Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive du 6 novembre, 2008

Il y a plusieurs semaines, j’ai promis à mon ami et cousin de ma conjointe Marie-France, Louis Guilbault, de discuter de ce sujet qui est toujours d’actualité.  Pour vous mettre dans le contexte, Louis est un jeune professeur de Philisophie du Cégep de Valleyfield.  Jasmine, sa gentille conjointe, et Louis ont reçu notre petite famille pour un souper en septembre et nul besoin de vous dire que les sujets ne manquent pas avec des gens comme eux:  politique, relations humaines, famille, le prolongement de la 30 (!!!), Environnement, Jeff Fillion et j’en passe !

De plus, ces petits cachottiers nous ont fait l’honneur de nous demander de devenir marraine et parrain de leur futur petit garçon !  Je me sers de ce blogue pour vous dire que Marie-France et moi sommes très honorés de cette demande et que nous la remplirons avec brio !  Les écrits restent !

Juste avant de quitter samedi soir, Louis, un fervent lecteur de mon blogue, me demande:: « eh! Yves, avant que tu partes, j’aimerais que tu me promettes d’écrire sur les relations intergénérationnelles sur ton blogue ! »  je lui ai promis.  Chose promise, chose due !

Au cours des dernières années, nous avons vu et entendu toutes sortes de choses sur les conflits intergénérationnels.  Chaque patron vogue du mieux qu’il le peut dans ce tourbillon mais il n’en demeure pas moins que certains conflits persistent.

De  mon côté, je dois avouer que je n’ai pas vraiment de conflits avec les différentes générations;  chance ou instinct ?…  Sais pas !  Une chose est certaine, je vis plus de conflits avec mon ado qu’avec les Y !  Elle fait partie de la génération « gaming » dont je vous parlerai plus loin et avec laquelle je ne savais pas trop comment m’y prendre avant de meiux comprendre !

Hier, lors d’un dîner avec Marie-France, Jacques Lemoine (mon mentor depuis toujours) et l’ami Claude Malaison, nous avons discuté de ces générations qui diffèrent et qui viendront bouleverser le marché du travail au cours des prochaines années.  Claude, un fin stratège et vulgarisateur hors-pair, m’a montré un tableau qui fut présenté lors de sa conférence  « L’Entreprise 2.0 – Créer une mémoire » à Webcom Montréal en mai dernier.  Je vous invite à l’écouter en cliquant ce lien, surtout si vous gérez du personnel et une entreprise, que votre équipe se fait vieillissante et que vous voulez vous assurer de transmettre le savoir à la génération qui suit.

Toujours est-il que la meilleure façon de gérer du personnel est de bien les connaître et surtout, de savoir ce qui les motive, peu importe la génération.  Pour ma part, je suis un « X » et je ne cadre pas toujours avec ce qui en est décrit alors, je me dis, ce doit être la même chose pour les autres !  De toute façon, toutes les générations plus vieilles ont toujours trouvé que celles qui les suivent n’ont pas de bon sens !…  J’ai décidé de tenter de faire autrement…  J’ai bien dit « tenté » car ce n’est pas toujours facile.

Si on parle des « Y », je dois avouer que ceux que je côtoie dans l’entreprise sont d’excellents « kids »;  travaillants, dévoués, honnêtes. directs.  Ce sont des jeunes passionnés et ne les emprisonnez-pas dans des hiérarchies d’entreprises !  Il m’arrive de lire ou entendre des commentaires du genre « Ils ont 25 ans et veulent être vice-président! »…  Vous êtes dans le champs gauche;  ces jeunes veulent des responsabilités pour exploiter leurs talents au max !  C’est ce que je tente de faire.  La supervision est là pour les guider et leur expliquer la vision globale et stratégique de l’entreprise.  Laissez-les faire le reste, vous verrez ! 

Il y a maintenant la « G » Génération, dont me parlait Claude hier;  c’est la génération du « gaming », (10-19 ans actuellement) celle qui apprend souvent mieux par le jeu !  Claude me disait que c’est la première fois, dans notre histoire, où des jeunes peuvent en montrer à leur professeur !  Que la notion d’aprrentissage ne part pas par le haut en descendant mais souvent par le bas, en montant !  Ceux qui ont des ados à la maison, tentez de comprendre leur monde virtuel plutôt que de vous retirer de leurs activités compliquées (moi le premier!!) car vous en apprendrez énormément. 

Le plaisir fait partie des valeurs fondamentales des générations qui nous suivent;  l’argent ?  Ils veulent être rétribués selon leur apport au succès;  ils veulent surtout des défis et la chance de se dépasser !  Des lâches ?  Pas du tout;  ils travaillent pour s’accomplir et s’ils trouvent cela plate, ils quittent (peut-on les blâmer ?).  Ils ne connaîtront pas les burn-out ;  ils ont vu leurs parents se brûler au travail et ne pas avoir de temps pour leurs enfants (eux) ou leurs loisirs, ils ne veulent pas vivre la vie de leur père !

Tout cela pour dire que je ne vis pas de problèmes avec les différentes générations; je m’informe, consulte et tente d’en tirer le maximum.  Des « moineaux » et des cas compliqués, il y en a dans toutes les générations !…

Est-ce à ton goût, Louis ?!   ;o)

À bientôt !

 

Share
 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

novembre 2008
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930