Yves Carignan
Président - D.G.
Dessins Drummond Inc.

Blogue en Plan

Architecture, Gestion, Conférences, Stratégies, Affaires, Actualité

In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player



13 novembre, 2014

15 ans déjà à gérer Dessins Drummond!…

Écrit par Yves Carignan @ 1:12
Filed under: Affaires,Dessins Drummond,Gestion,Personnel

Une autre étape de franchie !

 

Lorsque je me suis tourné vers les médias sociaux ce matin, j’ai constaté que ma page LinkedIn recevait des messages de félicitations …  Je me suis demandé ce que j’avais pu faire de si positif pour recevoir ces messages ?…  Littéralement!  Je n’en avait aucune idée !  :-)

Toujours est-il que ma curiosité fut titillée (elle est plutôt facile à titiller!) et je me suis rendu sur ma page pour constater que ça fait 15 ans aujourd’hui que j’ai le privilège de diriger Dessins Drummond !  Que le temps passe vite !…

J’ai donc pris le temps ce matin pour me ressasser des souvenirs de mon arrivée, de l’acquisition de Dessins Drummond par Marie-France et moi et de toutes ces années de gestion d’entreprise qui font en sorte qu’après 15 ans, j’ai encore le feu sacré et que je veux tirer cette belle entreprise pour encore plusieurs années avec l’aide de cette belle équipe!  Tant que la PASSION nous habite, il est plaisant de travailler et de se défoncer!  Ceux qui ont cette passion le savent;  la retraite n’est pas un but lorsque tu es passionné mais seulement une étape !  ;-)

Et non, je ne songe pas à la retraite !  Je me sens encore bon pour 15 autres années et on verra pour la suite !  Je n’aurai que 59 ans dans 15 ans !…

15 ans à diriger ne se fait pas tout seul !  Marie-France et moi avons une équipe solide et sur qui nous pouvons compter en tout temps!  Vrai que nous voyageons beaucoup et que nous sommes toujours branchés lorsque nous sommes en vacances mais le plaisir de se connecter afin de faire évoluer notre entreprise tout en appréciant le fait que la technologie nous permet d’être présent peu importe où nous sommes sur la planète font de nous des gens comblés.  Oui toi, Debbie, Jessica, nos deux Véro, Jocelyn, Guylaine, Laurence, Claude, Julie, Andréane, Sylvain, Salvatore, Mario, tous les directeurs d’agences et leurs employés, tous nos collaborateurs et consultants externes ainsi que nos et leurs familles respectives: MERCI!  J’adore travailler avec vous!

Merci à ces employé(e)s et directeurs qui sont des passionnés comme nous! Merci aussi à ceux qui sont passés et qui ne sont malheureusement plus avec nous pour des raisons de réorganisation ou autres…  Je ne vous oublie pas car, en général, vous avez été de bonnes personnes et le fait que nous maintenons le contact fait en sorte que vous comprenez ces situations difficiles.  Mettre à pied des employés aura été, et sera toujours, le travail le plus difficile pour un patron.

Merci aussi à ces 4 personnes:  Jacques Lemoine, Nicolas Marcoux, Jean Wilhelmy et Patrice Hénaire qui ont formé, pendant plusieurs années, notre Conseil de Gestion qui était là pour guider nos décisions d’affaires et nous aider à nos débuts.  Je réitère que tout entrepreneur se doit de pouvoir compter sur ce type d’aide venant de gens qui ont à cœur votre succès et qui donneront tout ce qu’ils ont pour que vous réussissiez;  ces 4 personnes furent très importantes dans notre évolution et je les en remercie!

Je tiens aussi à remercier ma belle Marie-France sans qui, tout cela serait impossible!  Lorsque nous avons acquis Dessins Drummond des mains de mon beau-père et fondateur, Fernand Roger, la transaction fut difficile et nous étions là pour nous supporter mutuellement.  Les transactions familiales ne sont pas toujours faciles et, des deux côtés, nous avons vécu des moments difficiles pour ensuite, avec l’aide de nos avocats personnels, régler le dossier et reprendre une vie familiale plus harmonieuse.

Marie-France, je me souviendrais toujours du moment où nous avons discuté de mon éventuel retour chez Dessins Drummond (j’y avais travaillé un an avant de quitter pour aller travailler pour Jacques Lemoine chez GLP Hi-Tech et y revenir en 1999);  on se demandait si nous pourrions vivre et travailler ensemble !  Quelle belle décision nous avons prise !  et à ceux qui se posent la question, oui, il est possible de travailler avec sa (son) conjoint(e);  tout est une question de division de tâches et de respect.

Je me souviens du moment où tu m’as dit: « Je ne veux aucunement être présidente!  Laisse-moi l’aspect édition et créatif et occupe-toi du reste!  Je te fais confiance! »  Je sais au fond de moi que tu aurais pu prendre ce siège facilement mais, comme tu étais (et es toujours) une jeune maman, tes priorités ont toujours été envers notre famille et la conciliation d’un poste de présidente avec ces charges familiales ne cadraient pas avec tes valeurs.  Mais le temps a fait que nous décidons ensembles des destinées de Dessins Drummond et que nous avons une qualité de vie familiale idéale!…  Tu es et seras toujours mon meilleur « partner » !   ;-)

Je tenais à écrire ce billet car je sens, depuis quelques heures, que j’ai atteint une certaine étape de ma vie d’entrepreneur.  Je me sens comme au milieu de ma carrière et le hasard a voulu que le premier à qui j’en ai parlé ce matin fut mon père !!!  Celui qui m’a transmis cette fibre entrepreneuriale et avec qui j’ai eu le temps de déjeuner ce matin!  Merci à toi aussi papa!

J’ai la plus belle vie au monde et j’en suis reconnaissant envers tous ceux qui ont croisé mon chemin et qui ont rendu cela possible.  Oui, un entrepreneur prend ses décisions et plusieurs risques;  mais celui qui croit que son succès n’est dû qu’à ses seuls actions se met le doigt dans l’oeil!  Le succès d’un entrepreneur est aussi basé sur son entourage et surtout, la qualité de ce dernier.

