histoire, que nous avons fait un choix de société (je ne fus définitivement pas invité à ce meeting…), où nous avons convenu que les québécois paieraient beaucoup d’impôts et de taxes en retour de services médicaux extraordinaires, d’un système d’éducation le plus performant au monde et des routes à faire envier l’univers!…  Si on veut augmenter les frais de scolarité, j’en conviens que je dois avoir un avantage de l’autre côté!  Baisse de taxes?  Baisse d’impôts?  Rien de tout cela?…  alors, je suis contre cette hausse!  Qu’on diminue le rôle del’État dans d’autres secteurs, que l’on administre mieux notre argent, que l’on baisse mes impôts et je vais m’arranger pour payer l’éducation de mes enfants, comme la trèsgrande majorité de parents.

Je réitère que le problème de nos gouvernements n’en est pas un de revenus mais bien de dépenses…

D’un autre côté, pas parce que je suis contre une éventuelle hausse des droits de scoilarité que je deviens automatiquement pour la gratuité scolaire.  Oh que NON!  Car si quelque chose vous est offert gratuitement, c’est que quelqu’un, quelque part, le paie pour vous!…

Pour en revenir avec mon étouffement concernant le texte de M. Lagacé, voici la phrase de GND qui fut reportée dans le texte:

« L’endettemeent étudiant, ce n’est pas un plan au sens d’un complot.  Mais il y a quelque chose de systémique: si on endette les étudiants, on change leur rapport avec les études.  Avec 40 000$ à rembourser, tu ne seras pas intéressé par la philo ou par l’histoire de l’art. Le marketing et le Génie vont te sembler bien plus intéressant (…) C’est une manière efficace pour modeler de parfaits petits consommateurs du XXIe siècle. »

Si cette phrase est le seul argument de GND, je lui répondrai que si tu vas au CÉGEP ou à l’Université dans un seul but d’agrandir ta culture personnelle, comme il semble l’expliquer dans cet extrait, ça s’appelle un hobby (tel que décrit dans un billet, jadis, par Steph Guerin concernant les subventions) et la société n’a pas à payer pour cela.  Si on finance à 87% l’éducation post-secondaire à même nos taxes et impôts, c’est que nous prenons le pari que ces jeunes contribueront au système à leur tour un jour, comme je le fais et vous le faites actuellement!…  C’est ma vision d’une sociale-démocratie: tu aides l’autre et il en aidera d’autres un jour.  Si tu passes 20 ans de ta vie sur les bancs d’école et que, par la suite, tu ne travailles pas dans ton domaine car les techniciens en histoire de l’art ne sont pas en grande demande, il y a un manque à gagner que d’autres doivent combler.  Plate, mais RÉEL.

Selon l’argument de gratuité scolaire pour des formations « non-rentables » mais combien enrichissantes intellectuellement (lire « hobby »), je devrais demander que le gouvernement paie pour mon vélo et mon équipement de hockey car, grâce à cela, je me tiens en forme et je me tiens loin des hôpitaux, donc, je contribue à une société meilleure car mes hobbies font de moi un homme mieux dans sa peau, capable de mieux vivre et ainsi être plus productif!

 

Le syndrome de la machine à café…

Mon argument est bien simple:  dès qu’il y a gratuité, il y a gaspillage.

Prenez l’exemple de la machine à café au bureau:  mettez le café gratuit pendant un mois et vous verrez un volume d’environ 4 tasses de café/jour, par employé.  Ajoutez un frais d’un (1) dollar et vous verrez la consommation diminuer de 75%…  Pourquoi?  Est-ce que le paiement enlève la soif ?…  Bien sûr que non.  Mais le fait de mettre un montant pour un café lui donne une valeur et évite le gaspillage.  Peut-être trop simple pour les artisans de l’éducation gratuite mais le jour où ils devront payer pour les autres, ils comprendront…  Si ce jour arrive!

