Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



Archive du 3 janvier, 2009

À l’approche de la date de retour au travail, je commence à me remettre les idées en place et prépare mon retour lundi et le retour en classe des enfants.

Je profite de ce samedi soir bien tranquille pour vous partager une nouvelle que j’ai reçu le vendredi 26 décembre dernier, à 18h30 précise.  Un blogue sert aussi à ça !…

Lors de mon arrivée chez ma soeur pour le souper de Noël de notre famille, je sentais une atmosphère lourde et pas habituelle chez nous.  Nous avons une famille calme mais qui aime s’amuser, faire des farces et qui est habituellement toujours en train de parler.  À mon arrivée, je sentais un silence et un malaise que je ne pouvais m’expliquer.  Une fois que j’ai fait le tour de la famille pour leur souhaiter mes voeux de Joyeux Noël, je suis allé à la cuisine pour aller me servir à boire lorsque ma mère me lâche sa bombe:  son médecin, via une radiographie, a détecté une tumeur de 8 cm au lobe inférieur de son poumon gauche…

Ma mère, qui est une femme forte de 68 ans, qui ne se plaint jamais, avait mal au dos depuis plusieurs mois.  Sa douleur venait de cette tumeur qui s’étend jusqu’à la paroi des poumons et enrobe même une ou deux de ses côtes… Son médecin parle de possibilité de cancer mais le scan nous aidera à mieux connaître l’ampleur…  C’est là que j’éclate en sanglot et que je prends ma mère dans mes bras, comme lorsque j’étais tout petit et qu’elle me réconfortait…  Imaginez, c’est elle qui souffre et c’est moi qu’elle console !…  C’est ça une mère.

Une fois calmé, je discute avec elle et lui demande « quand passeras-tu ce scan ? ».  Elle me répond que la demande est envoyée et qu’elle attend un appel…   NON !  J’ai senti une rage monter en moi qui me disait « Ne laisse pas le système de santé prendre le destin de ta mère ! »  et j’ai suivi cette voie.  La vie a fait que j’ai pu connaître des professionnels de la santé soucieux d’aider leur entourage et le hasard a fait que je suis l’entraîneur de hockey de l’enfant d’un radiologue et un coéquipier de hockey d’un chirurgien !  J’ai parlé à ces deux gars et, suite à l’exposition rapide du dossier de ma mère, ils ont pris les choses en mains et ma mère est suivi par mon ami chirurgien.  Je sais que ces gars lisent ce blogue dans leurs trop peu de moments libres et je les remercie du fond du coeur pour avoir pris ce dossier en main.

Pour les puristes social-démocrates, je tiens à préciser que ma mère n’a pas eu de passe-droit ni de traitement de faveur quelconque et que mes parents ne sont pas de richissimes contibuteurs à la caisse électorale des partis politiques, loin de là;  ma mère a passé ses examens et elle est suivi de près car sa situation nécessite une opération urgente, ce qui sera fait dans les prochains jours.  Le chirurgien enlèvera cette masse et vérifiera par la suite si cette tumeur est cancéreuse ou non. 

Cette nouvelle m’a attristé mais m’a ensuite fait prendre conscience que nous devons prendre les choses en mains lorsque nos parents ont besoin de nous. Ils étaient là pour nous ?  On se doit d’être là pour eux, c’est la moindre des choses.  On se dit trop souvent que le système les prendra en charge, que nous ne devons pas trop poser de questions, etc.  ERREUR !  Vérifiez, questionnez et allez chercher des informations sur le Web, vous serez ainsi plus en mesure de comprendre ce qui se passe.  Agissez comme si le pire devait arriver et travaillez pour l’éviter;  vous n’aurez ainsi aucun regret de n’avoir rien fait…

Morale de cette histoire, jouez au hockey, faites du bénévolat et profitez de la présence de vos parents !  Vous ne pouvez savoir comment cela est gratifiant et que le terme « donnez au suivant » prend tout son sens…  Pour ma part, j’ai quelques dette morales envers certains médecins et je sais qu’il me diront que non…  S’ils ont besoin de moi, gagez que je serai là!  C’est ça la vie; nous sommes des humains qui doivent s’entraider.

je suis triste de voir ma mère souffrir mais je vis d’espoir;  le premier espoir est que ma mère puisse se débarrasser de sa douleur grâce à cette opération.  Nous verrons par la suite.  Chaque chose en son temps.

Je t’aime Maman et sois sans crainte, je serai toujours là pour toi comme tu as toujours été là pour moi !  Même chose pour toi Pop !

XXX

Share

La plus petite maison au Canada !

Écrit par Yves Carignan @ 4:28
Filed under: Architecture,Humour

Il y a quelques semaines, je vous avais parlé de la maison à un milliard $ !  En ce début d’année, je vous propose la plus petite maison au pays ou, du moins, à Toronto !

Imaginez, une maison d’un peu plus de 300 pieds carrés sur un terrain d’environ 800 pieds carrés !  Elle est habitée, bien décorée et fraîchement rénovée !

À éviter pour les familles de plus de…  1 personne !

 

Share
 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

janvier 2009
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031