Pour cela, je suis très choyé!…

Partager
27 octobre, 2014

Ces gens qui deviennent Héros…

Écrit par Yves Carignan @ 6:09
Filed under: Coup de coeur,Entrevues Média,Non classé,Personnel
Photo prise au Parlement en décembre 2013

Photo prise au Parlement en décembre 2013

Que le temps passe vite !…  Je m’ennuie de bloguer et, comme je le dis souvent lorsque la question m’est posée, on doit prendre le temps de le faire car le blogue demeure le meilleur média social disponible pour une entreprise et son président !  Je dois avouer que je fus un cordonnier mal chaussé ces derniers mois mais il n’est jamais trop tard pour reprendre le collier!

Je suis heureux de faire « un retour » (me semble que j’annonce mon retour à chaque billet depuis un an !!!) en jasant avec vous d’une personne qui a fait un héros d’elle lors des malheureux événements survenus au Parlement d’Ottawa, mercredi dernier, le 22 octobre.

Laissez-moi vous parler de Louis Létourneau, un de mes concitoyens de Windsor, que j’ai croisé à différents moments de ma vie et que j’ai eu le plaisir de retrouver grâce à Facebook.  Ceux qui me suivent via ce média social ont remarqué les hommages que j’ai fait à Louis immédiatement après la tragédie et vont peut-être me trouver fatiguant !!  Je vous comprends!  Mais je tenais à écrire ce billet car les beaux gestes doivent être soulignés, encore et encore !

Ti-Oui, pour les intimes, s’est transformé en héros ce mercredi 22 octobre 2014 en étant un des premiers gardes de sécurité à être intervenu contre le désormais célèbre, Michael Zeaf Bibeau.  Selon ce que j’en ai compris, Louis lui a tiré une première balle et le patron, le sergent d’armes Kevin Vickers, a « fini la job », comme on se dit entre nous.  Oui, il y a eu mort d’hommes et on ne devrait pas s’en réjouir…  Mais là, désolé, je me réjouis car ce fou furieux aurait pu faire encore plus d’innocentes victimes si ce n’avait été de la présence d’esprit de gens comme Louis.

Toujours est-il que Ti-Oui était un gars de Windsor comme moi;  et dans un patelin de 5 000 habitants, tout le monde se connaît et on devient vite le chum de tout le monde !  Ti-Oui était (et est toujours!) plus vieux que moi mais c’était un « plus vieux » sympathique;  vous savez qu’il y a des plus vieux qui aiment écœurer les plus jeunes constamment mais pas lui!  Il était toujours cool avec nous!

Grand sportif, je l’ai surtout connu lors de ma courte carrière de soccer.  Je ne trippais pas vraiment sur ce sport mais lui, il en mangeait et il était bon en tabarouette !  Il était gardien de but, si ma mémoire est bonne, et ils avaient toute une équipe!  Mais Ti-Oui ne se prenait pas pour un autre et il aimait le monde !  Le monde l’aimait aussi !

Dans mon adolescence, je le croisais dans les bars car Ti-Oui était waiter dans quelques endroits que je fréquentais !  Toujours content de nous voir, il se faisait un devoir de venir saluer les « ti-culs » de Windsor qui sortaient à Sherbrooke ou Magog.

Tout d’un coup, PAF!  Plus de Ti-Oui !…  Je l’ai perdu de vue pendant des années (comme plusieurs de mes amis de Windsor) mais un média social du nom de Facebook m’a permis de retrouver beaucoup de bonnes personnes de mon enfance dont Ti-Oui Létourneau !  Au fil du temps, on s’échangeait nos idées, nos niaiseries et nos opinions politiques!  J’avais l’impression de ne jamais l’avoir perdu de vue!  T’sé, un BON GARS!  N’est-il pas vrai qu’un vrai chum, de près ou de loin, est toujours celui que l’on revoit après 10 ou 15 ans et qu’on a l’impression qu’on ne s’est jamais perdus !  Que ledit chum soit un grand chum ou un gars que tu croisais souvent et que tu aimais jaser avec (comme Ti-Oui!), on sent ce côté humain qui fait qu’on « fit » et que c’est facile.

De fil en aiguille, Louis et moi étions en contact fréquemment via Facebook.  Un jour, je suis invité à prononcer une conférence à la Cité Collégiale d’Ottawa afin de discuter d’entrepreneurship et de WEB en entreprise devant un groupe d’étudiants.  Comme j’accepte toujours de donner de mon temps pour les jeunes, ce fut d’autant plus facile d’accepter car j’avais préalablement envoyé un message à Louis en lui demandant s’il allait être disponible pour que l’on se voit.  Il m’a dit: « Viens me rejoindre au Parlement directement!  Je travaille à la sécurité. »  Un beau vendredi en perspective !  D’autant plus que le samedi j’allais voir un match des Sénateurs avec ma belle Marie-France et les garçons, grâce à mon ami Denis Labelle et sa conjointe Marlene !  J’étais donc comblé!

En arrivant au parlement par un matin glacial de décembre, je reconnais Louis de loin par sa carrure!  Je vois son beau coco rasé (On a tous les deux moins de toupet qu’on en avait!) et son légendaire sourire.  Je suis surpris de le voir en complet cravate car je me dis que les gens à la sécurité du Parlement sont habituellement habillés en uniforme, un peu comme un policier.

Louis accueille ma conjointe et mes garçons très gentiment et nous invite à le suivre pour un « tour privé du Parlement ».  Une fois en place, ma curiosité me pousse à le questionner sur son habit versus le costume des autres gardiens.  Il m’explique qu’il est un des gardes armés du Parlement (en me montrant son « gun » discrètement) et que lui et ses confrères sont les premiers intervenants en cas d’urgence.  Waow!  On ne parle plus du même gardien de sécurité que j’avais en tête!  Mais il explique le tout comme un boulanger m’explique comment il fabrique son pain:  calme, solennel, posé et sûr de lui.  Jamais hautain ou « fraîchier » comme on disait par chez nous !