Même chose pour la gratuité scolaire; un CÉGEP ou une Université gratuite ferait en sorte que nous aurions des étudiants éternels dans plusieurs facultés et départements.  ce qui augmenterait la population étudiante, nous devrions alors agrandir les universités et CÉGEPs et les frais de cette décision seraient immenses.  Maintenons donc les frais de scolarité mais assurons-nous que les fonds des universités et CÉGEP soient gérés adéquatement.

Je vous laisse pour quelques jours!  Je dois aller travailler pour combler les manques des universités !  🙂

 

 

 

Les Affaires et la Politique …

Écrit par Yves Carignan @ 5:03
Filed under: Actualités,Affaires,Opinion

Tout d’abord, je tiens à vous dire que je suis heureux de revenir dans la blogosphère après une absence trop longue !  Ne me demandez pas ce qui s’est passé, je ne peux moi-même l’expliquer!  Chose certaine, j’ai vu que mon dernier billet datait du 4 juin  alors, je me suis dit qu’il était temps!

Cette fois-ci, je désire vous traiter d’un sujet que j’ai abordé dans le passé:  Les Affaires et la Politique !

Sujet délicat si l’en est un, la politique demeure difficile à discuter même en famille et entre amis.  Quelque soit votre allégeance, quelque soit votre pays, même.  La discussion est difficile et tombe rapidement dans l’émotion.  Ce sujet fut traité aujourd’hui même dans un texte de Antoine Palangié sur Yahoo! Finances.

Je vous dirais que mon rôle de président d’entreprise peut apporter certaines situations délicates car, comme diraient certains, « j’ai beaucoup à perdre!… »  Une personne qui oeuvre dans un secteur où il n’a pas à convaincre un client d’acheter son produit ou ses services a une liberté plus grande qu’un chef d’entreprises lié à un secteur d’activités très compétitif.

Devenir drabe et sans couleur ne m’intéresse pas vraiment, ce ne serait pas moi.  J’ai eu beau essayer de me retirer de certains débats, je tombe souvent en « rechute » comme je me plais à dire à mes confrères blogueurs Dany Paquin et Frédéric Langis.  Être soi-même est une base du bonheur alors, j’ai décidé d’être heureux sans pour autant être imprudent!…  Voici mes humbles trucs pour avoir une couleur politique tout en étant en affaires:

– Discuter avec respect; l’autre a droit à son opinion même si vous n’êtes pas d’accord avec!  Pas facile celle-là! 🙂
– Attention à vos statuts Facebook ou Twitter et surtout à qui vous les faites!…  L’écrit ne donne pas le ton et certains ont la mèche courte!
– Un ménage de vos amis Facebook et de votre Tweetlist peut s’imposer quelques fois!… Est-ce que vous tolérez les gens qui vous font monter la pression autour de vous ?  Non?  Pourquoi les tolérer dans les médias sociaux?…  Out !  C’est bon pour vos artères.
– Ne discutez de rien que vous ne feriez pas en personne…  Assumez ce que vous dites, les gens vous apprécieront encore plus.
– Allez-y avec humour!  Ayez la subtilité d’un caricaturiste pour expliquer votre vision en mots!
– Avoir le dernier mot est souvent impossible !  Je le sais!…

Certains vous diront que d’être ami sur facebook ou de suivre quelqu’un sur Twitter qui pense différemment de vous apporte une vision autre que la vôtre.  Ils diront également que c’est trop facile de tasser les gens qui ne pensent pas comme vous, que c’est lâche…  Si vous voulez faire comme certains et passer 8 heures par jour à vous obstiner avec des gens experts dans ce domaine (l’obstinage), que grand bien vous fasse!  Moi, je vais dans les médias sociaux pour m’informer, m’amuser et me changer les idées…  ou en trouver de nouvelles!  À chacun sa vision.

La chose que je déplore le plus actuellement dans les médias sociaux est le manque total d’ouverture.  On dirait que certains sont présents sur ces sites uniquement pour faire avancer leurs idées, sans respect, avec violence et intimidation, tout en pronant la démocratie…  L’épopée (j’espère qu’elle se terminera bientôt!…) des carrés rouges et la présente campagne électorale nous ont montré le visage violent et « prêt à tout » de certaines personnes.  La saga de la grève étudiante fut la bougie d’allumage de mon ménage Facebook et Twitter et je vous garantie que je m’en porte mieux!  Je ne conserve que les gens que je sais qui sont respectueux tout en poussant leurs idées à leur façon, préférablement humoristique.