Et là, comme lorsque je suis avec mon bon vieux chum Éric Laurendeau qui est enquêteur à la SQ, je questionne Louis comme une machine car leur métier me fascine!

  • Tu fais quoi à tous les jours?
  • T’es tu déjà servi de ton arme?
  • As-tu une anecdote avec un ministre ?
  • Comment était Chrétien, Martin?  Comment est Harper ?
  • Est-ce que Justin Trudeau te tape sur les nerfs autant qu’à moi ?  (Ok…  Je viens de l’ajouter celle-là!)

Bref, je passe des moments vraiment trippants avec un gars qui connait le Parlement comme le fond de sa poche, qui nous reçoit comme des invités spéciaux et qui nous donne accès à ce que les visiteurs usuel du Parlement lors de cette journée n’avait pas accès.  Marie-France et les garçons adorent et on se sent chanceux de connaître Louis.  J’ai même pu m’asseoir dans la chaise du Président de la Chambre !

Dans la Chaise du vrai Président!

On termine cette visite avec une bonne accolade et on se dit à la prochaine, comme si la vie s’arrangera pour que l’on se revoit assurément…

On continue nos échanges sur Facebook et je continue de lire ces petits textes savoureux à tous les jours !  Il est simple et drôle Ti-Oui!  Et c’est ça Ti-Oui!

Vient la date du 22 octobre où, comme lors des attaques du World Trade Center ou de tout autre événement marquant de notre société, on se souvient tous où nous étions…  Pour ma part, j’étais en meeting toute la journée avec les autres membres de la direction de Dessins Drummond pour notre premier meeting stratégique, en préparation pour l’année 2015.  Un des participants parle d’attaque à Ottawa mais je n’allume pas du tout sur une attaque au Parlement.

En revenant à mon bureau, je vais sur le Web et je vois qu’il s’est passé quelque chose de grave au Parlement…  Je pense à Louis immédiatement et, je ne sais pas trop pourquoi, je vais sur Facebook pour voir s’il est OK.  Je lis sur sa page: « Je suis ok. Vous comprendrez que je ne peut donner aucun détail. Attention toutefois aux informations. »

Nous voilà soulagés, nous, le « P’tit Peuple » qui est ami facebook avec Louis (Il faut être ami Facebook avec lui pour comprendre la notion de « P’tit Peuple »!)!

Par la suite, je lis son statut qui a fait le tour des médias: « Pendant plusieurs années, je me suis imaginé et fabriqué des dizaines de possibilités de scénario en lien avec mes postes de travail. 
- Ok, si un tireur arrive de ce côté, je fais quoi?
- Si plutôt il surgit à partir de là, quelles sont mes options ? 
- Ai-je le temps de dégainer mon arme et faire feu s’il passe par là ? 
Mais voilà qu’hier, la réalité est venue remplacer la fiction. Le premier « bang » m’a fait mettre la main sur mon arme et en une fraction de seconde j’étais prêt à faire un duel avec une seule fin possible… Rester vivant !
Après des échanges de coups de feu à courte distance, mon adversaire a eu tôt fait de constater que même de loin, que malheureusement pour lui…je vise très bien !
Le reste de l’histoire appartient à un homme d’une grande expérience. Il a « fini la job » que certains de mes collègues et moi avions commencer.
Le plus important a retenir est que nous sommes tous rentrer chez nous vers nos familles et que la mission est accomplie…nous sommes vivants !
Bravo à mes collègues qui sont là pour assurer la sécurité de ceux et celles qui franchises les portes du Parlement.
Merci encore à tous ceux et celles qui ont pris des nouvelles et/ou qui ont manifesté leur soutien à mon égard, vos bons mots sont très réconfortants.
Bon jeudi à vous p’tit peuple »

Le reste de l’histoire, vous la connaissez !  Pour en ajouter, samedi dernier, Louis m’écrit via Messenger que la photo que je vous propose au début de mon billet fut utilisée dans le reportage de TVA !!!   Quoi?!!!  et surtout « Pourquoi!? »…  Pourquoi moi, en fait !!!  :-)
Au coeur de la fusillade au Parlement

J’ai écrit à Louis que j’étais fier que cette photo fut utilisée !  Je n’avais aucunement affaires dans ce reportage mais de me voir à côté de lui me fit sourire;  il a fait tout un exploit.  On veut tous être photographié avec nos héros et j’ai eu la chance de l’être avant qu’il ne le soit !!!  J’ai eu la chance de connaître ce gars simple, dévoué, qui semble un excellent père de famille et qui est demeuré le bon gars que j’ai connu.

Louis, tu as agi en héros et la population en entier te remercie.  Tu ne t’attendais pas à autant de soutien et d’attention mais tu les mérites grandement.  On veut tous laisser notre marque au cours de notre vie, poser un geste qui fera la différence ou pratiquer un métier qui fera en sorte que nous serons fiers, que les gens se souviendront de nous.  Tu peux dire: MISSION ACCOMPLIE !

Prends bien soin de toi également;  juste à songer à l’idée que tu aurais pu y rester me glace le sang dans les veines…  J’imagine ce que « Ta Douce » et tes enfants ont pu vivre dans ces moments…

Bravo encore et restes comme tu es!  C’est comme ça qu’on t’aime !   ;-)

Une des frustrations que je vis quasi quotidiennement ces temps-ci est celle où des entreprises compétitrices ou reliées à l’industrie de la construction utilisent notre image et nos modèles de maison afin de promouvoir leur propre entreprise, sans jamais entrer en contact avec nous, sans nous dédommager pour utilisation de notre image et, en plus, certains poussent même l’audace de nous dire qu’ils nous font de la publicité !!!…  Tenez-vous le pour dit:  nos images nous appartiennent et c’est illégal de s’en servir dans notre autorisation!  Même chose pour les présumés « grands créateurs architecturaux » qui mettent de nos modèles de maisons dans leur section « réalisations » de leur site Internet…  Je suis à la veille de vous dénoncer au grand jour !

Lorsque cette situation arrive au Québec, un simple courriel, un simple appel téléphonique ou une simple rencontre réussit à faire son effet.  Mais lorsque cette situation survient à l’international, surtout hors de l’Amérique du Nord, cela cause plus de problème.

Ceux qui suivent mon blogue ou celui de Dessins Drummond savent que la saga CANADEX s’est réglée grâce aux médias sociaux et aux blogues que nous exploitons.  Effectivement, Stephan Daigle alors président de cette entreprise ne répondait aucunement aux courriels envoyés ni aux lettres d’avocats.  Un bon matin, j’ai écrit un billet sur le blogue de Dessins Drummond afin de dénoncer son geste et, en quelques semaines, lorsque les gens tapaient « CANADEX » sur Google, notre blogue sortait avant son entreprise !…  Les clients potentiels perdaient confiance rapidement et ce fut notre seule façon de régler le problème!

Mais cette fois-ci, mon nouveau problème se situe en Roumanie:  Le nom de l’entreprise est Drummond Construction Systems et les dirigeants de cette entreprise se targuent d’être les distributeurs de Drummond House Plans (Dessins Drummond en anglais) dans leur pays, ce qui est totalement faux!  Ce n’est pas parce que vous nous avez acheté 8 plans en 10 ans que vous devenez distributeurs de notre entreprise !…  Donc, première faute!

Si vous allez sur le site internet de Drummond Construction Systems, soit le www.caseieftine.ro, qui est un site en roumain dédié à la Roumanie, vous vous sentirez chez nous car ils font la promotion de la quasi totalité de nos modèles sans jamais avoir obtenu de licence au préalable !…  Ils nous disent que si les clients désirent un de nos modèles, ils le commandent chez nous !…  Je répète:  vente de 8 plans en 10 ans !…  La business ne roule pas fort !…  Donc, 2e faute!

L’autre élément qui me met le feu, c’est que cette entreprise utilise également notre logo pour se promouvoir!!!  regardez la photo ci bas et comparez leur logo en bleu avec le notre en haut de page!…   Et ils osent nous dire que chez eux, la loi est différente!   Donc, 3e faute!

roumanie-license-fr

Mon message est clair:  ne faites jamais affaires avec une entreprise qui ne respecte pas nos lois ni les désirs de leurs collaborateurs.  S’ils agissent de cette façon avec nous, imaginez ce qu’ils font avec leurs clients?…

Ce que je déplore dans tout cela est le manque d’originalité et de créativité de certaines personnes.  Ils sont tellement ordinaires qu’ils utilisent le bien des autres pour se faire valoir.  Dans le cas de Drummond Construction Systems, ils ont même une page facebook où ils n’utilisent que nos images, ou presque !  Au moins, les images réfèrent vers notre site…

Certains me diront: « Au moins, ils ont acheté des plans! »  Vrai!

Mais l’achat d’un plan te donne le droit de construire une seule fois ce qu’il y a dessus !  Il ne te donne pas le droit d’utiliser notre collection de plans, ni notre logo ni de prétendre que nous avons un lien d’affaires particulier.

Donc, si jamais vous avez un ami roumain, il peut traduire mon texte et le mettre sur son blogue !  Je l’autorise avec plaisir ! Cela nous aidera à peut-être modifier l’approche de Drummond Construction Systems !…   En passant, pourquoi croyez-vous qu’ils s’appellent « Drummond » ?…  Donc, 4e faute !

roumanie-enregistrement

Merci de me lire et de partager !  Vous nous aiderez !  ;-)

8 avril, 2014

Élections Provinciales: « Hangover » ?

Écrit par Yves Carignan @ 10:54
Filed under: Actualités,Opinion

The Hangover 2 – The Movie

En ce 8 avril, Lendemain des élections provinciales, j’ai comme un sentiment que la majeure partie de la population se sent dans un Hangover, un lendemain de veille difficile, duquel on se demande « Mais qu’est-ce qui s’est passé? »

Vous le savez, j’aime la politique et j’aime discuter politique.  Même si je suis en affaires et que l’adage dit que nous ne devons pas mêler les affaires et la politique, je n’ai eu qu’une ou deux remarques en 10 ans de gens en désaccord avec moi qui, sans argument, me « menaçant » en faisant allusion que mon entreprise perdrait des ventes et bla,bla,bla…

Je fais confiance en l’intelligence des gens et j’ai toujours eu des discussions civilisées dans les médias sociaux et en personne.  On jase, on échange et on se fait une idée, ensemble.  Mes idées sont personnelles et elles le demeureront toujours. Mon entreprise n’a rien à voir là-dedans.

Ce matin, je suis tout aussi secoué que vous!  Comme je suis un gars un peu plus de droite économique (rien à voir avec la droite anti-avortement et anti-mariage gai et pro-pétrole), j’ai appuyé l’Équipe Adrien Pouliot , du parti Conservateur du Québec lors de ces élections provinciales, même si je savais que ce dernier ne pouvait former le prochain gouvernement.  C’est le parti qui me ressemble le plus et qui prône des valeurs de libertés individuelles et de droite économique.   Peu connu, je voulais simplement les appuyer et voter selon mes véritables valeurs.  Voilà pour moi !

Mais en général, les gens ont montré au PQ qu’ils n’appréciaient pas ce retour en élection provinciale précipitée et ils l’ont fait savoir à Madame Marois…  La démocratie a parlé et le PQ doit vivre avec les résultats et surtout, faire un examen de conscience.

Lorsque les québécois se sont réveillés ce matin, mes lectures et mes discussions avec mon entourage ont toutes portées vers la même chose: « On a élu les Libéraux majoritaires? »  Je sentais un malaise, une honte!  Comme si une personne avait passé la nuit à faire des choses qu’elle ne se souvient pas et qu’elle découvre le tout en se réveillant!  Des choses qu’elle ne voulait pas faire en plus !  Genre de situation où la personne va dire à ses chums: « Qu’est-ce que j’ai fait?  Aie-je vraiment fait ça? »  Comme dans la trilogie américaine du film « The Hangover« , mais en moins pire !  ;-)

On dirait que la population voulait donner une leçon à madame Marois mais ne voulait pas vraiment de gouvernement libéral ! Sentez-vous la même chose ?