De plus, mes opinions ne touchent que moi;  pas celles de mon entreprise ni de mes employés.  Ceux-ci sont majoritairement présents dans les médias sociaux et ils y vont de leurs opinions, sans subir de contre-coups de la part du patron!

C’est ça, la vraie démocratie!

Donc, oui, la politique et les affaires peuvent se marier, à condition que cela respecte certaines règles, comme dans un vrai mariage ! 🙂

Le socialisme expliqué aux étudiants…

Écrit par Yves Carignan @ 1:39
Filed under: Actualités,Opinion

Cet après-midi, j’ai eu un bijou de texte proposé par mon ami Serge Guillot, un consultant en gestion, qui va comme suit:

« Un professeur d’économie dans un collège a annoncé qu’il n’avait jamais eu un étudiant qui avait failli son cours mais il s’est retrouvé à faillir une classe entière récemment. La classe entière avait insisté pour dire que le socialisme fonctionne et que,  par conséquent, personne ne serait ni pauvre ni riche. Un égaliseur extraordinaire.

Alors, le professeur annonça : « D’ACCORD ! nous allons tenter une petite expérience en classe ».. Je prendrai la moyenne de toutes vos notes. Vous aurez alors tous la même note, personne ne faillira ni n’aura un A…. ( En remplaçant les dollars par des notes, on aura un résultat plus concret et mieux compris par tous).

Après le premier examen, les notes furent moyennées et tout le monde obtint un B. Ceux qui avaient étudié fort étaient déçus et ceux qui avaient étudié peu étaient ravis. Lors du deuxième examen,  ceux qui avaient étudié peu, étudièrent moins et ceux qui avaient étudié fort décidèrent de prendre la route du peuple libre et étudièrent peu.

La moyenne du deuxième examen fut un D! Personne n’était content.
Lors du troisième examen, la moyenne fut un F.

Pendant les  examens ultérieurs, les notes ne montèrent jamais, les pointages de doigts commencèrent, les jugements dominaient les conversations et tout le monde se sentait mal. Personne ne voulut étudier pour le bénéfice de l’autre.

À la grande surprise de tout le monde, ils faillirent tous. C’est alors que le professeur  déclara que le socialisme était pour faillir ultimement car lorsque la récompense est grande, l’effort pour réussir est grand aussi. Mais lorsque le gouvernement enlève toutes les récompenses, personne ne fournira l’effort ni voudra réussir.

Cela ne pourrait être plus simple.

Les 5 phrases qui suivent sont possiblement les meilleures conclusions sortant de cette expérience:

1. Vous ne pouvez pas ordonner aux pauvres  d’obtenir le succès en ordonnant aux riches de ne plus en avoir (pensez à ce qui se passe présentement avec les Desmarais…);

2. Ce qu’une personne reçoit sans avoir à travailler , une autre personne doit travailler sans en recevoir la récompense;

3. Le gouvernement ne peut donner quelque chose à quelqu’un sans l’avoir enlevé à quelqu’un d’autre auparavant;

4. Vous ne pouvez pas multiplier la richesse en la divisant;

5. Lorsque la moitié du peuple perçoit l’idée qu’ils n’ont pas besoin de travailler car l’autre partie va s’occuper d’eux et lorsque l’autre moitié comprend que ça ne vaut pas la peine de travailler car quelqu’un d’autre récoltera ce qu’ils méritent par leur efforts, cela est le début de la fin de toute une nation. »

J’aime bien quand la vie nous donne de ces exemples aussi simples et efficaces!…  Que cette histoire soit vraie ou non, le point est qu’aucun système n’est parfait et qu’une chose est certaine, la règle du « tout le monde égal » engendre la médiocrité.

Favorisons l’excellence tout en aidant ceux qui en ont besoin…  Pas ceux qui ne travaillent pas, ceux qui ne peuvent pas travailler!!  🙂

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

juin 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930