M. Couillard a fait une bonne campagne et a démontré que les élections sont une game d’images et de communication.   »You must drive the show » et c’est ce qu’il a fait.  Faut lui donner ça même si je me souviendrai toujours des années Charest…  Il a mené la campagne sur des sujets dont les péquistes ne voulaient pas parler.  Il avait l’image parfaite et contrôlait les discussions.  Qu’on l’aime ou non, il a gagné…

Mais la crainte que j’ai présentement, c’est que la Commission Charbonneau va continuer et qu’elle entrera dans les prochaines semaines dans le sujet du « financement des partis politiques »….  C’est là que je crains le plus gros Hangover !  Lorsque les québécois se feront mettre sous le nez comment les partis politiques se financent, ils auront un haut de coeur mais seront coincés avec ce gouvernement pour 4 ans!  Souvenez-vous de Paul Martin, fraîchement élu, qui voit la Commission Gomery mettre en lumière tout le financement des libéraux fédéraux!…   Ils sont encore sur le « backburner » depuis ce temps.

Je crois que M. Couillard pourrait revivre la même situation…  Et là, la saga des manifestations reprendra et les casseroles ressortiront et Amir Khadir aura le micro sous le nez et mettra de l’huile sur le feu!…  Vision négative?  Peut-être…  Mais c’est la vision que j’aie.

La CAQ? J’aime bien M. Legault et sa vision.  Trop interventionniste mais la moins interventionniste des trois principaux partis.  Je crois que plus de gens auraient voté pour lui si ce n’avait été de la crainte de voir qu’un vote à la CAQ aurait aidé le PQ à passer comme gouvernement minoritaire…  Je crois que notre hangover provincial de ce matin est là:  certains ont voté Libéral en guise de contestation au PQ.  Mais ils ne pensaient pas que nous aurions une vague rouge sur nos bancs de neige blancs !

D’ici là, je me propose une phrase à la Martin Luther King qui dit: « I have a dream!  J’aimerais que l’on puisse avancer et travailler vers quelque chose qui nous unit au lieu de nous diviser constamment.  Comme vous, je viens à bout de nos politiciens et en même temps, je veux qu’il se passe quelque chose de bien.  J’aimerais pouvoir dire, en 2050, que nous avons marqué l’histoire en 2020 en faisant de cette province un « succes story » et non une risée nationale. »

Ne soyons pas dupes;  les libéraux n’ont pas le monopole de la corruption et du financement illégal.  Je crois que la Commission Charbonneau lèvera le voile sur 40 ans de politique qui nous lèveront le coeur encore une fois mais qui, en même temps, nous fera perdre un précieux temps à brasser le passé au lieu de travailler l’avenir.  Oui, la Commission est essentielle mais oui, elle a un prix!

Je vous souhaite un beau printemps et que l’on se tienne loin des urnes pour quelques années!  ;-)

Et de quelque allégeance que vous soyez, je vous respecte et j’apprécie nos discussions!  Je suis dur envers les décisions de nos politiciens et le temps me dit que nous devons l’être.  Nous leur donnons la moitié de notre salaire en taxes et impôts, qu’ils ne viennent pas nous rire en pleine face.

Soyez vigilants et surveillez vos poches !  ;-)

 

J’effectue un retour au blogue aujourd’hui car la vie apporte son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles;  mais aujourd’hui, j’en ai une bonne!

Si vous suivez mon blogue et celui de Dessins Drummond, je vous ai parlé en 2009 d’une entreprise oeuvrant en Suisse du nom de Canadex et de son charmant président, Stéphan Daigle.  Pour résumer la situation, Canadex utilisait l’ancienne version du site Internet de Dessins Drummond et avait conservé tout le contenu de notre site afin de promouvoir son entreprise!  C’est donc dire que Canadex laissait entendre que les 1000 modèles de maisons présents sur le site étaient les siens !!!

Après plusieurs appels sans réponse, j’avais décidé d’écrire ce billet et la réponse des internautes fut assez incroyable!  Tellement que pendant plusieurs années, lorsque les internautes cherchaient le nom de « CANADEX » sur Google, le billet de mon blogue sortait avant même le site de Canadex;  ce faisant, les futurs clients avaient la chance de savoir à qui ils avaient affaires avant même d’ouvrir le site internet de cet escroc.  Lorsqu’il s’est rendu compte de ce fait, Daigle était entré en contact avec moi afin de régler la situation et, une fois que mes demandes furent exaucées, Stéphan Daigle me demanda alors: « Bon, maintenant que j’ai tout fait ce que vous m’avez demandé, est-ce que vous pouvez retirer votre texte concernant CANADEX de votre blogue? »

Il ne savait vraiment pas à qui il avait affaires celui-là…

Je lui ai répondu qu’un blogue est comme un journal:  tu écris la nouvelle et lorsque la nouvelle passe, tu fais des mises à jour, ce que j’avais fait à l’époque dans la section « commentaires » de mon billet concernant les activités illégales de Stéphan Daigle et Canadex.

Toujours est-il que hier, je reçois un commentaire dans mon blogue de la part de Dominique Bouvet qui m’écrit que « tout finit par se payer! » et me met le lien du journal Le Dauphine en France qui nous annonce la condamnation de Stephan Daigle!  18 mois de prison pour notre ami!  Hier, en après-midi, je reçois un message du journaliste Philippe Teisceira-Lessard de La Presse me demandant mes impressions sur le dossier…  Je lui ai livré le tout avec plaisir!  Il a publié l’article concernant la condamnation de Stéphan Daigle ce matin.

Suis-je heureux?  Non.

Daigle est introuvable malgré les démarches incroyables de ses nombreuses victimes…  D’honnêtes gens ont cru en lui et il les a trompés!  Je suis cependant heureux d’une chose:  certaines gens ont lu mon texte concernant Stéphan Daigle avant d’entrer en contact avec lui et m’ont précisément remercier de l’avoir écrit car ils seraient tombés dans le panneau de cet escroc.

Je sais également que l’entreprise fut reprise et que le nom de la nouvelle entité est CanadexAlpes.  Je ne connais pas ces gens, je n’ai aucune idée du travail qu’ils font et personne ne m’a dit quoi que ce soit sur eux à date.  Chose certaine, leurs modèles de maison ne sont pas ceux de Dessins Drummond!…

Content d’avoir pu éviter le pire pour certaines personnes mais triste de voir combien les victimes doivent travailler pour aller chercher leur dû…  Continuez!  Mes pensées sont avec vous !

 

Au cours d’une année, les gestionnaires d’entreprise brassent de nombreuses idées afin de promouvoir leurs produits et services et démontrer que ceux-ci sont une solution aux besoins des consommateurs.

Cette année, Dessins Drummond n’y a pas échappé !  Dans notre volonté de toujours aller plus loin dans le développement Web et l’utilisation des médias sociaux, nous avons eu l’idée de nous lancer dans la production de capsules vidéos qui nous permettront de mieux conseiller notre clientèle et de les guider dans leurs projets de construction ou rénovation.

Tournées en collaboration avec Jean-Hugues Hamelin de l’Agence J2 et mis en ligne grâce à la collaboration de Bernard Prince et de l’équipe Web de Dessins Drummond, ces capsules sont le fruit des différentes situations vécues sur des chantiers ou des questions posées par nos clients.  Nous y verrons des experts nous donner leurs conseils afin de solutionner le problème ou améliorer la situation.  Nous allons également vous présenter des projets réalisées ainsi que des témoignages de clients.

Dans la première capsule, que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien du site Vimeo,  je vous invite à consulter nos vidéos et à nous transmettre vos idées de production vidéo!  Vous vivez un problème et aimeriez nous en parler?  Contactez-moi et nous regarderons votre dossier pour peut-être aller filmer le tout chez vous, avec un expert.

Je vous invite à vous abonner à nos capsules sur Vimeo.com et à suivre l’évolution de nos contenus vidéos Dessins Drummond!  Nous débuterons la mise en ligne de nos premières capsules dès janvier 2014 !!!

Merci de nous suivre !

 

24 octobre, 2013

Ça sent malheureusement la fin …

Écrit par Yves Carignan @ 9:27
Filed under: Personnel

Ces merveilleuses personnes, ce sont mes parents, et j’en suis fier!

Les gens qui me connaissent depuis longtemps savent que ma mère a combattu un cancer du poumon puis de l’oesophage depuis maintenant près de 5 ans.  Ceux qui suivent mon blogue savent que j’en ai parlé à quelques occasions car j’ai répertorié pas moins de 15 textes touchant le cancer de ma mère au fil des années !  C’est ce que nous pouvons appeler une fixation!

Malheureusement, les derniers jours nous ont appris que le long combat de ma mère achève…  Tous ceux qui côtoient une personne qui fut atteinte de cette terrible maladie savent le sentiment qui m’habite lorsque vous savez que la fin approche:  cette tristesse de voir la personne tant aimée souffrir et votre désir de ne plus la voir dans cet état.  Malheureusement, la fin de la souffrance peut aussi vouloir dire le décès de cette personne…

Mort… Décès… je déteste ces mots lorsque ma famille est impliquée…  Et je sais que vous êtes comme moi.

Situation
Je me permets de relater les faits afin d’informer plusieurs personnes qui m’ont demandé des nouvelles au cours des derniers jours.  De plus, écrire me libère énormément de mon stress vécu et de la tristesse qui m’habite depuis quelques jours.  Merci de vous en intéresser et de penser à ma mère comme vous le faites.  Je sens votre appui (j’ai eu plein de textos et de courriels) et je vous garantie que je vous répondrai un à un.

Toujours est-il que mardi en début de soirée, je sors de mon match de hockey et, comme à l’habitude, prends mes messages sur mon cell.  Mes 2 frères me laissent un message et veulent me parler!…  Ça ne sent pas bon, drette-là!

J’apprends que ma mère fut hospitalisée dans la journée à cause d’une pneumonie…  Pour elle qui ne fonctionne qu’avec un poumon depuis plus de 4 ans, l’arrivée d’une pneumonie est aussi nécessaire qu’une entorse au genou à Lucien Bouchard!…

Je réussis donc à parler à mon père en soirée qui me dit que la pneumonie est sous contrôle mais qu’en consultant les Rayons-X, les médecins ont vu quelque chose sur son poumon…  Je décide donc d’annuler tout le reste de ma semaine et de me rendre à l’hôpital dès le lendemain après midi, après une rencontre d’affaires à Montréal.

Le constat eut l’effet d’un coup de poing:  plusieurs nodules sur le poumon de ma mère qui n’étaient pas présents lors des radiographies prises 3 semaines avant…  Le médecin me confirme donc que la maladie évolue rapidement.  En contrepartie, ma mère récupère bien de sa pneumonie via les antibiotiques qui lui furent administrés.  Elle quittera donc l’hôpital après-midi mais un dernier entretien avec le médecin est nécessaire…

Ce dernier lui confirme ce que nous savons:  la pneumonie est OK mais le cancer attaque le poumon restant et les métastases se multiplient rapidement…  On retourne ma mère chez elle mais on sait malheureusement que c’est un billet aller-retour; tant qu’elle est bien, elle pourra demeurer à la maison.  Dès que certains signent se manifestent (confusion, douleurs osseuses, équilibre, etc), nous devons la ramener à l’hôpital…  Nous profitons donc des semaines à venir car on ne sait jamais d’une semaine à l’autre.

Vous savez quoi?  Je dis depuis les premiers jours de sa maladie que la seule belle chose qui survient avec le cancer est que tu as le temps de te préparer, en tant que victime, et que l’entourage a aussi le temps de se préparer; soit pour une rémission complète ou soit face au décès.  Oui j’ai pleuré et je pleure chaque jour depuis mardi, oui, nous en parlons aux enfants afin qu’ils se préparent et oui, je passe du bon temps avec elle.

J’ai eu la chance d’avoir une conversation avec le médecin mercredi PM afin de mieux cerner la situation de ma mère. Lors de cet entretien, ce dernier me disait qu’il a demandé à ma mère si elle avait du soutien à la maison.  Ma mère ne lui a que sourit et c’est alors que le médecin lui a rétorqué: « ne m’en dites pas plus, votre beau sourire me confirme que vous êtes bien entourée!! »  Ça fait chaud au coeur que de savoir que ma mère sent notre soutien, surtout celui de mon père qui est constamment autour d’elle à en prendre soin.  Un vrai modèle pour quiconque veut savoir comment accompagner l’être aimé dans son cheminement de la maladie.  J’y reviendrai…

Suite à cette conversation avec le médecin, j’ai eu la difficile tâche de résumer le tout à mes parents.  Pas facile d’expliquer à ta mère et ton père que la pneumonie va bien mais que le cancer a repris son travail et que comme ma mère ne veut plus de traitement pour tenter de guérir sa maladie (je la comprends tellement!…) et que celle-ci progresse rapidement, il nous reste à retourner à la maison dès que le congé sera accordé et profiter du temps avec le peu de qualité de vie qui lui reste.

Je me suis mis à pleurer devant mes parents lors de cette explication et ma mère me dit alors doucement:  « Pleure pas mon p’tit gars…  Ça va aller… » et elle s’étire pour me tendre un papier mouchoir et d’un bon, je me lève pour la serrer dans mes bras en lui disant doucement: « ce n’est pas d’un Kleenex que j’ai besoin…  mais de toi » en me collant sur elle dans son lit.  Elle m’a caressé les cheveux et m’a dit doucement à l’oreille « Je t’aime… »  Pas besoin de préciser que je lui ai dit « moi aussi… » Je suis resté avec elle plusieurs minutes en lui tenant la main et je vous garantie que ces moments seront gravés dans ma mémoire pour le reste de ma vie…

Elle est maintenant de retour à la maison et toute la famille est au courant de la situation…  Nous serons donc avec elle le plus souvent possible et mon père continue de veiller sur elle en nous disant « Soyez sans crainte, je m’en occupe, je vais bien ».

Lui, c’est tout un homme!  Il se charge de tous les besoins de ma mère, court chez le médecin, la pharmacie, les rendez-vous, coordonne tout ça en plus de la prise des médicaments ainsi que du gavage de ma mère.  Car ma mère est nourrie directement par un tube relié à son estomac depuis cet été…  En plus d’une perte de vision graduelle et d’une plaie dans le dos qui ne veut pas guérir, des suites de la radiothérapie…  Alors, oui, c’est assez…

Un coup de chapeau à mon père pour tout le travail qu’il exécute!  Lorsque le curé lui a dit il y a 53 ans qu’il s’unissait pour le meilleur et pour le pire, il a compris le message!  Je souhaite à tous que votre conjoint(e) soit comme mon père si jamais vous tombez malade.

Je profite aussi de l’occasion pour remercier ma soeur Sylvie qui aide mes parents avec le gavage de ma mère et qui, grâce à son talent de massothérapeute, offre du répit et une belle relaxation à ma mère.  Elle en fait beaucoup, se soucie beaucoup d’elle et mérite que ce soit souligné.

Merci à mon frère Michel qui, grâce à sa présence quotidienne aide aussi à sa façon afin d’assurer la sécurité de mes parents.  Son lieu de travail est juste à côté de la maison de mes parents et il offre son soutien quotidiennement en plus d’aider mon père avec ses réparations d’auto.

Merci à mon frère Ghyslain, le « tool man » de la famille, qui se charge d’entretenir la maison de mes parents et qui effectue les travaux nécessaires à son maintien en plus des retouches de paysagement à chaque année.

Oui, mes parents sont bien entourés et je suis fier de ma famille pour cela.  Nous avons une mission à compléter pour s’assurer que ma mère termine ses jours de façon heureuse et décente et nous ferons tout pour qu’il en soit ainsi.  Nous serons là pour toi aussi papa, sois en assuré, même si tu ne demandes presque jamais rien !  ;-)

Merci à vous de me lire, de nous soutenir et d’être là… juste de vous savoir là me fait du bien et je sais que les gens de ma famille liront ce billet et vous remercieront.

Ceux qui veulent laisser un message de soutien à ma mère, je vous invite à laisser un commentaire au bas et je les lui lirai au fur et à mesure qu’ils rentreront car elle ne peut malheureusement vous lire.

Merci pour tout et je vous tiens au courant.

Yves

 

15 septembre, 2013

Un beau poême de mon garçon Xavier

Écrit par Yves Carignan @ 4:33
Filed under: Humour,Personnel

Un père a souvent toutes sortes de surprise de la part de ses enfants et pour ma part, j’ai le bonheur d’en avoir assez souvent, et de belles à part ça !!!  La semaine dernière, mon plus jeune garçon, Xavier, 11 ans, devait composer un poême à l’école et il me la montré un soir cette semaine…

Je le trouvait tellement beau que j’ai décidé de vous le proposer en conservant, bien entendu, les quelques petites fautes d’orthographes de son premier brouillon de texte:

« Le Golf

Les terrains étaient si verts,
Je trouvais ceci majestueux.
Je jouais avec mon père et mon frère,
Mais eux jouaient aussi mal qu’un boeuf!

Mon corps était remplit de jois,
Sauf quand je frappais souvent dans le bois.
Des fois, mon père frappais bien la balle,
On aurait dit qu’il était un animal.

Le résultat à la fin était captivant,
Mon père trouvait mon pointage intéressant.
Il m’a demandé: « Où as-tu appris à jouer comme ça? »
Je lui ai dit: « Tous ce que j’ai appris, c’est de toi!… »

En lisant ce texte, si vous êtes une fille, vous ferez sans doute comme les femmes de la maison chez moi et direz instantanément:  »Oooooooooonnnnnnn! C’est ben kioooouuuuuute!! »  :)

Et si vous êtes un gars, surtout un père, vous ferez un peu comme moi et tenterez de retenir vos larmes !…

Nos enfants ont cette facilité de jouer avec vos émotions et lorsqu’ils vous en sortent une comme celle-ci, vous avez le goût de les serrer tellement fort que vous les écraseriez dans vos bras !…

Merci mon beau Xavier!  Content de voir que même si je joue aussi mal qu’un boeuf et que je frappe comme un animal, je peux encore t’apprendre quelque chose!…  Tandis que toi, tu m’apprends à chaque jour combien tu es un enfant adorable !

Je t’aime mon grand !
xx

13 septembre, 2013

Entrevue avec Jeff Fillion sur Radio Pirate

Écrit par Yves Carignan @ 2:40
Filed under: Affaires,Dessins Drummond,Entrevues Média

Lors de la matinée de jeudi dernier, j’ai profité de mon passage à Québec pour aller saluer l’équipe de Radio Pirate et son capitaine, l’unique Jeff Fillion.  Comme vous le savez, il m’arrive d’être inerviewé par Jeff quelques fois par année et je prends toujours un plaisir à répondre à ses questions qui tournent tant autour de l’industrie de la construction que de l’actualité en général.

Toujours plaisant et divertissant de revoir ces gens; je vous partage ici le contenu de mon interview dans lequel nous parlons du ralentissement en construction, de style de maison, de tendances, de « propreté » et…  de la SAQ!:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bonne écoute et vos commentaires sont les bienvenus !  :)

27 août, 2013

Mon entrevue au Journal La Presse

Écrit par Yves Carignan @ 7:05
Filed under: Actualités,Affaires,Dessins Drummond,Entrevues Média

Au cours de mes vacances estivales, La journaliste Nathalie Côté est entrée en contact avec moi afin de me questionner sur ma vision des chefs d’entreprises présents sur les réseaux sociaux.  Le résultat de cette entrevue fut publié hier dans La Presse, section CV.

Je suis très content du résultat de cet article;  l’essentiel de mon propos fut reporté et mon message fut bien rendu par Madame Côté.

Il est vrai que la présence d’un chef d’entreprise dans les médias sociaux continue de fasciner car, traditionnellement, et même si les technologies 2.0 ne sont pas ancrées dans nos moeurs depuis des siècles, la majorité des gestionnaires d’entreprise ont une crainte de s’y lancer.  La nouveauté et l’inconnu peuvent faire peur aux plus conservateurs et c’est bien normal.

Je fus souvent appelé à commenter sur le sujet de ma présence sur les médias sociaux et j’ai eu l’immense plaisir de prononcer plusieurs conférences à ce sujet par le passé.  Même si le temps me manque, j’adore bloguer et échanger sur les médias sociaux.  Je considère ces outils comme une excellente façon de maintenir le contact professionnel et personnel avec une communauté que nous n’avons souvent pas l’occasion de rencontrer en personne.

Dans l’article de La Presse dont nous parlons ici, Mme Francine Charest et M. Didier Dubois y vont également de leurs commentaires et suggestions avec lesquelsje suis passablement d’accord.  Je mettrais cependant un bémol dans tout l’aspect « stratégique » relié à la présence d’un dirigeant d’entreprise sur les réseaux sociaux.

Je crois que la présence d’une entreprise sur les réseaux sociaux doit effectivement faire partie d’une stratégie afin de ne pas trop s’y perdre et d’y dire n’importe quoi.  Cependant, la présence de l’un ou de tous ses dirigeants doit aussi être intégrée à cette stratégie sans pour autant tuer leur spontanéité.

Je m’explique:  un dirigeant d’entreprise qui sera présent sur les réseaux sociaux et qui y fera des commentaires essentiellement stratégiques risque de devenir un peu drabe à la longue.  C’est comme si un(e) critique de cinéma ne ferait que des commentaires positifs sur des films qu’il (elle) a visionnés…  Le dirigeant qui blogue, facebook ou tweete doit nécessairement avoir une couleur, au risque de voir des commentaires semblables à ceux que j’ai déjà reçus, tel qu’indiqué dans le texte de Madame Côté.  J’ai appris à être moi-même et à ne pas me cacher derrière un faux-masque grâce aux précieux conseils de Michelle Blanc et je dois admettre que cela fut très bénéfique.  L’authenticité est la clé d’une bonne présence 2.0.

L’important est de montrer que nous sommes des humains et de ne pas se cacher derrière l’image du parfait entrepreneur.  Lorsque je reprends les commentaires de clients insatisfaits et que nous mettons le tout en ligne en expliquant comment nous avons ou allons régler le problème, cela peut faire partie d’une stratégie de transparence mais amène un côté humain, « normal », que peu d’entreprises prônent mais qui devraient prôner.   De montrer publiquement que nous faisons des erreurs et tentons de les corriger montrent que nous voulons bien servir le client et désirons constamment nous améliorer.

En ce qui concerne la divulgation d’éléments plus personnels, je crois que cela fait aussi partie de l’humain et de la couleur que nous voulons nous donner.  Lorsque j’ai parlé du cancer de ma mère et de ses traitements, mon but premier était d’écrire pour me libérer;  c’était ma façon de sortir ma peine.  Les lecteurs de mon blogue y ont vu une belle ouverture et un humain derrière le dirigeant. Ce n’était pas mon but premier mais comme en affaires, nos décisions peuvent nous amener complètement ailleurs !

Si le gestionnaire parle seulement de gestion, les lecteurs se blaseront rapidement. S’il parle de ses sentiments et de ses émotions face à certains aspects de la gestion, il deviendra plus intéressant car le lecteur verra un humain derrière l’entrepreneur, ce que nous sommes tous, il va sans dire!

Oui, vous devez être un bon communicateur, oui, vous devez aimer écrire et émettre vos opinions et oui, il y a un léger danger à dire ce que vous pensez.  Et si quelqu’un vous dit qu’il n’achètera pas chez vous à cause de vos opinions, dites-vous bien qu’il n’aurait sans doute jamais acheté de toute façon et songez à ceux que vous avez acquis comme clients grâce à vos opinions et votre présence!  Tant que la balance est positive, continuez !!!

Mais de grâce, restez vous-mêmes !

 



Recevez les billets par courriel!


Propulsé par FeedBlitz

Suivez-moi sur...

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031